WTF - Le XV des joueurs qui auraient pu représenter un autre pays que leur sélection actuelle
Non, la charnière qui a guidé le jeu des Wallabies pendant près d'un décennie n'est même australienne...

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
C'est l'été et il faut trouver des sujets sans actualité... On a alors décidé de vous apprendre (ou vous rappeler) certaines parcours singuliers !

C'est l'été et il faut trouver des sujets sans actualité... On a alors décidé de vous apprendre (ou vous rappeler) certains parcours de joueurs assez singuliers, complètement hors des sentiers battus. En l'occurrence de faire un XV des garçons qui jouent (ou ont joué) pour un autre pays que celui dans lequel ils sont nés. On prévient d'avance, par soucis d'équité, on tentera d'éviter au maximum tous les îliens nés sur leur île natale mais qui jouent pour une nation océanienne, la pratique étant largement répandue, vous le savez... C'est parti ! 

1 - Vincent Debaty (Belgique)

Vous n'aviez jamais entendu Matthieu Lartot l'appeler "Le Belge" à l'époque où il portait encore le maillot de l'équipe de France ? Et bien ce n'est pas pour rien ! Debaty est en effet né et a grandi en Belgique, proche de Bruxelles, avant d'être repéré par le Stade Rochelais à 18 ans lors de détections. S'en suivra la belle et longue carrière que l'on connaît, de l'USAP à Oyonnax, en passant bien sûr par sa décennie clermontoise, auréolée de 2 titres de champion de France.

2 - Julien Marchand (Afrique du Sud)

Le petit Julien n'est pas né en Haute-Garonne mais bien dans la province du Cap-Occidental, d'où sa propension a être nommé parmi les meilleurs talonneurs du monde. Vous y avez cru ? Allez, on déconne, c'est juste qu'on avait aucun talonneur à l'histoire un peu exotique en tête, à part des gars nés en NZ et ayant joué pour la terre de leurs ancêtres comme l'ancien clermontois Ti'i Paulo. Au temps pour nous, c'était nul, en plus...

3 - Taniela Tupou (Tonga)

Vous devez vous en douter rien qu'à son surnom, même si de nombreuses familles îliennes choisissent d'accoucher chez un pays voisin plus développé : le Tongan Thor n'est pas né en Australie. Tupou est bien né aux Tonga en 1996 et à même grandit en Nouvelle-Zélande, où il est resté jusqu'à ses 18 ans, se faisant un nom grâce aux vidéos de lui le montrant en train de traverser le terrain avec son College. C'est ensuite qu'il rejoindra ensuite l'île-continent afin de donner plus de chances de réussite à sa carrière, jusqu'à devenir - à seulement 25 ans - la coqueluche du rugby australien que tout le monde connaît aujourd'hui.

4 - Ultan Dillane (France)

Ultan Dillane est né en France, à Paris d'une mère franco-irlandaise et d'un père franco-ivoirien. Ce n'est qu'à l'âge de 7 ans que lui et sa famille déménagent dans le comté natal de sa mère, le comté de Kerry, en Irlande. Il compte aujourd'hui 18 sélections, à 27 ans. 

5 - Will Skelton (Nouvelle-Zélande)

Le nouvelle poutre du pack rochelais n'est lui non plus pas né dans le pays auquel il est affilié. Bien qu'Australien et international avec les Wallabies, Skelton est né à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Décidément productrice de talent comme on fabrique du pain en France.

VIDÉO. Top 14. Revanchard, le colosse Will Skelton (Stade Rochelais) a faim de titreVIDÉO. Top 14. Revanchard, le colosse Will Skelton (Stade Rochelais) a faim de titre

6 - David Pocock (Zimbabwe)

Vous avez déjà dû l'entendre ; l'ancienne meilleur plaqueur/gratteur au monde (83 sélections) n'est pas né en Australie. Il a en effet grandit à Gweru (Zimbabwe) jusqu'à ses 14 ans, avant de fuir la dictature de Mugabe et sa plannification économique allant à l'encontre des propriétaires terriens (par définition presque exclusivement blancs). Un pays dans lequel il revient d'ailleurs aujourd'hui souvent pour s'engager contre le braconnage et venir en aide aux poupulations locales. 

