Tournoi des 6 Nations. Lowry, Morgan, Capuozzo : ces pépites qu'il faudra absolument suivre durant le Tournoi
Quels seront les joueurs des autres nations à suivre ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le Tournoi des 6 Nations démarre ce samedi. L'occasion de s'intéresser aux ''pépites'' des autres nations, qui découvrent les joies des sélections et dont il faudra particulièrement se méfier.

Plus que quelques heures et le Tournoi des 6 Nations version 2022 sera lancé. Si les Bleus partent favoris selon plusieurs experts, des nations comme l'Angleterre ou l'Irlande restent de sérieux prétendants sans oublier le tenant du titre gallois ou les Écossais, véritables outsiders. L'occasion donc de faire un tour d'horizon des nouveaux joueurs qui ont été appelés pour la première fois dans les différents groupes. Des talents qui restent à polir et qu'il faudra suivre attentivement. RUGBY. 6 Nations. Les Bleus sont-ils aussi favoris chez les pronostiqueurs ?RUGBY. 6 Nations. Les Bleus sont-ils aussi favoris chez les pronostiqueurs ?

Irlande : Michael Lowry

Si vous avez suivi la Coupe d'Europe cette année, le nom de Michael Lowry, joueur de l'Ulster (23 ans) ne doit sûrement pas vous être inconnu. Dans le cas contraire, demandez plutôt l'avis des supporters clermontois, qui ont vu ce petit arrière de poche (1m71-79kg), électriser Marcel-Michelin grâce à ses appuis et ses cannes de folie. International moins de 20 avec l'Irlande, Lowry, formé à l'Académie de l'Ulster, est aujourd'hui l'un des rouages essentiels de la province basée à Belfast. S'il n'est pas un visage inconnu du microcosme rugbystique français, le joueur ayant pourtant souvent évolué contre des clubs français en Champions Cup lors des dernières années, c'est en revanche la première fois qu'il est appelé dans le groupe du XV du Trèfle. S'il ne figure pas sur la feuille de match pour l'entrée en lice de son équipe face au Pays de Galles, nul doute qu'il aura l'occasion de se montrer lors des prochaines confrontations.

6 NATIONS. COMPOSITION. L'Irlande avec Gibson Park - Sexton à la charnière6 NATIONS. COMPOSITION. L'Irlande avec Gibson Park - Sexton à la charnière

Du moins on l'espère, car son profil feu-follet reste une arme redoutable et peut provoquer des étincelles. Le joueur possède la particularité de pouvoir également évoluer à l'ouverture, poste où il a d'ailleurs été formé. Pour l'Irish Times, il affirmait n'avoir aucune préférence entre jouer 10 ou 15. En revanche, il avoue tout de même par la suite, vouloir s'installer à l'ouverture dans les prochaines années avec sa province : ''Je veux commencer chaque rencontre et jouer autant de matchs que possible. J'aime jouer en 15 autant que j'aime jouer 10. En regardant à long terme, j'espère que je pourrai plutôt exprimer mes compétences dans un positionnement en 10, mais pour le moment, le simple fait d'entrer sur le terrain est un coup de main pour être un deuxième meneur de jeu et je suis heureux''. Pour l'instant, force est de constater que c'est à l'arrière, que Lowry affole les défenses adverses. 

Italie : Ange Capuozzo

On n'a pas forcément été original, on vous l'accorde. Mais force est de constater qu'Ange Capuozzo reste LA ''pépite'' de ce groupe italien. Pêle-mêle, on aurait pu vous citer les Paolo Garbisi, Federico Mori ou Stephen Varney, mais tout ce petit monde a déjà connu les privilèges de porter le maillot azzuri. Jamais convoqué auparavant, Capuozzo reste un dynamiteur de défense. C'est simple, l'arrière du FC Grenoble est une quasi copie conforme de Michael Lowry. Les deux évoluent au même poste, ont une pointe de vitesse similaire, des ''steps'' à casser les jambes des défenseurs et possèdent des gabarits assez modestes. À l'exception que Capuozzo reste un poil plus gringalet que l'Irlandais (1m77-71kg). 

6 Nations. France vs Italie. Jaminet face à Capuozzo, duel de folie entre relanceurs hors-pairs6 Nations. France vs Italie. Jaminet face à Capuozzo, duel de folie entre relanceurs hors-pairs

Né à Grenoble, mais sélectionnable grâce à ses grands-parents paternels italiens, Ange Capuozzo n'en finit plus d'épater sous la tunique iséroise. Si cela fait déjà quelques saisons que celui-ci s'est fait un nom dans les travées du Stade des Alpes, il s'est tout simplement montré étincelant lors de ses dernières sorties, en témoigne cette prestation majuscule à Jean-Dauger face à Bayonne. L'Italie tient peut-être son futur grand arrière pour les années à venir. Pour rappel, il a disputé une Coupe du Monde U20 avec la Squadra Azzura et a joué une rencontre avec l'Italie A cet automne, en Espagne (victoire 13-11). 

