TOP 14. ''La performance normale d’Antoine Dupont ? C’est un peu inquiétant'', balance Marc Lièvremont
Antoine Dupont est toujours au coeur des débats. Screenshot ; Canal Plus
L'ancien sélectionneur et désormais consultant pour Canal+ Marc Lièvremont a évoqué l'entrée en jeu d'Antoine Dupont face à Paris. Trop terne, selon lui.

A vrai dire, on les attendait. On attendait au tournant les premiers mélodramatiques qui argueraient qu’Antoine Dupont n’est plus vraiment ce qu’il était, depuis son retour du Mondial. Entré 25 minutes face au Stade Français ce dimanche soir sans avoir pu empêcher la défaite de Toulouse, le capitaine des Bleus est "rentré dans une forme de norme depuis la Coupe du monde.", d'après Marc Lièvremont. "La performance normale d’Antoine Dupont, c’est un peu inquiétant." 

''Il a rencontré Zidane, Henry, tout le monde, mais sur le terrain, il ne rencontre plus le ballon'', Boudjellal se paie Dupont''Il a rencontré Zidane, Henry, tout le monde, mais sur le terrain, il ne rencontre plus le ballon'', Boudjellal se paie Dupont

Chose que Mourad Boudjellal, grand homme d'affaires et président génial mais qui n'a jamais mis les pieds sur un terrain de rugby, corroborait aussi, la mesquinerie en plus : "Antoine Dupont, on le voit dans les magazines, on le voit de partout. Il a rencontré Zidane, Henry, il a rencontré tout le monde, mais sur le terrain, pour l'instant il ne rencontre plus le ballon. Je trouve qu’Antoine Dupont, depuis qu’il a été médiatisé, ce n’est plus Antoine Dupont avec un t, c’est Antoine Dupond avec un d comme dans Tintin. C’est plus le vrai Antoine Dupont. Donc voilà, tu vas oublier les magazines et on retourne au turbin". 
Il faut dire qu’à force de donner du caviar à manger aux gens, ces derniers finissent par s’y habituer et ne plus aimer le pâté. Même si du côté de Castelnau-Magnoac, on est plus porc noir de Bigorre qu’autre chose. Blague à part, pour les observateurs, tellement habitués à Super Dupont, le Superman du Stade Toulousain aurait dû marquer lors de son entrée face à l’USAP il y a 3 semaines, sortir Toulouse de la merde face à Castres à l’ouverture en suivant, traverser le terrain face à Clermont et changer le cours du match face au Stade Français. 

La dure loi de l'excellence

Est-il rentré dans une forme de normalité ? Sur ce point là, on rejoint l’ancien sélectionneur. Ces derniers temps, Toto brille moins, et ce pour 1000 et 1 raisons. Probablement parce qu’il est serré de près, qu’il a dû faire évoluer son jeu, qu’il sort de la plus grande déception sportive de sa vie et qu’il rejoindra, d’ici un mois, le 7 de France pour préparer les Jeux Olympiques quand vous et moi reviendrons tout juste des fêtes de fin d’année gavé jusqu’à la moelle, affûté comme un pilier de Régionale 2 et en surcharge pondérale évidente. 
Avant de crier à la catastrophe, prenons le temps de noter tout ce contexte, s’il vous plaît. Et évoquons aussi le fait que, sans traverser le terrain il est vrai, Antoine Dupont fut d’une justesse remarquable face à Clermont et Paris.
En étant décisif lors des 2 matchs et en permettant à ses coéquipiers de trouver des solutions grâce à ses sautées laser qu’il affectionne tant : l’une de ses principales armes offensives. D’ailleurs, on vit par deux fois Lucas Tauzin mis sur orbite dans son couloir par des vissées de son demi de mêlée, qui lui offrait un boulevard devant lui à chaque fois. 

Avant, quand je ne faisais pas de fulgurances, que je ne traversais pas le terrain, je râlais. Ça arrivait souvent et les gens attendaient ça, donc je ralais. Aujourd’hui, j’arrive à trouver du plaisir même si je n’ai rien fait d’extraordinaire. Si j’ai bien fait jouer mon équipe, qu’on a bien joué, qu’on a gagné, j’arrive à m’en satisfaire. - Dupont, pour Bros Agency

Et tant mieux pour Dupont, qui a fini par comprendre qu’il n’était pas possible d’être constamment 3 tons au-dessus de tout le monde, lui. Heureusement car vous pouvez être sûr que le week-end prochain en Champions Cup, sa prestation face à Cardiff sera scrutée de près. Puisque son dernier match face aux hommes de la capitale galloise, il y a 2 ans presque jour pour jour, s’était soldé par l’une des plus grandes performances de sa carrière… 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • stef7
    113924 points
  • il y a 2 mois

Dupont paye aussi le manque d'ardeur et de combativité du 8 de devant.....Mauls, rucks, manque de soutient, petit pas de trop.... Plus de gratteurs pour l'instant.....

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News