VIDEO. FLASHBACK. 2013. Le coup de pied millimétré de Michalak et l'essai refusé à Jauzion marquent la demi-finale entre Toulon et Toulouse

VIDEO. FLASHBACK. 2013. Le coup de pied millimétré de Michalak et l'essai refusé à Jauzion marquent la demi-finale entre Toulon et Toulouse
FLASHBACK. 2013. Danie Rossouw marque en demie face à Toulouse.
En 2013, le Stade Toulousain, tenant du titre, a rendez-vous à la Beaujoire à Nantes, pour défier le récent vainqueur de la Coupe d'Europe, le RCT. En 2013, le Stade Toulousain, tenant du titre, a rendez-vous à la Beaujoire à Nantes, pour défier le récent vainqueur de la Coupe d'Europe, le RCT. Un choc qui fait saliver plus d'un supporter rouge et noir. Surtout que contrairement à ce que l'on peut craindre, les Toulonnais ont parfaitement récupéré de leur titre européen et de leur bringue dans le port de Toulon quelques jours plus tôt. En témoigne, cette très belle action initiée par le RCT dans la partie de terrain des Toulousains qui voit Frédéric Michalak adresser une passe au pied millimétrée pour le troisième ligne Danie Rossouw pour un premier essai dès la 2e minute de jeu. Menés 8-3 après la réduction du score de Luke McAlister sur pénalité, les hommes de Guy Novès reviennent à la charge. Mais ils se voient refuser un essai avant la demi-heure alors qu'une passe non-conventionnelle de Jean Bouilhou avait permis à Yannick Jauzion d'entrer en terre promise. Une action, considérée comme un en-avant par l'arbitre, qui à l'époque, avait fait couler beaucoup d'encre.

D'un point de vue comptable, la suite de la rencontre va surtout se dérouler face aux perches avec notamment un très beau drop pied gauche de Jonny Wilkinson après l'heure de jeu. Des points essentiels à ce moment-là du match puisque Toulouse n'est seulement qu'à trois longueurs derrière après les deux pénalités de l'ouvreur all black (14-9). Malgré tout, le RCT n'est pas à l'abri d'un essai transformé. Une fois de plus, c'est l'ouvreur anglais qui fait la différence avec un coup de pied sur la ligne médiane qui donne de l'air aux siens. Le break est fait, mais les Toulonnais continuent de pousser dans les dix dernières minutes. Après Wilkinson, c'est au tour d'un autre joueur très en vue en cette fin de saison 2013 de s'illustrer. Auteur d'un essai en finale de la H Cup face à Clermont, l'arrière Delon Armitage fait taire les critiques avec une magnifique prise d'intervalle qui annihile les tout derniers espoirs du Stade Toulousain (24-9).



Des 23 joueurs présents sur la feuille de match en 2013, seuls 12 sont encore là pour défier le Racing-Métro vendredi soir à Lille. La première ligne a totalement changé alors que ertains remplaçants sont titulaires cette année malgré la présence de joueurs de internationaux.

Rugby Club Toulonnais

1
Sheridan
2
Bruno
3
Kubriashvili

4
Botha
5
Kennedy

6
Rossouw
8
Masoe
7
Fernandez Lobbe

9
Michalak
10
Wilkinson

11
Palisson
12
Giteau
13
Bastareaud
14
Wulf

15
Armitage

16
Orioli
17
Chiocci
18
Suta
19
Elsom


20
S. Armitage
21
Mermoz
22
Tillou-borde
23
Chilachava

La composition du Stade Toulousain

Stade Toulousain

1
Kakovin
2
Servat
3
Johnston

4
Maestri
5
Albacete

6
Bouilhou
8
Picamoles
7
Dusautoir

9
Doussain
10
Mcalister

11
Medard
12
Fickou
13
Jauzion
14
Huget

15
Poitrenaud

16
Bregvadze
17
Steenkamp
18
Millo-Chluski
19
Nyanga


20
Burgess
21
Beauxis
22
David
23
Poux