Top 14. Stade Français. La qualification pour les phases finales : mission impossible sans Waisea ?
Waisea va énormément manquer au Stade Français.
Avec la blessure de son meilleur joueur Waisea Nayacalevu, l'avenir du Stade Français semble s'assombrir en cette fin de saison. D'autant que Paris n'est pas au mieux au classement...

Le Stade Français ne pouvait pas imaginer pire scénario pour cette fin de saison. En effet, les Parisiens ont perdu l'un de leurs cadres, Waisea Nayacalevu, pour au moins 4 semaines. Ce dernier devrait rater la triple confrontation face au Racing 92 (1 match de championnat plus deux matchs de Coupe d'Europe), ainsi qu'une autre rencontre en Top 14. Un énorme coup dur, surtout lorsque l'on connaît l'importance qu'a le Fidjien dans le système de jeu du Stade Français. Car même si le rugby est un sport collectif, qui ne se résume pas qu'aux performances d'un seul joueur, il est évident qu'il existe un Stade Français avec, et sans Waisea. Pour preuve, le centre n'a manqué que 5 rencontres cette saison. Bilan pour le Stade Français ? 4 défaites, pour une seule victoire.

Ces derniers temps, l'on a souvent utilisé ce terme pour des joueurs comme Antoine Dupont avec le Stade Toulousain, ou encore Matthieu Jalibert avec l'UBB. Mais force est de constater que cette saison, l'attaque parisienne dépend en grande partie de son centre de 31 ans. Souvent utilisé comme fer de lance en première main, il est aussi systématiquement cherché par son ouvreur Joris Segonds dans le jeu courant. En témoigne la rencontre face à Bordeaux, où Waisea a encore été décisif sur les deux essais des locaux. Un plan de jeu (très) stéréotypé qui a ses limites : c'est notamment sur une longue passe sautée à destination de Nayacalevu que Cros interceptera Segonds, pour sceller le sort du match. Une impression générale, qui se manifeste également au niveau des statistiques : sur les 40 essais inscrits par le Stade Français en championnat, 20 ont été amenés ou marqués par le Fidjien (8 réalisations, meilleur marqueur du Top 14 avec Seuteni et Couilloud). Des performances qui ont permis aux joueurs de la Capitale de s'en sortir à de nombreuses reprises, dans des matchs pourtant mal embarqués : ce fut le cas face au Stade Rochelais (doublé de Waisea, victoire 25-20), contre Clermont (doublé, succès 22-14) ou encore sur la pelouse du Stade Toulousain (deux passes décisives, victoire 28-29). Vous l'aurez compris, sans Waisea, l'attaque du Stade Français risque d'être bien terne.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • breiz93
    75817 points
  • il y a 1 mois

Perdre Waisea ça va nous entraîner pour la saison prochaine ..., pour moi les 6 c'est plié.
J'étais à Jean Bouin lors du match contre l'UBB, et on a bien senti un "certain" découragement , pour ne pas dire un découragement certain, de la part des supporters...
Mais bon, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir .
Une petite pensée pour ce supporter bordelais qui insultait les parisiens à la fin du match et qui provoquait et cherchait on ne sait quoi...!

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Transferts