VIDÉO. En 2015, Picamoles était certainement l'un des meilleurs 8 au monde
En 2015, Picamoles était sans conteste l'un des meilleurs joueurs du monde à son poste.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Tout juste retraité, Louis Picamoles restera l'un des meilleurs 8 de l'histoire du XV de France. En 2015, il était d'ailleurs au summum de son art.

Que l'on aime ou pas son style de jeu, force est de constater que Louis Picamoles a été un grand joueur du XV de France. Avec 82 sélections en Bleu (et 10 essais), le natif de Paris a souvent surnagé en équipe nationale, dans un groupe qui a connu beaucoup de difficultés. International de 2008 à 2019, l'ancien joueur de Montpellier, de Toulouse, de Northampton et de l'UBB n'a pas eu la chance de vivre le Grand Chelem 2010. De ce fait, il n'aura jamais rien gagné avec les Bleus, se contentant seulement d'une place de finaliste lors de la Coupe du Monde 2011. Taulier du mandat Saint-André, Picamoles fut l'un des rares Tricolores de l'époque à tirer son épingle du jeu, et ce notamment lors de la Coupe du Monde 2015. Titulaire en 8 lors de 4 des 5 matchs des Bleus, le Toulousain de l'époque était l'un des seuls à pouvoir transpercer les rideaux adverses. Ultra-puissant, il fut d'ailleurs la seule éclaircie du quart de finale désastreux face aux Blacks, perdu 62-13...

VIDÉO. Équipe de France. BOOM ! Le jour où Picamoles a détruit CastrogiovanniVIDÉO. Équipe de France. BOOM ! Le jour où Picamoles a détruit CastrogiovanniEn club, l'année 2015 fut moins compliquée pour Picamoles, mais tout aussi frustrante. En effet, le Stade Toulousain n'a pas réussi à remporter en titre, se faisant éliminer en poule de la Coupe d'Europe, et en demi-finale du Top 14 (face à Clermont). Des échecs, qui n'ont en aucun cas éclipsé les performances individuelles du troisième ligne centre. Auteur de 5 essais sur cette année civile, Picamoles était surtout excellent au départ des actions, pour casser les plaquages et jouer après contact. Des qualités incontestables, qui attireront d'ailleurs l'œil du club de Northampton, qui le recrutera d'ailleurs à l'été 2016...

Top 14. Les cinq moments forts de la carrière de Louis PicamolesTop 14. Les cinq moments forts de la carrière de Louis Picamoles

Lien Vidéo



Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"International de 2008 à 2019"
Trois ans vers les sommets et 8 ans difficiles, c'est con quand même d'avoir une carrière qui commence si bien. Un grand international merci à lui.

  • AKA
    60643 points
  • il y a 1 mois

Super la photo d' illustration! Si on se repasse ce match peu de gens vont être de cet avis, peut être que certains vont sortir les mouchoirs...

  • vevere
    76308 points
  • il y a 1 mois

....qui rafutait pratiquement tout le temps avant bras devant lui...en étant très rarement sanctionné. Cela serait-il encore possible en 2022?

@vevere

Il avait une meilleure technique de percussion que tu ne le sous-entends. Ses bras étaient à la verticale et collés au corps (la plupart du temps).

Oui ce serait encore possible aujourd'hui même si cette technique entraine forcément statistiquement des percussions où il n'aurait pas eu le temps de coller les bras au corps et donc potentiellement des cartons en conséquence.

D'ailleurs vers la fin de sa carrière il avait plus de mal à avancer il me semble car justement il le faisait moins (il me semble) en plus du physique qui suivait plus.

@vevere

Mister Elbow !

Son année en Angleterre fut une des meilleures qu'il ait eu...Il y gagna le titre de "King Louis" !

Malheureusement, je crois que sa famille ne se plaisait pas là bas, et il a du écourter son séjour pour revenir au MHR où il commença a "décliné"

Je n'ai pas compris sa sélection en 2019 où je le trouvais en deçà depuis un an...

C'est con d'en parler avec autant d'éloges et de mettre une photo avec le maillot de France 2015, année de sinistre mémoire...

J'ai été vachement étonné d'à quel point il était émoussé sur sa fin de carrière d'ailleurs.

J'ai trouvé que c'était beaucoup plus flagrant chez lui que chez Imanol par exemple (flemme d'aller chercher l'orthographe du nom, je mets le prénom).

@Ghy Nofèros

Harinordoquy

( je lui mettais sans verif, du ky à la fin !)

@Ghy Nofèros

A l'UBB il fini bien. Son erreur a été de retourner à Montpellier. C'était une équipe qui a ce moment là, ne lui correspondait pas du tout alors qu'il était en pleine bourre.
Un des rares joueurs français a avoir été le meilleur mondial à son poste (ça peut se discuter pour certains) dans les années 2010.

@Anthony26

Pas faux pour Montpellier mais même à l'UBB je le trouvais pas folichon folichon

@Ghy Nofèros

Il n'était plus jeune jeune...

@Anthony26

Sans faire du chauvinisme de base, Imanol était le meilleur 8 du monde en 2011, de mémoire il apparaissait dans l'équipe type de la coupe du monde

Juste devant Jauzion.

  • oc
    38080 points
  • il y a 1 mois
@La petite Huguette

Comment ça , devant ?

@oc

ben Louis jouait devant et le platane derriere!

  • oc
    38080 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

Tut Tut Tut , il a été décalé parce qu'il ne trouvait pas les intervalles
à l'intérieur de la mélée , nuance !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
Réseaux Sociaux