De Mouguerre à Marcoussis, le jeune Donovan Taofifenua gravit les échelons à une vitesse folle
Avec le maillot du Racing, Donovan Taofifenua réalise une saison ébouriffante.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Convoqué pour préparer le prochain Tournoi des VI Nations, le jeune ailier du Racing 92 s'ajoute à la liste déjà longue des jeunes joueurs qui brillent sous le maillot Bleu.

Dans la famille Taofifenua je demande. Ah, les Taofifenua. Un nom bien connu des adeptes du rugby francophone, tant un nombre important de joueurs de la famille native de Nouméa a arpenté les différents terrains de France et de Navarre, de génération en génération. On connait Romain et Sébastien, respectivement deuxième ligne et pilier au RC Toulon, mais aussi Filimo, troisième ligne qui fait actuellement les beaux jours de Bayonne. Voilà maintenant depuis quelque temps, Donovan, fils de Jean-Jacques Taofifenua talonneur notamment passé par Grenoble. Ailier du Racing, le jeune homme de 21 ans, se voit récompenser de son début de saison tonitruant, six essais en Top 14 et huit toutes compétitions confondues en onze rencontres pour venir toquer à la porte du XV de France. Déjà appelé par Fabien Galthié pour préparer la finale d'Autumn Nations Cup face à l'Angleterre en novembre dernier, le jeune ailier qui n'avait  pas connu les joies d'une première sélection sous le maillot Bleu, a cette fois-ci de nouveau été convoqué pour préparer le prochain Tournoi des 6 Nations. Avec la ferme intention, de jouer sa carte à fond. Avant de rejoindre les Bleus, Donovan Taofifenua plante un triplé [VIDEO]Avant de rejoindre les Bleus, Donovan Taofifenua plante un triplé [VIDEO]

Du Pays-Basque à Champion du Monde

Jeune, c'est tout naturellement que le natif de Grenoble se dirige vers le rugby. Ses premiers contacts avec l'ovale se font du côté du Pays Basque lorsque son père défendait alors les couleurs de l'Aviron Bayonnais en 2004. À cinq ans, c'est à Mouguerre, petite ville de 5000 âmes nichée à un peu plus de cinq kilomètres de Bayonne, que le Racingman arpente pour la première fois le rectangle vert. Il ne va y jouer qu'une saison, volant de club en club au diapason de la carrière de son père. Il rejoint en 2005, Limoges, avant de s'expatrier en Auvergne en 2014, pour rallier Clermont-Ferrand. Un tournant dans la carrière du jeune joueur. Petit à petit, l'ailier ou arrière va s'imposer dans les différentes catégories de jeunes avec le maillot jaunard, au point d'être convoqué en 2019 avec la sélection nationale, pour disputer la Coupe du Monde des moins de vingt ans en Argentine. Positionné à l'arrière, il inscrit entre autre, l'un des essais les plus rapides du Mondial face aux Fidji avant d'être sacré champion du monde avec les Bleuets quelques jours plus tard. Titulaire à l'aile au cours de la finale, remportée au bout du suspens face à l'Australie dans la dramaturgie la plus totale (24-23), Donovan Taofifenua écrit là, l'une des plus belles pages de sa jeune carrière.Coupe du monde U20 - Donovan Taofifenua inscrit l'un des essais les plus rapides de l'histoire du Mondial [VIDÉO]Coupe du monde U20 - Donovan Taofifenua inscrit l'un des essais les plus rapides de l'histoire du Mondial [VIDÉO] 

De retour en club après cette expérience unique, Taofifenua va alors connaître une saison 2019-2020 compliquée, puisqu'il ne va jamais éclore du côté de Clermont. L'été dernier, il décide de s'engager au Racing 92 pour enfin faire décoller sa carrière, refusant au passage une offre de Clermont, craignant ne jamais avoir réellement sa chance. Franck Azéma, l'entraîneur clermontois s'en était expliqué à La Montagne : ''On a fait à Donovan une proposition pour qu'il reste, mais il est inquiet car il a très peu de temps de jeu ce qui est vrai''. Aujourd'hui, l'homme fort de l'ASM ne cache pas ses regrets quant au départ de son joyau, sans amertume cependant : '' Il y en a bien sûr. Ce sont des choix. Donovan avait besoin de s'épanouir. Il est en train de trouver un équilibre là-bas. Je suis content que ça marche pour lui. Cela lui a fait du bien de changer d'écuries. C'est certainement stimulant pour lui d'avoir un autre regard sur lui.'' Bertrand Rioux, directeur du centre de formation clermontois précise alors dans les colonnes de Midi Olympique : '' Ma vision est la suivante, à l'automne 2019, Raka et Penaud sont partis à la Coupe du Monde. À ce moment-là, Donovan n'a pas eu beaucoup de temps de jeu, pour des raisons que j'ignore. Le club lui a néanmoins proposé un contrat. De son côté, il a peut-être senti qu'on ne lui faisait pas suffisamment confiance. Je ne connais pas la teneur de son contrat avec le Racing mais ils ont dû être généreux [...] Quelques mois plus tard nous n'avons aucune aigreur par rapport à cette situation. Donovan est un chouette môme, il a fait son choix et on lui souhaite tout le bonheur du monde''.Autumn Nations Cup - Bézy, Etrillard et Donovan Taofifenua pour préparer la finale face à l'AngleterreAutumn Nations Cup - Bézy, Etrillard et Donovan Taofifenua pour préparer la finale face à l'Angleterre 

