Top 14. Les statistiques IMPRESSIONNANTES de la seconde mi-temps de Racing-UBB !
Seuteni et les Bordelais ont écrasé le Racing dans le second acte.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce dimanche, l'UBB a frappé un grand coup en allant s'imposer sur la pelouse du Racing, grâce à une seconde période stratosphérique.

Si à la mi-temps de Racing-UBB, on vous avait dit que les hommes d'Urios allaient finalement s'imposer avec le bonus offensif, vous n'y auriez sûrement pas cru, je me trompe ? Et c'est bien normal, tant les Racingmen ont semblé dans un premier temps gérer le match. Peut-être même un peu trop, ce qui a agacé les Bordelais, qui sont rentrés en seconde période avec de nouvelles intentions. Résultat ? Un 31-0 cinglant, et une défaite dure à encaisser pour les Ciels & Blancs, avant d'affronter la semaine prochaine Castres. Retour en détail sur cette deuxième mi-temps complètement lunaire.

Top 14. Pointé du doigt, Teddy Thomas rend des excuses publiques pour son geste chambreur face à l'UBBTop 14. Pointé du doigt, Teddy Thomas rend des excuses publiques pour son geste chambreur face à l'UBB

Des Racingmen dépassés défensivement

On le sait, les hommes de Laurent Travers ne forment pas la défense la plus efficace du championnat. Avec 20 essais encaissés cette saison, le club francilien se voit souvent transpercer par les attaques adverses. Et ce match face à l'UBB en est le parfait exemple ! Sans parler du 31-0 infligé par les coéquipiers de Seuteni (5 essais), la défense du Racing a été particulièrement inefficace. En 40 minutes, les Racingmen ont manqué 14 plaquages sur 59 tentés, soit plus de 23% ! Un taux bien trop élevé, surtout face à une équipe aussi dangereuse que Bordeaux. Il n'en fallait pas plus à Cordero, Seuteni ou encore Moefana, qui se sont tous régalés ce dimanche soir. D'autant plus que, même lorsque les locaux ont réussi leurs plaquages, les Bordelais ont su mettre de la continuité dans leur jeu, en effectuant un grand nombre de passes après contact : 13 exactement. Autant vous dire qu'avec ces statistiques, pas étonnant que les coéquipiers de Maxime Machenaud se soient fait marcher dessus en seconde mi-temps...

VIDÉO. Top 14. Cordero et l'UBB assomment le Racing dans son hangar connecté !VIDÉO. Top 14. Cordero et l'UBB assomment le Racing dans son hangar connecté !

Une attaque très stérile

Amorphe défensivement, on aurait pu penser que le Racing allait se rattraper sur les phases offensives, avec notamment sa ligne de 3/4. Et pourtant, les locaux n'ont pas réussi à concrétiser la moindre action en seconde mi-temps. Si la possession a été plutôt équilibrée, l'occupation était largement à l'avantage de l'UBB. Plus de 70%, ce qui fait que les Racingmen ont souvent dû partir de leur propre camp. Problème, la défense bordelaise était bien en place, et très disciplinée dans le second acte. Les visiteurs ont par ailleurs délivré 8 plaquages offensifs, faisant sans cesse reculer le Racing. Jumelons à cela toutes les pertes de balle des Ciels & Blancs (8 en deuxième période), et nous comprenons mieux pourquoi ces derniers n'ont pas réussi à inscrire le moindre point. La dernière action est à l'image du match, avec un Juan Imhoff qui aplatit le ballon juste devant la ligne d'en-but.

Top 14. La Paris La Défense Arena, cette salle de spectacle où le Racing est tout sauf imprenable !Top 14. La Paris La Défense Arena, cette salle de spectacle où le Racing est tout sauf imprenable !Une défaite de plus à domicile qui fait mal au Racing, après celle encaissée en début d'année face au MHR. Les Franciliens devront donc rapidement se remobiliser avant d'affronter le CO, afin d'éviter une troisième défaite de rang en championnat.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Cette UBB là, c'est du costaud !

