Anciens clubs

Stade Toulousain
Stade Toulousain

De 2011 à 2017

Top 14

Présentation

Nom : Charles Luke McAlister
Date de naissance : 28/08/1983
Lieu de naissance : Waitara (Nouvelle-Zélande)
Nationalité : Néo-zélandais
Poste : Demi d’ouverture / Centre
Equipe actuelle : Stade Toulousain
Anciens clubs : North Harbour /Auckland Blues (2002-2007, puis 2009-2011), Sale (2007-2009)

Le palmarès et le parcours sportif de Luke McAlister en quelques points :
Luke McAlister fait connaissance avec le rugby international chez les Baby Blacks, d'abord avec les moins de 19 ans puis les moins de 20 ans.
Il entre dans le rugby professionnel en 2002, pour le compte de la province de North Harbour, mais ne participe pas encore au Super 12.
Il lui faudra attendre deux années supplémentaires avant d’intégrer l’équipe des Auckland Blues, et enfin apparaître dans ce qui se fait de mieux dans l’hémisphère sud.
Ses débuts internationaux avec les All Blacks, il les fête contre les Lions Britanniques, le 9 juillet 2005, en remplaçant Dan Carter, blessé. Auteur de 13 points et d’une apparition convaincante, il n’effectuera cependant que quatre remplacements par la suite dans la même année.
Avec les Blacks toujours, il remporte son premier Tri Nations en 2006, qui en appelle deux autres (2007, 2009).
En 2007, il participe activement à la victoire de la France en quart de finale… C’est en tous cas ce que bon nombre de Maoris lui reprochent, puisqu’il écopera d’un carton jaune qui a relancé les Bleus dans le match. Dans la foulée, il signe aux Sharks de Sale, délaissant alors la sélection néo-zélandaise pour deux ans.
Durant cette pige européenne, McAlister se fait apprécier, et Sale relève la tête et redevient européen dès la première saison du Kiwi, en finissant cinquième de la Premiership tout comme en 2009.
« Home sweet home » ! Le désir de participer à nouveau à une Coupe du monde se fait sentir, et « Luckey » revient aux sources. D’abord avec succès puisqu’il revient dans la liste néo-zélandaise, avant de subir la désillusion pour l’édition locale de la Coupe du monde. Dès lors, il rejoint Toulouse pour un bail de trois ans.
Pour sa première saison au Stade Toulousain, le All Black se révèle comme le véritable héros des rouges et noirs, à qui il offre des victoires dans le money-time. Il offre surtout le 19e titre de champion de France au club en prenant le dessus sur Jonny Wilkinson au Stade de France.
Tantôt centre, tantôt ouvreur, Luke "la main froide" ne laisse que peu de temps de jeu à Lionel Beauxis. A l'image d'un Byron Kelleher à l'époque, il est le facteur X de l'équipe de Guy Novès.
Luke McAlister sous la douche :
Son histoire avec les Blacks est tumultueuse, au moins autant que son talent est immense, c’est dire ! Joueur aux capacités physiques naturelles hors normes, il est en concurrence directe avec Dan Carter pour le poste de demi d’ouverture du XV à la fougère. Alors, pour ne se passer, ni de l’un ni de l’autre, certains font le choix de les aligner ensemble, Carter le gaucher en n°10, et McAlister le droitier en tant que « cinq-huitième » de luxe comme aiment à dire les anglo-saxons. Un temps payante, cette formation sera toutefois abandonnée par Graham Henry, au profit de la complémentarité Nonu-Smith. Et dit-on, à cause du caractère pas toujours aisé de l’intéressé premier.
Luke McAlister n’en demeure pas moins un joueur d’exception avec une vista hors du commun, ainsi qu’un véritable coup de pied d’extraterrestre, lui permettant de botter des pénalités de près de 60 mètres... quand il règle la mire !


Derniers articles