VIDÉO. Équipe de France. BOOM ! Le jour où Picamoles a détruit Castrogiovanni
Ce Picamoles en mode autobus aurait enterré n'importe lequel des défenseurs, un style de jeu tout en poésie !

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

À l’occasion des 36 ans de Louis Picamoles, le Rugbynistère vous propose de revoir la percussion monstrueuse de “Loulou” sur Castrogiovanni.

Le 19 septembre 2015, les Bleus démarrent leur Coupe du Monde. Une édition que l’on préfère généralement oublié. (Le quart de finale ? On ne voit pas de quoi vous parlez.) Mais derrière les déroutes tricolores, il y a quelques images qui mettent (un peu) de baume au cœur. C’est le cas notamment de cette action de Louis Picamoles. Ce jour-là, King Louis n’était pas venu cueillir des fleurs et en a fait profiter Martin Castrogiovanni. Toujours tout en finesse, comme à son habitude, le champion d’Europe 2010 avait sérieusement bougé le première ligne.Top 14. Les cinq moments forts de la carrière de Louis PicamolesTop 14. Les cinq moments forts de la carrière de Louis Picamoles

Durant ce match, la France peine à prendre le score. Les Bleus jouent depuis 24 minutes et ne mènent qu’à hauteur d’un petit 6 à 0. Frédéric Michalak décide alors d’envoyer Louis Picamoles lancé en direction des transalpins. Le numéro 8 possède Yoann Huget à sa droite et fait face à 3 défenseurs adverses. Conscient qu’une passe à destination de son ailier enverrait sûrement ce dernier au casse-pipe, il se prépare à l’impact. Et quel impact puisque le pauvre Martin Castrogiovanni arrive en travers face au bulldozer français. Ce dernier se prend un tampon monstrueux qui l'envoie immédiatement câliner le pré. Finalement, il aura fallu que 3 autres joueurs se jettent sur le Toulousain pour que ce dernier tombe au sol.

ITALIE. Martin Castrogiovanni raccroche les crampons à 35 ansITALIE. Martin Castrogiovanni raccroche les crampons à 35 ans

Une action mémorable, car peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir imprimé le profil du pilier italien sur la pelouse d’un stade. Véritable icône du rugby transalpin, Castro fait partie des meilleurs numéros 3 de ces dernières décennies. Ce dernier possède une armoire à trophée pleine à craquer. Légende vivante des Leicester Tigers, il a été champion d’Angleterre à 4 reprises. Il reste, encore à ce jour, le seul pilier à avoir déjà remporté le titre de Meilleur joueur de Premiership. Ce dernier lui avait été décerné en 2007. Ce jour-là, Picamoles a donc inscrit un sacré nom sur son tableau de chasse.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Percu, passes, courses, 1m de gagné....

Mouais... Il y a quelque chose à voir ?

@Amis à Laporte

Bof, pas grand chose. Comme dirait d'autres bien autrement, titre racoleur ?

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News