TOP 14. 5 choses à savoir sur Mateo Carreras, la nouvelle bombe made in Argentina de l’Aviron Bayonnais
Mateo Carreras, c'est 500 chevaux sous le capot.
Alors qu’il avait signé à compter de juillet 2024, le Puma Mateo Carreras débarque finalement plus tôt que prévu au Pays Basque, en tant que joker médical.

ll fut le 2ème meilleur marqueur d’Angleterre en 2022/2023

A ceux qui ne le connaîtraient pas, on l’annonce haut et fort : Mateo Carreras est une véritable dynamite. Un petit modèle (1m73 pour 84kg) à 500 chevaux sous le capot, qui est un véritable poison pour les défenseurs. "C’est un joueur incroyable", lâchait d’ailleurs le Toulousain Juan Cruz Mallia au Midi Olympique à son sujet, l’an dernier.
Un punch, des appuis et une solidité physique qui lui on permis d’inscrire pas moins de 14 essais en 19 matchs avec Newcastle la saison passée. Deuxième meilleur total d’Angleterre, derrière Cadan Murley

C’est un poseur de "culs"

Si l’enfant de Tucuman est connu pour son démarrage aberrant ou pour ses appuis démoniaques, il est aussi à l’aise dans le défi physique. Très compact et bas sur les appuis, son profil musculeux lui laisse aussi l’opportunité "d’asseoir" la plupart de ses adversaires lorsqu’il en a besoin. D’ailleurs, Carreras aime (vraiment) le chocolat, un peu comme Gabin Villière. Presque un peu trop, parfois… 

Il est passé par le 7 

Comme bien d’autres internationaux à XV argentins (Isgro, Cinti, et même Imhoff), Mateo Carreras a fait une escale par le 7. Et ce avant de débuter sa carrière professionnelle. A 18 ans, il dispute la coupe du monde à 7 et participe à 4 étapes du World Sevens Séries l’année suivante, en 2019. Là où son profil à la Luciano Gonzalez fait des étincelles. 

Il n’est pas le frère de Santiago Carreras 

Nous même l’avons cru pendant un moment. Il faut dire qu’ils portent le même nom, sont tous les deux sont nés dans l’Ouest argentin, qu’ils n’ont que 21 mois d’écart et qu’ils n’ont pas, à vrai dire, des physiques diamétralement opposés. En plus d’avoir fait toutes les sélections de jeunes argentines ensemble, d’évoluer de nouveau à côté avec les Pumas aujourd’hui et d’avoir explosé en Angleterre, l’un à Gloucester et l’autre à Newcastle. Pourtant, Santiago et Mateo Carreras ne sont pas frangins, non. Et c’est bien de le savoir, au moment de l’arrivée en France du plus jeune. 

Il compte 17 sélections avec les Pumas 

À son sujet, l’entraîneur de Newcastle Micky Ward disait ceci, pour RugbyPass : "la grande force de Mateo est cette capacité à changer d’angle de course et de direction sans perdre de vitesse." Et ce raffut démoniaque, serait-on tenté d’ajouter… 
Les chiffres parlent pour lui, avec 8 essais en 17 sélections. Bref, la nouvelle bombe du Top 14 devrait exploser avec un peu d’avance. 
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Lui c'est une bombe !

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News