Top 14. Porté par Le Garrec et Spring, le Racing 92 peut-il faire sans sa jeunesse électrique ?
Le Garrec et Spring ont fait des ravages dans la défense de Lyon ce week-end.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le Garrec touché face à Lyon, le Racing va voir son insouciante doublette avec Spring dissociée. Et une touche de magie disparaître, par la même occasion...

Une tuile. C'est clairement comme ça que l'on pourrait qualifier la blessure de Nolann Le Garrec pour le Racing. Sorti touché au genou face à Lyon, le prodige de la Défense Arena souffrirait du ligament latéral interne et doit passer des examens complémentaires en ce début de semaine. Quoi qu'il en soit, son absence pourrait se compter en semaines, voire en mois, même, si le verdict était plus dur qu'escompté. Ce qui serait un énorme coup dur pour l'international U20, notamment dans l'optique des prochaines échéances des Bleus et de la coupe du monde en France qui se profile à la fin de la saison.

TOP 14. FRANCE RUGBY.  Les incessantes blessures des Bleus en début de saisonTOP 14. FRANCE RUGBY. Les incessantes blessures des Bleus en début de saison

Mais nous n'en sommes pas là et chacun des amateurs du beau jeu croisera les doigts pour que le Breton du Racing retrouve les terrains le plus rapidement possible. Reste qu'à moins d'un énorme miracle, Le Garrec loupera a minima les prochaines échéances de son équipe, et ça, c'est un énorme couac pour le Racing. Car malgré ses 20 piges seulement, le natif de Vannes semble avoir pris une nouvelle épaisseur dans l'effectif des Hauts-de-Seine en ce début d'exercice 2022/2023. Pour l'heure, cette saison, les guides des Ciels et Blancs, ce sont lui et son compère Max Spring, avec qui il forme la doublette électrique du club. Un Breton et un Basque aux commandes - des hommes de caractère - ça se s'invente pas. 

RUGBY. VIDÉO. 100% OVNI : Spring et Le Garrec s’unissent pour un essai venu d’ailleursRUGBY. VIDÉO. 100% OVNI : Spring et Le Garrec s’unissent pour un essai venu d’ailleurs

Le hic ? C'est justement que les deux minots ont peut-être (déjà) une influence trop importance dans le jeu de ce Racing-là, en manque de consistance jusqu'ici. Ou plutôt sur courant alternatif. Parce que depuis 3 journées maintenant, Nolann et Max font la pluie et le beau temps du côté de Nanterre. Le demi de mêlée bute (pas toujours avec réussite), guide, accélère le jeu et trouve des brèches récurrentes grâce à sa vista et ses skills bien au-dessus de la moyenne. L'arrière, lui, est un véritable détonateur de par ses relances chaloupées, sa vitesse et ses appuis de dingue. Mais les jeunots ont - naturellement - encore pas mal de déchet et malgré leurs coups de génie à répétition, peinent à rester branchés sur la même intensité pendant 80 minutes à chaque fois. Ni une ni deux, c'est souvent dans ces moments-là que le Racing flanche jusqu'ici.

TOP 14. VIDÉO. Découvrez tous les résumés de cette 3ème journée, de la victoire du Racing à celle du MHRTOP 14. VIDÉO. Découvrez tous les résumés de cette 3ème journée, de la victoire du Racing à celle du MHR

Encore le week-end dernier face au LOU, où la sortie de Le Garrec à la 34ème minute a contribué avec une baisse dé régime des Franciliens. Derrière, jamais les hommes de Laurent Travers n'ont su à nouveau amener le danger permanent qu'ils représentaient lors de la première demi-heure de jeu, période durant laquelle ils marquaient 3 essais dont un bijou de Spring, servi magistralement par... son numéro 9.

Quelles solutions pour le Racing ?

Reste qu'à défaut d'être génial en suivant, le club du 92 a fait preuve de caractère et de réalisme pour maintenir son avance et finalement l'emporter 32 à 19. Et si l'on dit qu'entre les absences de Chavancy, Fickou, Vakatawa et l'attente de Poloniati et Gelant, le Racing manque de leaders dans son jeu, un homme d'expérience a répondu présent ce week-end : Finn Russell. Le fantasque ouvreur écossais a réalisé son premier match plein depuis un bon bout de temps et, en plus de sa fulgurance sur l'essai offert à Tubuavou, a pris le relai parfait de Le Garrec face aux perches. Dans un bon jour, celui qui fêtera ses 30 ans cette semaine a assumé son statut et réalisé un 6 sur 6 au pied, déterminant dans la victoire finale. 