7 - Sam Underhill (USA)

Le "Kamikaze kid" anglais n'est pas né dans la banlieue de Londres où dans le fin fond des Midlands, non. Son père étant un membre de la Royal Air Force, Underhill a grandit à Dayton, aux États-Unis, ville principalement connue pour ses célèbres accords ainsi que pour abriter la résidence secondaire du président des USA. Ce n'est qu'à 10 que lui et sa famille reviennent en Angleterre, même si le troisième ligne a fait ses premières armes professionnelles... à Swansea, au Pays de Galles ! Un parcours décidément hors du commun !

ANGLETERRE - Des Etats-Unis à la finale de la Coupe du monde, l'incroyable destin du prodige Sam UnderhillANGLETERRE - Des Etats-Unis à la finale de la Coupe du monde, l'incroyable destin du prodige Sam Underhill

8 - Jamie Heaslip (Israël) 

Comme quoi on peut être une véritable légende vivante en Irlande (et le chouchou de Matthieu Lartot) sans y être né. L'ancien numéro 8 du XV du Trèfle Jamie Heaslip est en effet né en Israël en 1983, son père, le brigadier General Richard Heaslip, étant militaire et donc amené à être muté.

9 - Will Genia (Papouasie-Nouvelle-Guinée)

Oui, Will Genia est un Papou. D'ailleurs son frère ainé est international pour son pays de naissance, même si Will a lui rejoint l'Australie lors de son entrée au College, avant d'avoir la carrière qu'on lui connaît tous avec les Wallabies.

10 - Quade Cooper (Nouvelle-Zélande)

Décidément, la charnière qui a régné en maître avec les Gold and Green durant des années n'a rien de bien australienne. Comme Genia, Cooper est lui aussi né en dehors des frontières de l'île-continent. Il a grandit en Nouvelle-Zélande, à Tokorua, dans le même village que le All Black Richard Kahui par exemple. Ce n'est qu'à 13 ans qu'il émigrera de l'autre côté de la Tasmanie, pour finalement glaner 70 sélections avec l'Asutralie et devenir l'un des ouvreurs les plus créatifs que ce jeu ait connu. Mais sans obtenir la nationalité australienne...

Malgré ses 70 sélections avec les Wallabies, l'Australie refuse la nationalité à Quade CooperMalgré ses 70 sélections avec les Wallabies, l'Australie refuse la nationalité à Quade Cooper

11 - Takudzwa Ngwenya (Zimbabwe)

"Taku", révélé lors de la coupe du monde 2007 avec les États-Unis et qui a fait le bonheur du BO pendant près d'une décennie, n'est en fait pas Américain de base. Ce dernier est né à Harare, au Zimbabwe, et y a passé toute son enfance, jusqu'à sa majorité. Ce n'est qu'en 2003 que le supersonique part vers les USA pour y faire ses études au Texas. Repéré là-bas pour ses qualités athlétiques après avoir déjà taté le cuir dans son pays d'origine, il deviendra l'une des icones américaines du rugby en suivant, amassant 36 sélections en tout avec les Eagles.

12 - Cameron Redpath (France)

Nous vous en parlions en début d'année, le fils de Bryan, joueur de Bath et international écossais, est en fait né... à Narbonne ! Eh oui, c'est tout simplement là que jouait son père en 1999, l'année de sa naissance.

6 Nations - Né en France et fils d'une légende écossaise, qui es-tu Cameron Redpath ?6 Nations - Né en France et fils d'une légende écossaise, qui es-tu Cameron Redpath ?

