XV de France. Boudehent, Dulin, etc. Des soldats rochelais convaincus et convaincants
Face à l’Écosse, les joueurs du Stade Rochelais alignés comme titulaires n’ont pas déçu et ont montré beaucoup d’envie en première période. Crédit image : TF1
Face à l’Écosse, les joueurs du Stade Rochelais alignés comme titulaires n’ont pas déçu et ont montré beaucoup d’envie en première période.

Ils étaient quatre. Ce samedi 5 août, Fabien Galthié a profité de ce match de chauffe face à l’Écosse (défaite 25-21) pour tester plus amplement certains joueurs. Dans le lot, le club le mieux représenté dans le XV de départ était le Stade Rochelais. Double champion d’Europe en titre, les maritimes ont montré qu’ils connaissaient l'exigence du rythme international et qu’ils n’avaient pas froid aux yeux.

REVUE DE PRESSE. RUGBY. Grimace à la maison, surprise à l’international : la défaite du XV de France en Écosse étonne !REVUE DE PRESSE. RUGBY. Grimace à la maison, surprise à l’international : la défaite du XV de France en Écosse étonne !

Dulin, un niveau international

Tout d’abord, le capitaine Brice Dulin tire son épingle du jeu en relance. S’il n’a pas franchement percé face à la solide défense écossaise, il a néanmoins gagné de précieux mètres à chaque avancée. Avec 133 mètres parcourus ballon en main, il détient le record du match. Il devance d’assez loin son homologue Blair Kinghorn, ce dernier compte 98 unités parcourus pour tout autant de courses (15) que le Français.

Impérial sous les ballons hauts, comme à son habitude, son nouveau rôle de capitaine d’un soir ne l’a cependant pas mis en valeur outre-mesure. En fin de match, l’arrière n’a pas été capable de sonner la révolte. Il a peiné à faire relâcher la pression écossaise en deuxième période. Son choix de prendre la mêlée, secteur où les Bleus étaient chahutés, plutôt que d’aller chercher la pénaltouche en fin de match, est également critiquable.

XV de France. Face à l’Ecosse, Brice Dulin a-t-il une énorme carte à jouer à l’arrière ?XV de France. Face à l’Ecosse, Brice Dulin a-t-il une énorme carte à jouer à l’arrière ?

Le Stade rochelais et son pack d'exception

Seul arrière rochelais du XV de départ, Brice Dulin était accompagné d’un contingent massif dans le pack. Moins habitués aux maillots Bleus, Yoan Tanga et Pierre Boudehent ont montré de belles choses. Si leur intensité a baissé en seconde période, à l’image de toute l’équipe, leur implication en début de rencontre a été remarquable. De son côté, Pierre Bourgarit a brillamment tenu son rang sans trembler jusqu’à sa sortie à la 55ᵉ minute.

En défense, les deux troisièmes lignes des Maritimes ont pris le large. Yoan Tanga obtient le record de plaquages de la rencontre avec 17 étreintes. De son côté, Boudehent s’est aussi fait remarquer dans ce domaine avec 12 plaquages complétés. Particulièrement généreux dans le combat, le néophyte du maillot bleu a marqué des précieux points durant les 40 premières minutes.

RUGBY. VIDÉO. L'Écosse punit un XV de France joueur mais endormi en seconde périodeRUGBY. VIDÉO. L'Écosse punit un XV de France joueur mais endormi en seconde période

Offensivement, l’apport des trois Rochelais du pack a été sans égal. Parmi tous les “gros” alignés, ils sont les seuls à avoir parcouru plus de 15 mètres ballons en main. Plus impressionnant encore, Pierre Boudehent (24 longueurs parcourues avec le cuir) a été plus présent dans l'avancée que deux des sept arrières titulaires présents sur la pelouse de Murrayfield, Émilien Gailleton (23) et Ethan Dumortier (4). En parallèle, Yoan Tanga est, avec Brice Dulin, le joueur qui a le plus souvent attaqué la ligne écossaise.

Du côté des Rochelais remplaçants, la fête a été un peu moins au rendez-vous. Antoine Hastoy a été quelque peu invisible à son entrée en jeu. Rentré à la 60ᵉ minute, l’ancien ouvreur de la Section Paloise n’a pas réussi à changer le mojo des Bleus à sa sortie du banc. De la même manière, Reda Wardi n’a pas vraiment redressé la barre en mêlée fermée à son entrée en jeu. À noter, cependant, qu’il est le seul pilier tricolore à ne pas s'être fait pénaliser de la soirée.

FINALE. TOP 14. Hastoy - Dulin, ces héros aux pieds vaillants indispensables au Stade RochelaisFINALE. TOP 14. Hastoy - Dulin, ces héros aux pieds vaillants indispensables au Stade Rochelais

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

A mon avis le principal problème en deuxième mi-temps est le jeu des avants. Peut-être un manque de jus responsable de la faible cohésion. Pris individuellement il n'y a pas grand chose à leur reprocher mais collectivement, après la sortie de Bourgarit, ça a été un peu décousu.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News