RUGBY. Kolbe, Tambwe, Épée... Qui sera le joueur le plus rapide du Top 14 cette saison ?
Qui sera le joueur le plus rapide du Top 14 cette saison ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le rugby pro recense toujours plus de fantastiques athlètes. À la course, Madosh Tambwe devrait venir rebattre les cartes du plus rapide de l'Hexagone.

Depuis l'arrivée de Cheslin Kolbe dans l'Hexagone en 2017, la France regarde d'un autre oeil tous les garçons aux jambes de feu, aux gabarits modestes et aux appuis déroutants. Il faut dire qu'en 5 saisons dans le Midi, le lutin de Kraiifontain a fait tourner la tête à des centaines de défenseurs, planté des dizaines d'essais, humilié plus d'un père de famille. Et si son rendement est bien moindre depuis 18 mois, la faute à des blessures, un surenchaînement et un transfert houleux à Toulon, l'ailier de 28 ans reste le symbole même de la vitesse, de l'explosivité et des jeux de jambes dans notre pays. Pourtant et malgré un flash à 36,9km/h en plein match, Kolbe n'est pas le joueur le plus rapide de notre championnat.

VIDEO. Appuis dévastateurs, mystifications, le meilleur de Cheslin Kolbe avec ToulouseVIDEO. Appuis dévastateurs, mystifications, le meilleur de Cheslin Kolbe avec Toulouse

Il faut dire qu'ici ou là, certains de ses confrères "pédalent plus vite qu'ils ne parlent", comme on dit. L'exemple de Raymond Rhule, déjà flashé à 38km/h en Top 14 lors de ses années grenobloises, est certainement le plus évocateur. La saison dernière, tout le monde se souvient encore de son essai en finale de Champions Cup ou de son initiative de relance à Deflandre, face au Racing 92, véritable condensé de punch et de vitesse. Deflandre, qui va d'ailleurs accueillir un autre garçon qui brûle la pelouse lorsqu'il déroule sa longue foulée, puisque Teddy Thomas rejoint La Rochelle, comme vous le savez. À ce jour, "TT" se dispute toujours le titre de Tricolore le plus rapide du championnat avec Damian Penaud, et ce depuis plusieurs saisons. Face à Biarritz la saison dernière, l'ailier aux 28 sélections s'est offert un petit 5'50 sec en départ quasi-arrêté sur 50 mètres. Penaud, lui, a déjà atteint les 37,2km/h en match lors de la saison 2018/2019...

VIDEO. Top 14. Teddy Thomas place une accélération foudroyante qui a subjugué la défense biarroteVIDEO. Top 14. Teddy Thomas place une accélération foudroyante qui a subjugué la défense biarrote

Reste que les deux machines à marquer seraient aujourd'hui sur le point d'être dépassées par un garçon qui s'est essayé avec brio sur la scène à 7 la saison passée : Nelson Épée. Celui qui fut d'ailleurs adoubé par Cheslin Kolbe il n'y a pas si longtemps est en tout cas plus rapides que ses aînés en vitesse de pointe, ça, c'est une certitude. L'ailier de 21 ans a déjà été recensé à 38,2km/h à l'entraînement ! À titre de comparaison et à notre connaissance, pas sûr qu'un seul sportif français, en dehors des sprinteurs, soit capable d'atteindre une telle vitesse en pointe. Même si le décathlonien Kevin Mayer vient récemment de claquer un 100m en 10'62 sec aux mondiaux de Eugene (États-Unis).

VIDEO. SEVENS. À près de 40km/h, le Toulousain Nelson Épée foudroie les défenses à VancouverVIDEO. SEVENS. À près de 40km/h, le Toulousain Nelson Épée foudroie les défenses à Vancouver

Ailleurs sur nos pelouses, difficile de ne pas évoquer également l'athlète qu'est Ben Lam, 109 kilos sur la balance mais dont le meilleur chronomètre sur la distance reine serait de 10'80 sec. Ou le cas de Regan Grace, la nouvelle recrue du Racing, dont le GPS a déjà fait état d'un 36,07 km/h atteint en plein match. Mais surtout, l'ancien treiziste aurait déjà réalisé un 100m en 9'98 sec à l'entraînement et en départ lancé. Ce qui donne des conditions assez loin du réel, il est vrai, mais qui offre quand même une belle idée du feu qu'a dans les jambes ce Gallois de 25 ans... Malgré tout, cette saison le garçon le plus rapide du Top 14 devrait se trouver du côté de Bordeaux. Ben Lam s'en va du côté de Montpellier ? C'est donc le "speedster" Madosh Tambwe qui débarque à Chaban avec ses qualités de vitesse folles. Plus jeune, le natif de Kinshasa aurait déjà claqué un 100m en un incroyable 10'61 secondes ! Si nous avons quelques pistes qui pourraient le battre en Afrique du Sud ou en Angleterre, personne n'est capable de courir aussi vite et sur une distance aussi longue que l'ancien joueur des Bulls. Du moins selon ce qui a déjà été recensé...