VIDÉO. Engueulé par Chabal et Nallet, l’anecdote des débuts de VakatawaVIDÉO. Engueulé par Chabal et Nallet, l’anecdote des débuts de Vakatawa

De bon augure pour les partenaires de Camille Chat, si leur Écossais trouve en la trentaine enfin l'âge de la consistance et de la maturité. Lui qui pourrait être associé à un autre garçon au grand vécu dans les prochaines semaines ; Teddy Iribaren. Tout le monde connaît le caractère bien trempé et le tempérament de compétiteur de l'ancien briviste, qui voudra certainement prouver qu'il ne sera pas qu'un second couteau cette année, pour sa dernière saison au Plessis-Robinson. Des hommes avec de la bouteille, sur lesquels le Racing devra s'appuyer en attendant le retour des "papas" de la ligne arrière, et de l'ancien capitaine des U20. Ce samedi, il lui faudra au moins ça pour ne pas arriver la fleur au fusil, sur la pelouse de Toulouse...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • VivaRCF
    21109 points
  • il y a 1 semaine

Le Garrec blessé c'est pas bon. Le Racing a commencé la saison avec deux 9 dans son effectif, et je ne sais pas ce que vaut Cougoulic, le demi de mêlée espoir...
Clairement ils ont encore des défauts dans leur jeu mais on ne va pas se plaindre de les voir à ce niveau avec les très nombreuses absences. Tout comme des gars comme Benmegal et Tabuavou qui font plus que le travail. Vive la formation !

  • Forfac
    1670 points
  • il y a 1 semaine

"Le hic ? C'est justement que les deux minots ont peut-être (déjà) une influence trop importance dans le jeu de ce Racing-là, en manque de consistance jusqu'ici".

Si ces deux joueurs sont très forts, n'oublions pas non plus que les très nombreuses absences des 3/4 titulaires du Racing contribuent aussi à les mettre en lumière. Quand il te manque Fickou, Ihmoff, Gelant, Grace et que Vakatawa est définitivement out, ça n'aide pas à avoir de la "consistance".

  • Timmaman
    29627 points
  • il y a 1 semaine

Doucement quand même. Certes les 2 sont très forts, mais leurs remplaçants ne sont pas des peintres non plus...
A l'arrière Gelant, Ihmoff ou Dupichot c'est pas mal, et en 9 Iribaren ou Gibert peuvent largement faire le taff.

Par contre si Le Garrec est blessé aux ligaments, c'est pas bon 🙁

@Timmaman

Gibert n’est-il pas plutôt ouvreur ?

  • Timmaman
    29627 points
  • il y a 1 semaine
@Bord de l’aube et glais

Gibert est polyvalent 9/10 de mémoire.

  • duodumat
    29078 points
  • il y a 1 semaine

Ces jeunes ont un sacré talent. Espérons que la blessure de Lel Garrec ne soit p

  • duodumat
    29078 points
  • il y a 1 semaine
@duodumat

Ces jeunes joueurs (le Garrec, Spring) ont un sacré talent et fonctionnent bien ensemble. Espérons que la blessure de Le Garrec ne soit pas trop grave; le genou est une articulation soumise à de grosses contraintes ... 1 ou 2 mois ? Il leur faut encore acquérir un peu plus de maturité, mais cela viendra sans aucun doute. Il faudrait que Finn Russel leur apporte une aide à travers son expérience. C'est difficile pour ce joueur génial, mais fantasque et irrégulier (sa fantaisie fait partie de son talent). Il faut encore un peu de temps pour la cohésion de cette équipe pleine de nouveaux talents ... mais ceci est valable pour la plupart des clubs du Top14.
Que signifie "20 piges" ? Cela veut-il dire que comme de nombreux journalistes, il travaille à la pige ? C'est-à-dire qu'il a fait 20 matchs professionnels ? Ou alors qu'il a 20 ans ? Si c'est ce derniers cas en écrivant "ans" on gagne 2 signes sur "piges". Désolé, j'en ai un peu marre de ces terme à la limite de l'argotisme et images d'une langue issue des réseaux sociaux. On peut aussi parler de "meufs" pour les filles du rugby. Un dialecte pour initiés qui exclue de lui-même ceux qui comme moi ne connaissent rien au rugby, ni à "la belle langue de Molière" (sic) !
A part cela, l'article est très intéressant et pertinent.

@duodumat

Bon juste pour le plaisir d'échanger parce que je suis d'accord avec toi sur le style, l'usage de "piges" est attesté au moins depuis la fin du XIXe, à l'époque il désignait le nombre d'années d'une peine de prison puis celui du service militaire pour enfin tout simplement désigner l'âge (peut-être à partir de la libération).

Derniers articles

Vidéos
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News