RUGBY. VIDÉO. 100% OVNI : Spring et Le Garrec s’unissent pour un essai venu d’ailleurs
À l’occasion du match face au LOU ce samedi 17 septembre, les deux jeunes espoirs français Max Spring et Nolann Le Garrec ont brillé.
À l’occasion du match face au LOU ce samedi 17 septembre, les deux jeunes espoirs français Max Spring et Nolann Le Garrec ont brillé.

Ringarde depuis les années 80, la chasse aux OVNI est redevenue à la mode ces derniers mois. Cependant, on ne les cherche plus dans les déserts ou bases militaires américaines, mais bien sur les pelouses de Top 14 ! Ce samedi 17 septembre, deux d’entre eux ont réalisé un mini-festival en inscrivant un essai de toute beauté sur la pelouse de la Paris La Défense Arena. A la 18eme minute, Cameron Woki donne le ballon en sortie de mêlée à son demi de mêlée. Ni une, ni deux, Nolann Le Garrec fait parler sa vista et choisit le petit côté. Après une course de 15 mètres, le numéro 9 francilien est à l’origine d’une passe qui aurait fait rougir son ancien coéquipier Virimi Vakatawa. Destinataire de l’offrande, Max Spring n’a plus qu’à enclencher le turbo. Mention spéciale pour ce dernier qui résiste à deux plaquages lyonnais pour aller en Terre promise. Il faut une sacrée résistance pour résister aux quelque 192 kg cumulés de Couilloud et Saghinadze lancés plein fer.

(Essai à 0:49)

XV de France. Delibes, Le Garrec, Barré... Ces joueurs que Galthié et son staff suivent de prèsXV de France. Delibes, Le Garrec, Barré... Ces joueurs que Galthié et son staff suivent de près

Avec cette action partie des 40 mètres, le Racing 92 montre qu’il continue de mettre en avant des joueurs aux qualités irréfutables. Pistés par Fabien Galthié, Max Spring et Nolann Le Garrec voudront se faire voir cette saison pour se faire une place à la Coupe du monde 2023. Si la tâche semble complexe, particulièrement à leurs postes (arrière et demi de mêlée), elle n’est pas impossible. Fabien Galthié avait déjà évoqué à plusieurs reprises la possibilité à “des OVNI” d’intégrer rapidement le groupe principal. D’autant plus, début septembre, le sélectionneur des Bleus avaient confirmé l’existence de “deux équipes de France” auprès de Midi Olympique. Les deux joueurs, présents lors de la tournée au Japon, font actuellement partie de la seconde formation. Le sélectionneur développait son propos ainsi :

Très vite, nous nous sommes rendus compte que nous serions contraints de travailler avec deux équipes : un XV de France « premium » et un XV de France développement.[...] Pour la première équipe, le calendrier s’étend de la tournée de novembre jusqu’à la fin du Tournoi des 6 Nations : huit matchs par saison, dix semaines de préparation et vingt entraînements. La deuxième équipe est en forme d’incubateur : des joueurs à faible temps de jeu, qui reviennent de blessure ou de jeunes potentiels. La première a joué 21 matchs avec 87 % de victoires, la seconde a un presque 80 % de victoires. C’est un choix fort parce que cela nous a amenés à « caper » 76 joueurs et non pas 50 comme nous l’avions prévu.”

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Magnifique technique et matchs très solides de ces deux là. L'essai de Couilloud sur la percée et la passe de Niniashvili, pour moins spectaculaire qu'il fut, était presque aussi beau à voir.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Transferts
News
News
News
News
News
News