Après Aplon ou Kolbe, Madosh Tambwe sera-t-il la prochaine terreur sud-africaine du Top 14 ?Après Aplon ou Kolbe, Madosh Tambwe sera-t-il la prochaine terreur sud-africaine du Top 14 ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    58454 points
  • il y a 1 semaine

Les plus grands ailiers n' étaient pas souvent les plus rapides: Ben Smith, I Dagg, V Clerc etc...

"Kevin Mayer vient récemment de claquer un 100m en 10'62"

J'ai calculé que ça faisait 33.89 km/h . Est-ce que je suis aussi mauvais que ça en calcul ? Peut-on me donner ce qui correspond en km/h si je me suis trompé ?

  • dusqual
    36267 points
  • il y a 3 jours
@coupdecasque

comme dit yionel, c'est une moyenne sur une course départ arrêté.
quand dans le texte ils parlent de joueurs chronométrés à x km/h, c'est en effet des vitesses max.
si tu veux comparer, y a un moment ou ils parlent de TT qui fait 50m en 5.5sec en étant quasi à l'arrêt (et encore c'est pas la même distance, les 50 derniers mètrers sont potentiellement plus rapides) ce qui place le 100m à 11sec.
ou quand ils parlent de madosh tambwe...

mais bon, il faut aussi se dire que l'équipement pour le rugby est plus lourd, et la pelouse ralentit plus qu'une piste. du coup quand on parle d'un gars qui est enregistré en match ça valorise sa perf.

@dusqual

Ah super merci pour ces précisions c'est vrai qu'on y pense pas toujours.

@coupdecasque

C'est sa vitesse moyenne sur 100m, alors que les vitesses evoquees sont des vitesses max

  • AKA
    58454 points
  • il y a 1 semaine
@coupdecasque

33.876 pour moi, à un poil de derche prêt tu est bon 😉

@AKA

J'ai du arrondir 😊

  • Manu
    16973 points
  • il y a 1 semaine

Kolbe? Faudrait déjà qu'il revienne en TOP 14 (il pourrait rejouer pour un club sudaf) et s'il revient faudrait qu'il ne soit pas blessé
Kolbe est rapide .... comme une étoile filante : 3 titres avec Toulouse et puis s'en va.

  • coach03
    17781 points
  • il y a 5 jours
@Manu

C"est exactement mon point de vue, il va devenir l'Arlésienne

Le record du monde titanesque de U.Bolt (9,58) tronçonné par tranches de 10 mètres n'est en réalité record mondial que sur 2 des dix tranches en question. Qui plus est sur le dernier 1/3 (60-70 et 80-90 mètres). Sur les 2 premières tranches il ne rentre pas dans les 20 meilleures performances mondiales. Bien sûr, sa faculté à maintenir une cadence en accélération au-delà d'un seuil de 40 mètres naguère considéré comme étant un plafond de verre en fait un athlète exceptionnel.
Pour ce qui est du Rugby, attendre un espace libéré de toute contrainte au-delà de 20 mètres (sans obligation d'éviter, sans obligation de réorienter une course) tient de la très, très notable exception (je n'inclue pas une défense "breakée" où le joueur peut aller conclure en 100% relâché). Evidemment, un sprinteur qui "pèse" un chrono sous la barre des 11 secondes est clairement plus véloce que le commun des joueurs fusse t-il professionnel. Ceci dit, l'avantage induit, n'est que rarement exploitable en s'appuyant sur le seul critère de vitesse. Il l'est de moins en moins dans le sens où le maillage défensif n'a de cesse de progresser. Pour exemple, la règle du 50/22 pensée sensément pour rendre de l'espace exploitable à l'ailier a en réalité débouché sur autrement plus d'essais consécutifs à "pénaltouche" qu'à des essais de "pur ailier" en débordement...Bref, aller vite ça aide à ce jeu mais cet avantage dans le rugby moderne n'est pas si important que ça.
J'aurais tendance à dire que si on devait "transférer" un athlète vers le jeu de Rugby; plutôt que de focaliser sur la pure performance chronométrique sur un 100m. plat; c'est peut-être vers un hurdler (du 110 voire 400 haies) pour sa faculté à jouer de la reprise d'appuis (à la différence du pur sprinter qui propose une course bcp plus mécanique) que ça constituerait une véritable +-value.

@MARCFANXV

Effectivement, difficile de comparer des vitesses pures et encore plus des sprinters purs à des performances de rugbymen. Cela peut paraître même absurde même si certains rugbymen ont effectivement d'excellentes qualités de courses et feraient de très bons sprinters. Mais ne serait-ce en effet que la question de l'espace, peu de choses sont comparables. De plus, je crois qu'un joueur comme Macalou, s'il avait un entraînement spécifique (- de poids, musculation adaptée, technique) pourrait être un sacré sprinter sur 200 m par exemple avec son amplitude, sa fréquence et sa qualité de pied.

