[FLASHBACK] 2012 – Luke McAlister offre un 19eme Brennus au Stade Toulousain ! [VIDÉO]
Luke McAlister, l'homme clé de la finale 2012 côté toulousain.
Il faut remonter sept ans en arrière pour voir le Stade Toulousain décrocher son dernier titre...

Sept ans... Sept ans de disette pour le Stade Toulousain. Le club le plus titré du rugby français n'a plus touché le Brennus depuis 2012. Une saison qui ressemblait étrangement à celle-ci...

En effet, 2011-2012 est aujourd'hui la dernière saison dominée par Toulouse et Clermont. Les deux formations avaient terminé ex-aequos au classement général, avec 14 points d'avance sur le troisième Toulon. Malheureusement pour les Auvergnats, ce fut le RCT qui accéda à la finale, des Toulonnais victorieux de l'ASM en demies 15 à 12. 

Et quelle finale ! Puisqu'en face les attendait le Stade Toulousain, qui s'était débarrassé de son voisin castrais (24-15). Champions en titre, les Rouge et Noir faisaient figure de grand favori.

Une finale pauvre en jeu 

Quand on parle du Stade Toulousain, on pense évidemment au jeu. Un jeu de mouvement, de déplacement du ballon et des joueurs plutôt rapides, ce qui donne souvent lieu à un beau spectacle. Seulement en face, Toulon ne venait pas en spectateur. En 2012, le RCT entre dans sa période de renouveau et sait désormais gérer les matchs à enjeux, notamment grâce à l'expérience de l'ouveur anglais Jonny Wilkinson. Malheureusement, sous une pluie battante venue gâchée la fête au Stade de France, les deux formations peinent à déployer leur stratégie. Les en-avants se succèdent, tout comme les fautes. Aucune véritable envolée non plus, cette finale se résumera à un duel de buteurs.

Des Toulousains « Lucky »

Buteur, Wilkinson... Tout cela ne dit rien qui vaille pour le Stade Toulousain. Et pourtant, les Rouge et Noir collent au score en première période (9-9), grâce à trois pénalités de Luke McAlister, qui répond à son adversaire du jour. Même si l'ouvreur néo-zélandais manque deux drops, qui auraient pu permettre aux Toulousains de conforter leur avance. Le duel continue en seconde période, mais ce sont finalement les Toulonnais qui craquent puisqu'ils récoltent deux cartons jaunes : Sébastien Bruno (en même temps que William Servat), puis Davit Kubriashvili. McAlister en profite et porte le score à 15 à 12 en faveur des stadistes. 

Quelques minutes plus tard, c'est encore lui qui s'illustre, à la main cette fois-ci en déchirant le rideau défensif toulonnais pour porter le danger dans le camp adverse. Les Toulousains qui en ressortiront une nouvelle fois avec trois points. 18-12, ça sera le score final. Les Toulonnais qui, après de nombreuses tentatives de mauls et pick-and-go dans les 22 mètres toulousains, ne parviendront pas à franchir la ligne d'en-but. Un ultime en-avant à quelques mètres de celui-ci leur sera fatal. Toulouse s'impose donc une nouvelle fois dans ce Top 14. La récompense d'une saison réussie. À l'instar de celle-ci ? Il est aujourd'hui trop tôt pour le dire, et nul doute que les Clermontois ne rendront en aucun cas la tâche facile aux Toulousains samedi à Saint-Denis. 

ASM Clermont : avec quelle équipe pour la finale du Top 14 ?ASM Clermont : avec quelle équipe pour la finale du Top 14 ?

Crédit vidéo : Alfred Wallace Rugby 2012.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Non, sans blagues ? Il y a 7 ans c'était Lartot et Galthié au micro ? Déjà ? Je vieillis je m'en rends même plus compte.

Bonus poïnte pour Lartot à la 82ème : "moi je l'ouvrirais". Merci Mathieu, objectif largement atteint.

Pas d'essai cette année-là, ni en finale, ni durant les demis qui s'étaient jouées sous la pluie dans ce Stadium horrible de Toulouse. Une bien triste phase finale que ce millésime 2012...

En général, quand Toulouse est en finale, le match est généralement chiant et dur à suivre, haché, voir presque inintéressant à suivre pour le non passionné (2011, 2008 contre Munster). Il n'y a bien que contre Clermont en 2008 et Biarritz en 2010 qu'ils s'étaient sortis les doigts...



Pour 2019, espérons qu'ils privilégient le jeu comme ils le clament si fort et non les brutalités viriles comme ils sont coutumiers du fait... J'ai vraiment peur d'un contrat sur Laidlaw en début de match : ce sera probablement la clé du match...

@Jean Neymar

"les brutalités viriles comme ils sont coutumiers du fait"

Amusant aussi, quand on se souvient du sort réservé par l'ASM à JBE qui jouait la finale 2008 avec une côte pétée...

@Jean Neymar

la finale n'a pas encore eu lieu que tu déverse déjà toute ta bile d'aigris 🙂
amusant !

@Jean Neymar

"Il n'y a bien que contre Clermont en 2008 et Biarritz en 2010 qu'ils s'étaient sortis les doigts...
"

malgré tout, ca fait quand meme 1 fois de plus que Clermont

@Jean Neymar

Toulouse ils jouent pas et ils sont violents, en espérant qu'ils ne tendent pas un guet-apens aux gentils Clermontois.

Ça va je suis rassuré. Je craignais l'invasion de supporters toulousains armés de leur turbo-boulard ou leur mauvaise foi (voir les deux), je suis ravi de voir que sur ce plan-là aussi la finale sera équilibrée et indécise.

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 4 mois
@Team Viscères

Quelle naïveté de croire que les Toulousains vont attendre le début du match pour agresser Laidlaw, alors qu'il est bien plus sûr de le choper dans une ruelle au cours de la semaine.

@Ahma

meme pas besoin, on viens de discuter avec l'arbitre

@Ahma

Tellement simple en plus : le mec est écossais et habite en Auvergne, tu laisses traîner une pièce de 50 centimes à l'entrée d'une ruelle sombre et obligé il vient de lui même.

J'y était est.... bhe.... j'était saoul donc j'en garde que des bons souvenirs 👄

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
News
News
News
Sponsorisé News
Vidéos
News