Une version confirmée toujours pour Midi Olympique par Jean-Jacques Taofifenua, le père du principal intéressé : '' Le choix de partir, il l'a fait tout seul. Il en a souffert, il en a pleuré mais il a assumé de bout en bout [...] Clermont c'était son club mais là-bas, son manager Franck Azéma lui disait toujours : '' Il y a trop de concurrence Donovan.'' Mon fils ne comprenait pas pourquoi on ne le laissait jamais prouver quoi que ce soit sur le terrain, même en fin de match. Surtout qu'il sortait d'un très bon Mondial avec les moins de 20 ans [...] Laurent Travers m'a un jour appelé. Puis Yannick Nyanga est arrivé : le directeur sportif du Racing lui a dit qu'il le suivait depuis trois ans. Ce discours lui a plu.'' Aujourd'hui au Racing, avec le succès qu'on lui connaît. Un choix payant donc pour le jeune homme, qui à seulement 21 ans, est convoqué pour préparer le prochain Tournoi des 6 Nations. À l'instar de cette jeune génération française, toujours plus précoce et qui gravit les échelons à vitesse grand V. Dans la lignée de sa saison retentissante avec les Ciel et Blanc, à l'image de son triplé face à Bayonne, Donovan Taofifenua voudra à n'en pas douter jouer sa carte à fond. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • to7
    16465 points
  • il y a 10 mois

il est très impressionnant pour son jeune âge, très mobile, très disponible bon dans le placement défensif et sur les ballons hauts
à mon avis il part un poil derrière penaud et villière mais sur les derniers matchs que j'ai vu du racing il me semble meilleur que thomas

  • Manu
    15123 points
  • il y a 10 mois

Outre leurs qualités physiques et techniques développées par la filière Espoir de la DTN de Marcoussis (qui n'existe plus depuis car Laporte a préféré les décentraliser au plus près des clubs), ce qui joue aussi dans l'éclosion au plus haut niveau de ces champions du Monde français -20 de 2019 (Tao, Gros, Geraci, Zeguer, Joseph, Carbonel, Delbouis, Vincent, Lebel ..) et de 2018 ( ceux de 2019 moins Delbouis et Tao + Bamba, Kolingar, Woki, Ntamck, Barassi ...), c'est qu'avec le système des JIFF développé par CAMOU ces jeunes ont leur mental gonflé à bloc car ils savent désormais qu'ils peuvent se faire une place en TOP 14 et donc en EdF puisqu'il n'est plus possible pour les clubs de faire venir autant de Mattfield, Kelleher ou Wilkinson ...

  • Pianto
    41619 points
  • il y a 10 mois
@Manu

tu as raison dans le fond mais Mattfield, Kelleher et Wilko, ça n'a jamais été un problème.
le problème c'est les moyennasses pas les top joueurs.

@Pianto

D'ailleurs on en a fait venir seulement un de chaque.

  • Manu
    15123 points
  • il y a 10 mois
@Team Viscères

pas sûr avec Botha, Mike Philipps et Carter

Je n'ai pas trop l'opportunité de regarder des matchs entiers, mais contre le Connacht il avait été bon et sur les vidéos de ses essais, on voit qu'il est plus qu'un pur finisseur, il peut faire aussi faire la différence dans la ligne ou en un contre un. Pour ceux qui regardent les matchs du Racing, que vaut-il en défense, sur les ballons hauts et dans le jeu au pied? Parce que sur ce que j'ai vu il me semble qu'il a clairement une carte a jouer, sinon sur ce tournoi du moins a long terme. Penaud hors blessure ce sera dur de le surpasser, mais la place deThomas (meme si je le défends généralement et trouve parfaitement justifié qu'il soit titulaire actuellement) me semble plus prenable.

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Transferts