RUGBY. PARIS. Thomas Lombard n'hésite pas à pointer du doigt ses joueurs
Thomas Lombard se confie sur la situation au sein du club.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Thomas Lombard, directeur général du Stade Français, fait le point sur la situation du club parisien à quelques semaines de la fin de saison.

Le week-end dernier, le Stade Français s’est fait surprendre à domicile par une équipe de l’UBB remontée. Une défaite qui éloigne fortement les Parisiens des places qualificatives, puisqu’à 5 journées de la fin du championnat, les hommes en rose pointent à la 11e place et accuse 9 points de retard sur le LOU, 6e et dernier qualifiable. Si les espoirs des Parisiens ne se sont pas encore envolés, il faudrait une folle remontée, à l’image de celle de l’an dernier, pour espérer participer au bouquet final.

CLASSEMENT TOP 14. L'UBB se relance, Pau se donne de l'air, le Stade Français n'y arrive pasCLASSEMENT TOP 14. L'UBB se relance, Pau se donne de l'air, le Stade Français n'y arrive pas

Thomas Lombard, à l’aube des trois derbys de la capitale, s’est confié dans les colonnes du Figaro sur l'actuelle situation du club. Si la défaite de la semaine dernière a très certainement participé à l’actuel mauvais classement du Stade Français, le directeur général, lui, pointe plutôt du doigt des points laissés en route tout long de la saison : « Perdre à la maison contre Bordeaux, mieux classé que nous, ça peut arriver. On perd notre marge de manœuvre plus tôt dans la saison, contre Montpellier à la maison par exemple, où on prend le double bonus mais on perd, ou des déplacements sans bonus défensif à Pau, à Castres, à Biarritz… », avant d’ajouter : « À cause de tous ces points laissés en route, on n'est plus maître de notre destin à la moindre défaite à domicile. »

Top 14. «Ils boivent des mojitos fraises et du Capri-Sun », paroles de supporters avant Racing 92/ParisTop 14. «Ils boivent des mojitos fraises et du Capri-Sun », paroles de supporters avant Racing 92/Paris

Pour justifier l’inconstance récurrente de son équipe, Thomas Lombard n’hésite pas à être dur avec ses joueurs. Pour lui, certains éléments ont manqué d’investissement et de bon état d’esprit pour faire avancer le groupe : « Ça a peut-être été une de nos fautes de laisser croire qu'il suffisait d'enfiler le maillot du Stade Français pour se transformer en grand joueur de rugby… ». Pour palier à ce problème, le technicien français a confié que le caractère et l’envie seraient des éléments clés du recrutement parisien pour la saison suivante. Des caractéristiques incarner au mieux par le Clermontois Morgan Parra ou bien les deux Biarrots, Peyresblanques et Hirigoyen. Ces trois joueurs-là, si rien n’a encore été officialisé par le club, devraient rejoindre les rangs de la Capitale à la prochaine intersaison pour venir renforcer le collectif parisien. Des recrues qui n’ont pas encore été annoncées par le club, tout simplement par respect des joueurs déjà présents : « On n'a encore rien dévoilé parce que je trouve que ce n'est pas respectueux pour les joueurs en place d'annoncer le recrutement en cours de saison. Il y a un moment pour tout. »

Top 14. Stade Français. La qualification pour les phases finales : mission impossible sans Waisea ?Top 14. Stade Français. La qualification pour les phases finales : mission impossible sans Waisea ?

Alors que le Stade Français va affronter à 3 reprises le Racing 92 en trois semaines, Thomas Lombard revient sur la blessure du joueur phare du club, Waisea, et sur l’éventuelle dépendance de son équipe au magicien fidjien : « Quand il est là, il change le jeu de l'équipe. À chaque fois qu'il touche un ballon, il se passe quelque chose. Je pense que d'autres sont capables d'avoir cette influence sur notre jeu. » Malheureusement, le directeur général devra composer sans son atout majeur durant plus d’un mois. Mais, en revanche, il pourra compter sur son international All Blacks, Laumape, qui, au fil de la saison, semble monter en puissance.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"Pour palier à ce problème,..."
Ce n'est pas parce qu'il s'agit de Paris, que "la Capitale" ne doit pas appliquer la grammaire française en ajoutant des "à" ou des "C" inutiles.
"les hommes en rose pointent à la 11e place et accuse 9 points de retard sur..."
Vraiment il y a des choses qui font mal aux yeux, comme de lire les confidences de Lombard qui confirme le recrutement en dénonçant le moment pour le faire. Enfin c'est conforme au personnage ...

  • NeST
    1532 points
  • il y a 1 mois

On ne va pas évoquer encore les "4 points "gagnés en route" contre le Stade Toulousain en déplacement à Ernest Wallon, décalé en période de doublons où 10 toulousains étaient avec l'EDF à cause de 2 ou 3 cas de COVID alors que le SF pouvait aligner une équipe compétitives... Si ? 😊

  • dusqual
    34965 points
  • il y a 1 mois
@NeST

ils nous ont fait le coup la saison dernière et tu remarqueras qu'on en a bien moins entendu parler...

pourtant c'était 1er match de l'année et il était ultra important car y avait que 2 matches pour prendre du rythme avant les demies de challenge contre bristol (qui eux avait déjà quelques matches dans les pattes).

le match avait été rattrapé pendant l'autumn nation cup...

et comme c'était la reprise après la saison tronquée, ça nous a empêché non seulement de valider le travail réalisé en amont, mais aussi de lancer la saison dans de bonnes conditions.

  • P243151
    6810 points
  • il y a 1 mois
@NeST

Si si il manquait plus de joueurs à Toulouse que à paris pour faire une équipe donc Covid fausse excuse ils ont profité de l’occasion pour ne pas prendre une rouste avant les doublons

  • cahues
    157233 points
  • il y a 1 mois
@NeST

T'inquiète, les Toulousains seront dans les six et Paris non. Point final à L'épisode des doublons.

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News