Pays de Galles : Jac Morgan

On avait tout préparé. On était dans les startingblocks, prêt à vous présenter Christ Tshiunza le nouveau phénomène du Pays de Galles. Avant que le colosse deuxième ou troisième ligne (1m98-112kg) nous coupe l'herbe sous le pied. Et pour cause, touché aux ischios-jambiers, Wayne Pivac a annoncé que son jeune joueur (20 ans), serait forfait pour l'ensemble du Tournoi, dans des propos repris par Wales Online : ''Christ s'est blessé aux ischios-jambiers à l'entraînement mardi [...] Malheureusement, il a dû revenir dans son club et retourner à Exeter. Il y retournera et fera sa convalescence. Il est forfait pour l'ensemble du Tournoi''. Le forfait de Tshiunza vient s'ajouter à la cascade de blessures qui frappe actuellement la Principauté. Il faut dire que ce dernier est un véritable roc, dans un profil similaire à Woki ou Itoje. Nous avons donc plutôt choisi de nous attarder sur Jac Morgan.

Novice avec la sélection du Pays de Galles, le troisième ligne des Ospreys âgé d'à peine 22 balais régale avec le club de Swansea. Gros porteur de balle, il est à l'heure où nous écrivons ces lignes, le meilleur plaqueur de la United Rugby Championship (144, une moyenne de 18 par matchs). Et dans la lignée de certains troisièmes lignes gallois qui se sont rapidement affirmés (Botham, Basham), il n'est pas exclu de le voir faire quelques apparitions lors de la compétition hivernale. Passé également par les Scarlets, il a à chaque fois été titulaire, lorsque les Ospreys ont fait appel à ses services cette année (9 fois sur 9).

6 Nations. Pays de Galles. Dan Biggar nommé capitaine, première pour Jac Morgan6 Nations. Pays de Galles. Dan Biggar nommé capitaine, première pour Jac Morgan

Angleterre : Ollie Chessum

21 ans, 2m01, 118 kg, Ollie Chessum est un beau bébé qui vient tout juste d'être appelé dans le squad anglais. Joueur des Tigres de Leicester, ce dernier pourrait venir bousculer la hiérarchie établie au poste de seconde ligne. Et pour cause, l'équipe de Sa Majesté est actuellement fortement décimée, privée notamment de Jonny Hill ou Courtney Lawes à ce poste. Chessum pourrait en toute logique voir une chance lui être accordée lors des prochains matchs (il n'a pas été sélectionné pour le voyage en Écosse). Capable de jouer aussi bien dans la cage que sur l'aile de la troisième ligne ou même en 8, le joueur enchaîne les rencontres cette saison avec l'actuel leader de Premiership. 14 feuilles de matchs dont 8 comme titulaire. Et sa polyvalence pourrait rendre bien des services aux hommes d'Eddie Jones. 

Écosse : Ben White

On a longtemps hésité, et on aurait pu vous parler de Rory Darge ou d'Andy Christie joueur des Saracens. Finalement, on a jeté notre dévolu sur Ben White. Pourquoi ? Car contrairement à la grande majorité de joueurs cités plus haut, White figure bien sur la feuille de match pour cette première journée du 6 Nations, et fêtera sa première sélection contre l'Angleterre à Murrayfield pour la Calcutta Cup. Excusez du peu. Une belle histoire d'autant plus que le demi de mêlée, à l'instar de Cameron Redpath, a connu la sélection anglaise des moins de 20 ans. Âgé de 23 ans, White s'est engagé cette saison avec les London Irish après un passage à Leicester. Et cela lui réussit plutôt bien puisqu'il a enchaîné les rencontres (15 au total). Le hic ? Seules un tiers en tant que titulaire. 

RUGBY. 6 Nations. COMPOSITION. L'Ecosse avec Russell et Hogg pour le choc face à l'AngleterreRUGBY. 6 Nations. COMPOSITION. L'Ecosse avec Russell et Hogg pour le choc face à l'Angleterre

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Sedulos
    1307 points
  • il y a 3 mois

Réjouissant de voir arriver tous ces jeunes ouvreurs d'Italie, d'Irlande et d'ailleurs. Les enfants de Dan Carter ?

@Sedulos

Les ouvreurs sélectionnés jeunes sont souvent des joueurs "flamboyants" et qu'on voit beaucoup, au contraire des avants qui sont plus dans le combat. C'est pour ça qu'on en parle plus jeunes.
Et puis il ne faut pas oublier qu'en Irlande Sexton a 36 ans donc une place est à prendre...

@Timmaman

RMC rapport que Sexton compte jouer la CDM 2027

Avant le match, il ne faut surtout pas oublier de la réveiller, sinon la pépite dort...

OK, je connais le chemin...

@Amis à Laporte

A Bayonne les petites ne sont pas des pros de l organisation. D où l adage : " pépite oh et l orga ?"

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News