13 - Malakai Fekitoa (Tonga)

Nous cherchions un deuxième centre né en dehors du pays pour lequel il a joué, mais tout le monde sait bien sûr que Manu Tuilagi n'est pas né en Angleterre et Virimi Vakatawa pas en France. Du coup, on a choisi l'ancien All Black Malakai Fekitoa pour coller à l'actualité, puisque le joueur de 29 ans a joué avec les Tonga à 7 en juin pour devenir éligible pour son pays de naissance, les Tonga ! Tout comme Lopeti Timani d'ailleurs.

14 - Tommy Seymour (USA)

Où est né Tommy Seymour ? En Ecosse, pour qui il a planté 20 essais en 55 sélections ? Même pas. L'ancien finisseur de Glasgow est né à Nashville (Tennessee), sur les pas d'Elvis. Il y vivra 9 ans avant de rejoindre le pays des Scots ? Hum... pas vraiment. Avant ça, son père anglais sera muté à Dubai durant plus d'un an, avant de passé par l'Irlande du Nord et, enfin, de s'installer en Ecosse, où il passera son adolescence avant de choisir définitivement le pays qui l'a éduqué.

15 - Percy Montgomery (Namibie)

Enfin, c'est à toi Percy. L'ancien arrière sud-africain(103 capes) et meilleur réalisateur de l'histoire des Springboks n'est pourtant pas né au Cap ni à Durban. En fait, le champion du monde 2007 a vu le jour à Walvis Bay, une enclave sud-africaine située en Namibie. Mais qui n'est officiellement plus sud-africaine depuis 1994. Vous suivez ? En clair, s'il était né 20 ans plus tard, l'ancien joueur de l'USAP aurait été namibien. En l'état, lui est seulement un sud-africain né en Namibie... Le cas le plus complexe pour le dernier joueur de la liste. Cohérent, non ? 

Et aussi : Marcus Smith (Phillipines), Sergio Parisse (Argentine), Martin Castrogiovanni (Argentine), et bien d'autres...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Hey hey le coup de Julien Marchand...
😏🤙🤙💅

En 10 il y avait aussi Ronan O'Gara, né à San Diego, Etats-Unis.
A l'aile Tim Visser le néerlandais.
D'ailleurs pour l'écosse, un gros paquet de leurs joueurs ne sont pas originaire du pays.
Mais n'oublions pas en France que Thierry Dusautoir est né à Abidjan, Côte d'Ivoire.

1 peuh deux reulectur serez bien venus, sa éviterez lait fotes baites

  • oc
    11530 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

Tout le monde est barré en vacance et Théo est bien seul dans les locaux ,
si quelqu'un pouvait lui porter un café , ça irait vite mieux ,je pense .

  • Kad Deb
    33391 points
  • il y a 1 mois

Au talon, il y avait quand même :
- Brandon Paenga-Amosa, actuel talonneur des Wallabies, né en Nouvelle-Zélande.
- Dylan Hartley, ancien talonneur et capitaine de l'Angleterre, né en Nouvelle-Zélande.
Piliers :
- Uini Atonio, France, né en Nouvelle-Zélande.
- Willem Nel, Écosse, né en Afrique du Sud.
2e ligne : Bernard Le Roux et Paul Willemse, France, nés en Afrique du Sud.
3e ligne (étonné de ne pas voir cités ces 3 grands joueurs) :
- Sergio Parisse, Italie, né en Argentine.
- CJ Stander, Irlande, né en Afrique du Sud.
- Taulupe Faletau, Pays de Galles , né aux Tonga.
Et encore bien d'autres...

@Kad Deb

Faut varier un peu les pays sinon on a que des mecs nes en nlle zelande ou dans les iles

Au talon vous avez manqués Stephen Moore, le Saoudien.

@Ali-Papé Ratini

Très bien vu ! L'article restera probablement comme ça, mais j'avais totalement oublié l'histoire de ce garçon ! Merci à vous !

Julien MARCHAND
Natif de Loures-Barousse Hautes-Pyrénées

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
Ecrit par vous !
News
News
News