en tout cas, un match bien plaisant a voir apres ST-Brive qui m'avait laissé sur ma fin

le prochain ST-UBB en sera d'autant plus interessant

  • Manu
    15904 points
  • il y a 1 mois

Je radote:
Laurent Travers est un des meilleurs techniciens (notamment en touche) de la planète.
Il a fait des merveilles à Montauban (montée en Top14, qualification Coupe d'Europe) puis à Castres (Brennus 2013) et enfin au Racing (Brennus 2016)
Chaque fois, il était aux commandes avec son compère Labit et chaque fois qu'ils changeaient de club ils faisaient suivre certains joueurs (Ibou Diarra, Matthias Roland et Caballero de Montauban à Castres et du CO au R92: Dulin Claassen Andreu, Tales)
Mais depuis 5 ans (à courir et à s'épuiser derrière la Coupe d'Europe avec les "galactiques"), c'est saisons sèches. L'efficacité mentale n'y est plus. Labit est parti sûrement parce qu'il sentait qu'il n'arrivait plus à insuffler une dynamique. Lorenzetti attend des titres et ils tardent.
Lorenzetti a adoubé il y a quelques mois Travers comme son prochain successeur à la Présidence du club.
Je pense qu'il est temps pour Travers de passer la main à un autre technicien de haut Niveau: Yannick BRU (qui vient d'annoncer son départ de Bayonne à la fin de la saison)

  • VivaRCF
    20498 points
  • il y a 1 mois
@Manu

Il est très possible que Travers soit un peu à court d'idée et d'inspiration depuis quelque temps.
C'est un désavantage de la très grande continuité qu'impose Lorenzetti depuis son arrivée au club, puisqu'on a eu en gros deux périodes : Berbize puis Labit-Travers, avec juste la période de transition Quesada au milieu.
Après on ne va pas se plaindre d'avoir un président qui veut construire sur le long terme avec un stade, un centre d'entrainement et un centre de formation de très haut niveau rendant potentiellement le club auto-suffisant, et un effectif et un staff relativement stable. En cela, Lorenzetti est loin d'être un Boudjellal ou un Altrad.

  • Manu
    15904 points
  • il y a 1 mois
@VivaRCF

Je ne dis pas le contraire. C'est même dans ce sens que va ma réflexion.
Ce que je sais, c'est que Travers a l'air bien seul et sans solution. Son discours ne passerait-il plus? Ou est-il usé?
En tout cas Bru voulait faire passer Bayonne dans une autre dimension. Le Président Tayeb avait validé ses aspirations, notamment une amélioration et agrandissement des installations sportives pour basculer totalement dans le professionnalisme. Finalement, Tayeb ne tiendrait pas ses promesses.
Si tu combines la fatigue du premier (LT) avec les ambitions du second (YB), tu te dis que peut être BRU quitte Bayonne pour un autre club doté des infrastructures qu'il attend et comme tu le dis, le R92 répond à ces critères

  • VivaRCF
    20498 points
  • il y a 1 mois
@Manu

Je suis convaincu que tu as raison, mais je comprends que ça prenne du temps, et comme le Racing est déjà passé par ce genre de moment j'imagine que JL espère que Travers sorte de cette mauvaise passe. Les assistants manquent soit d'expérience (Szarzewski), soit de poids dans la balance de décision on dirait...

@Manu

Le Racing souffre des mêmes maux que l'ASMde la fin de l'air Azema. Ca attaque bien, c est beau à voir, mais c est pas assez solide devant. Il manque du costaud dans ce pack. Y'a de nombreux jeunes issue de la formation francilienne et c est très bien. Mais quand l'adversaire est bien organisé comme l'a été l'UBB, ils souffrent de se manque de puissance. Et comme la ligne arrière n'est pas du genre à faire de la gestion dans temps faibles, ils le payent cash! Trop d'etoiles tue le système solaire

  • VivaRCF
    20498 points
  • il y a 1 mois
@beberarverne

L'un des problèmes actuellement c'est effectivement ce déséquilibre. Le plan de jeu offensif semble consister à mettre un maximum de désordre dans les rangs adverses (ce que Urios a voulu voir comme de la suffisance - surtout pour remotiver ses troupes qui étaient quand même complètement à la rue défensivement en 1°MT). Sauf que ce jeu là implique beaucoup de pertes de balle, et là les gros souffrent pour remettre de l'avancée. Les gamins sont très talentueux mais 1) ça manque globalement d'agressivité (seuls Chat et Diallo en avait réellement dimanche) ; 2) ça manque de leaders. Ajoutons à cela que certains sont en fin de contrat (ce n'est pas si facile de garder ses jeunes!) et pensent déjà à la suite, et on sent un paquet d'avant fébrile.
A vrai dire ce dimanche, le pack a plutôt fait son boulot en 1°MT, mais les trois-quart ont pas réussi à être tranchant. Fickou avait besoin de vacances, Vakatawa était en reprise et a un peu oublié ses partenaires, et les autres c'était la fiesta...
L'arrivée de quelques pointures étrangères type Nyakane ou Bresler devrait permettre de remettre un peu de structure et d'agressivité !

@beberarverne

Il ne suffit plus d’être galactique, il faut être stratosphérique: bravo à l’UBB!

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
Sponsorisé Blog
News
News
News
Vidéos
News