@Jacques-Tati-en-EDF

J'ai souvenir que Y.Huget lorsque suspendu en début de carrière mis à profit cette période sans activité rugbystique pour s'immerger dans l'univers du sprint via un stage longue durée à l'INSEP avec ce qui se faisait de mieux. Sa technique de course s'en trouvât métamorphosée et il a eu ensuite la carrière que l'on connait. Je trouve qu'en moyenne, les rugbymen courent plutôt en-deçà de leurs possibilités. Pourtant on parle d'un des rares sports où il n'y a pas de contrainte limitante (type nombre d'appuis, ballon gardé en main) pour exploiter les courses...Plutôt que de faire du canoé-kayak en eau vive ou du soulevé de troncs d'arbres dans la forêt; avec tout le respect du à ces disciplines; les préparations (on est en plein dedans) devraient être bcp plus axées sur le principe de courir correctement et ça passe par un certain nombre d'apprentissages techniques.

@MARCFANXV

Est-ce qu'aujourd'hui encore, au haut niveau avec la précision des préparateurs physiques, ils négligent autant le développement des techniques de course ? Pas sûr.

@coupdecasque

Pas négligé bien sûr mais le Rugby est encore (un peu) enfermé dans le concept "travaille tes points forts" !

@MARCFANXV

J'avais plus l'impression que c'était un peu plus la faute de "sélection", avec durant un certains temps des joueurs pas assez "grands" ou "costaud" alors qu'ils peuvent développer d'autres qualités.

@MARCFANXV

Alors là, complètement d'accord !! Même si le soulevé de tronc ou de pneus peut apporter aux 1 ère lignes 😊

Au ST il y a Zeba Traoré qui a fait du sprint et qui est un ancien athlète. GN était aussi un ancien athlète sur 400 m. Après je ne sais pas s'il insistait sur certaines techniques spécifiques. Je l'avais entendu une fois à ce sujet mais il n'avait parlé que de la dimension compétition et de l'importance de la préparation. Il est d'ailleurs évident que le rugby de part sa dimension multiple (course, force, puissance à l'impact et au contact, agilité, habileté avec ballon, etc ... ) peut s'inspirer de nombreux sports : judo, lutte, handball, athlétisme, etc ...

@MARCFANXV

Très bonne analyse, c'est effectivement ce qui se rapproche le plus de l'efficience rugbystique, même si un garçon qui a de belles qualités techniques et de compréhension du jeu conjuguées à la vitesse de gars cités dans l'article, est - le plus souvent - tout simplement démoniaque sur son aile... D'où tous les fantasmes autour des gars ultra-rapides, capables de traverser le terrain en une action.

Kolbe en train "d'humilier les pères de familles"... Ca sort d'ou ?

@p.coutin

des rêves de l'auteur?

Même si c’est un atout, la vitesse pure ne suffit pas ! D’ailleurs mesurer celle-ci sur 100 mètres est une aberration car en pratique sur une saison, ça n’arrive que très peu. Cela s’appelle un exploit !

Pour être une arme, la vitesse doit être conjuguée à l’explosivité – la capacité à accélérer dans les intervalles et faire rebondir les défenseurs – et à la lecture du jeu pour permettre sa continuité en sachant où se trouvent les partenaires et où l’on doit aller. Pour ma part, Raymond Rhule est un monstre dans cet art.

Côté français, Nelson Epée commence à montrer le bout de son nez… et je n’oublierais pas Gabriel Ngandebe !

10,80; 10,60 c'est impressionnant mais on a connu plus rapide ! je Me rappelle que Ngwenya faisait 10,25 et Habana 10,5 !

@Mickey duc

Exact ! On a jamais su si c'était 10,25 ou 10,40 pour Ngwenya, ça dépendait des sources, mais c'était bel et bien le plus rapide de l'histoire du Top 14.

@Theo Fondacci

Pas le meilleur mais le plus rapide 😊 et quel essai en 1 contre 1 contre Habana justement!

@Mickey duc

Et Carat 10.24...

@Waltervincent

il était en effet tres rapide, pas un super exceptionnel meme s'il fut champion d'Europe. quand il avait des espaces, c'était tres difficile de le suivre

@Waltervincent

10,34* aha !

C'est vrai que Épée et Ben Lam sont déjà très affûtés !

@Garou-gorille

Je vous attendais sur ces deux là...la perche est belle quand même... 😉

  • Michne
    8692 points
  • il y a 1 semaine

S'il suffisait de courir vite pour être un grand joueur ça se saurait.... Au football américain ils recrutent des sprinters mais ça ne marche pas toujours s'ils sont maladroits. Au rugby la vitesse pure n'est qu'un des éléments du jeu de l'ailier.

@Michne

Tout à fait ! Un raffut bien maitrisé est un atout , comme une bonne technique gestuelle, un bon coup de pied et être bon sur les ballons hauts tout autant que la vitesse...
Le poste d'ailier n'est plus celui qui finit l'action...dans le rugby moderne, c'est l'un des "électrons libres" des 3/4, du moins, chez les plus complets pour moi...

  • Dodow
    11786 points
  • il y a 1 semaine
@pascalbulroland

À vue d'œil depuis le canapé, je dirai que la vitesse de l'ailier lui servirait moins sur la finition en couloir, que sur des relances où un coup d'accélérateur lui permettrait de contourner tout un rideau défensif mal organisé.

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Vidéos