RUGBY. Voici les 4 choses qu’on a hâte de voir en Top 14 cette saison
Aujourd’hui, l’élite du rugby français repart au travail et nous, au Rugbynistère, il y a quelques trucs qu’on attend avec impatience.
Aujourd’hui, l’élite du rugby français repart au travail et nous, au Rugbynistère, il y a quelques trucs qu’on attend avec impatience.

Ce samedi 3 septembre, le Top 14 reprend ses droits ! Pas ceux de la TV, non, rassurez-vous, mais bien ceux de pouvoir s’affronter sur les prés de France et de Navarre. Pour fêter ces délicieuses retrouvailles, les rédacteurs du Rugbynistère vous ont livré quelques-uns des évènements qu’ils attendent avec impatience durant la saison à venir !VIDEO. La Peña Baiona résonne à Mayol pour célébrer la montée de Bayonne en Top 14VIDEO. La Peña Baiona résonne à Mayol pour célébrer la montée de Bayonne en Top 14

La Peñia Baiona (la vraie)

Alors oui, elle n’a jamais vraiment quitté les tribunes celle-là. Que ça soit au Stade de France ou n’importe où ailleurs, les amateurs du ballon ovale continuent de la chanter. Célèbre symbole de l’Aviron Bayonnais, la Peñia Baiona fera son retour “officiel” en Top 14 dans les tribunes du pays basque à partir du 10 septembre prochain à l’occasion du match opposant les locaux au Racing 92. Mais ne vous y trompez pas, il n’y a là aucun aveux de supportérisme bayonnais dans ce point. Non, on souhaite juste rétablir un peu d’ordre dans ce gigantesque foutoir que sont les chansons entendues ici et là dans les tribunes, les bus et les vestiaires. Qu’on les connaisse par cœur ou non, ces dernières nous énervent autant qu’elles nous enivrent. Alors retrouver de la logique dans tout ça, ça ne fera pas de mal. Surtout qu’un tracteur n’a rien à faire sur un terrain de rugby (les avants défoncent déjà bien assez la pelouse) et même si on préfèrera toujours entendre la boiteuse dans les tribunes que la voir sur le terrain avec un genou dans la boîte à gants.RUGBY. Le Top 14 a-t-il progressé grâce à la préparation physique des Bleus ?RUGBY. Le Top 14 a-t-il progressé grâce à la préparation physique des Bleus ?

Les Bleus qui enflamment le Top 14

Ça, on l’attend (vraiment) avec impatience ! L’attente est presque finie et cette saison sera belle et bien la dernière avant de voir nos Bleus performer à la prochaine Coupe du monde. Elle sera en France et pour l’occasion, les Dieux du rugby semblent alignés les planètes pour que l’évènement soit une réussite sur le terrain pour les joueurs de Fabien Galthié. Le XV de France a gagné son premier titre depuis plus de 10 ans, a gagné largement face aux All Blacks et a battu l’Australie chez elle pour la première fois de ce siècle, etc. L’attente sera (très) dure jusqu’au match d’ouverture face à la Nouvelle-Zélande.

Cependant, calmons-nous. Car oui, le propre du Français est de s’enflammer (le paragraphe précédent en est la preuve) et de se rétamer quand il pense être le meilleur. Donc cette saison, nous allons gentiment croiser les doigts et espérer qu’aucun des cadres de cette magnifique équipe de France ne se blesse durant la saison. L’occasion est belle, alors, allez-y messieurs ! Pour-nous, enflammez les pelouses de Top 14 jusqu’à la fin de saison ! (Pas trop quand même, au risque de finir comme les sourcils des spectateurs au premier rang du Millenium Stadium.)RUGBY. ‘‘La France avait besoin d’être constante et disciplinée, c’est ce qu’elle a fait’’RUGBY. ‘‘La France avait besoin d’être constante et disciplinée, c’est ce qu’elle a fait’’

Les discussions entre Urios, Mola, O’Gara, etc.

Avec les entraîneurs, on préfère ne pas trop s’avancer. Ces personnages nous surprennent toujours autant malgré les années. En plus, on a peur que nos boutades rattrapent un peu trop vite la réalité. Alors, on préfère juste attendre. On sait très bien que 95% du temps (les 5% restants comprennent les giflounettes), les piques entre coach font partie du jeu. Constamment flirter avec la provocation afin d’enorgueillir les troupes, tout en restant dans le respect de l’adversaire, est un art. Après, l’art n’est pas toujours fameux. On vous rappelle que Keen’V fait de la musique, par exemple. Des fois, c'est de mauvais goût, des fois, on passe à côté et parfois, on refuse le second degré et on s’offusque d’un rien sans grande raison (le melon toulousain, on parle de vous là). Mais au final, c’est ce qui amène cette petite flamme supplémentaire au Top 14. Celle qui fait brûler les merguez et qui éclairera les matchs en hiver si on en croit la Ministre des Sports.RUGBY. Christophe Urios fait son mea culpa pour la fin de saison de l’UBBRUGBY. Christophe Urios fait son mea culpa pour la fin de saison de l’UBB

Les matchs de nuit en hiver

Justement, parlons de ces fameux matchs en hiver. Alors que la chaleur était accablante durant l’été, ce fut l’un des principaux sujets de discussion de la fin du mois de juillet. Pour rappel, la Ministre des Sports a annoncé que dans le cadre d’un “plan d’adaptation de la pratique sportive au changement climatique” les matchs nocturnes hivernaux, professionnels et amateurs, pourraient être interdits. En effet, Amélie Oudéa-Castéra avait déclaré ceci à France Info avant de préciser auprès de L’Équipe que ce plan sera finalisé d'ici à la fin de l’année. Pourrait-on voir les matchs professionnels être impactés par cette volonté dès les mois de janvier ou février ? Tout est possible.

Mais cette idée est-elle si mauvaise ? D’un côté, on sauverait (pas de beaucoup, certes) la planète et de l’autre, on arrêterait de se cailler les miches un soir de février sur un strapontin encore plus froid qu’un rencard entre Bernard Laporte et Florian Grill. Finalement, le spectateur s’adapte aux matchs et ça ne serait pas la première fois que les horaires changent à tout va. Le vrai problème, il sera pour le rugby amateur. Car si les rencontres sont déplacées chez les pros, les créneaux horaires viendraient à manquer, au risque d’empiéter sur le dimanche après-midi. Sur ce point, on redoute donc autant les prochaines nouvelles qu’on les attend avec impatience.RUGBY. Séisme en vue : le gouvernement souhaiterait la fin des matchs en nocturneRUGBY. Séisme en vue : le gouvernement souhaiterait la fin des matchs en nocturne

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Vous pouvez rajouter voir la tête de Urios apres le premier match et le première défaite à domicile.merci.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News