TOP 14. RUGBY. ASM Clermont, pari d'avenir ou gestion sportive défaillante ?
Penaud, Vili, Falgoux, tant de noms prometteurs qui sortent de la formation auvergnate...

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

L’ASM Clermont montre une irrégularité marquante cette saison contrairement à ce qu’elle a pu produire sur la dernière décennie.

Une défaite face à un Racing 92 en perdition depuis quelques semaines. Voilà ce qu’ont récolté les Clermontois à l’issue de leur match de ce samedi 08 janvier. Morgan Parra qui botte en touche au coup de sifflet final pour sécuriser le bonus défensif semble bien loin des gloires de Clermont les saisons précédentes. Déjà légèrement en sous régime la saison dernière, cette saison 2021-2022 parais être celle de la frustration du côté de l’Auvergne. Pour autant, le club jaune et bleu n’est pas en crise. Pointant aux portes du Top 6 avec un match de retard et vainqueur du champion de France en titre la semaine passée, il reste de l’espoir au milieu des volcans. Dans ce désordre, les jeunes joueurs assurent la relève. Avant eux, le même cycle semblait se perpétuer. Il y a quelques années, Rougerie laissait la place à Penaud. Aujourd’hui, la première ligne vieillissante d’il y a quelques années laisse place à des Falatea, Falgoux, Bibi Biziwu ou encore Beheregaray. Pour faire le point du futur clermontois et se faire un avis sur la direction que prend le club, voici quelques chiffres qui mettent en avant la relève clermontoise qui se met en place et prend de l’expérience.Equipe de France jeunes. Quel club de Top 14 est le plus représenté avant le Tournoi des 6 Nations ?Equipe de France jeunes. Quel club de Top 14 est le plus représenté avant le Tournoi des 6 Nations ?

23

L’âge de l’effectif clermontois est bas, très bas. Avec une moyenne de 23 ans, le club auvergnat paraît clairement faire le pari de la jeunesse. Et pour cause, la brillante génération arrive à son terme avec le titre de Champion de France 2017. Il fallait donc la remplacer. Que cela soit par le recrutement ou la formation, le travail a été fait. L’avènement de Penaud en Auvergne et sur le pré de Saint-Denis en est le parfait exemple pour la formation. Le recrutement de l’expérimenté George Moala a quant à lui parfaitement su s’intégrer et a participé à encadrer les jeunes pousses.

5

En mars 2021, la formation de l’ASM est désignée comme la 5ème meilleure formation de France sur la saison 2019/2020. Devant elle, les actuels leaders du championnat, le Stade Toulousain et l’UBB, et les deux relégués de l’été 2021, Agen et l’Aviron Bayonnais. Une formation efficace approuvée par ce classement réalisée par une Commission Formation FFR/LNR. Trois critères sont ici évalués : l’efficacité sportive, l’efficacité scolaire et la double qualification, c'est-à-dire la préparation à la vie d’après carrière sportive.VIDEO. TOP 14. L'énorme match du jeune centre clermontois Tani Vili face à La RochelleVIDEO. TOP 14. L'énorme match du jeune centre clermontois Tani Vili face à La Rochelle

17

C’est le nombre de joueurs avec un contrat professionnel passés par le centre de formation du club. Une réussite puisque l’ASM profite donc directement de sa formation et ne voit pas -ou peu- ses talents fuir vers d’autres horizons. Bertrand Rioux, directeur du centre de formation de l’ASM Omnisports, en parle. Il évoque l’évolution de l’importance du centre de formation et de la mentalité des jeunes joueurs. Dans un entretien accordé à France Bleu, il dit : “On a su devenir beaucoup plus rigoureux, beaucoup plus travailleur qu'à l'époque où j'étais moi-même joueur.[...] Je faisais partie de ces joueurs-là, à l'ancienne école. On faisait du rugby. C'était notre passion, effectivement, mais on avait un métier par ailleurs, et on s'entraînait le soir et on était beaucoup pris. Avec le professionnalisme, les règles ont changé, l'investissement des joueurs a changé et bien sûr, les retombées économiques aussi.”VIDÉO. Barassi, Penaud, Jordan : voici les plus beaux essais de l'année 2021VIDÉO. Barassi, Penaud, Jordan : voici les plus beaux essais de l'année 2021

34

L’ASM a un nombre important de contrats espoirs au sein du club. Une donnée qui permet de soulager les caisses d’un point de vue financier, mais qui montre aussi l’importance des espoirs dans le projet sportif. Derrière le CA Brive, c’est la seconde écurie à mettre le plus souvent en place ce type de contrat avec 34 signatures. En juillet 2020, le club publiait un communiqué sur l’arrivée de 19 joueurs espoirs intégrés avec l’équipe professionnelle. La direction auvergnate traduisait cette stratégie à travers ces paroles : “c’est un aboutissement pour le centre de formation qui a permis à ces joueurs de s’acclimater avec le haut niveau progressivement avant de s’épanouir dans le groupe professionnel avant d’en incarner, aujourd’hui, le présent et un avenir ambitieux.” Le communiqué se conclut en évoquant une “formidable opportunité d’exprimer le potentiel d’une jeunesse qui semble, à Clermont, aussi prometteuse qu’éternelle.” Simple communication embellie ou réel atout ? Seul le temps peut y répondre.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ouais, enfin, le journaliste parait enterrer le Racing bien vite! Après quatre défaites d'affilée et sur sa pelouse, il fallait bien s'imaginer que le Racing réagirait, c'est quand même pas devenu d'un seul coup une équipe de Fédérale, non? Clermont a joué crânement sa partition et a d'ailleurs été devant une bonne partie du match. Il me semble au contraire à moi que la mayonnaise Gibbs commence à bien prendre, et oui, cette jeunesse est prometteuse !

Tous le monde gagne le Racing sauf Clermont... 🙁

@Amis à Laporte

Sauf Clermont et Le Stade Français, La Rochelle, Lyon, Perpignan, Toulon, Toulouse.

@Luern63

Ouais, je sais... Mais la déception est énorme quand même... 🙁

Former c'est bien, garder encore mieux pour ne citer que Donovan Taofifenua ( a mon sens une erreur mais qui suis-je pour en juger ? ).

@Bib And Dôme

Tao l'ASM souhaitait le garder mais il fallait aussi garder Tiberghien et Ezeala sur des postes où il y avait déjà Penaud, Raka, Matsushima...
Si j'ai bien compris le Racing avait fait le forcing pour avoir Tiberghien l'ASM n'a pas cédé mais il sont revenus à la charge sur Tao et l'ASM n'a pas souhaité suivre aussi sur ce dossier. Le Racing semble apprécier la formation Auvergnate puisqu'il est venu également chercher Roman Oupin et qu'il a essayé de recruter également le jeune ouvreur Théo Giral. On a la chance de faire progresser de nombreux jeunes mais on ne pourra pas tous les garder à cause de la limitation des contrats et le salary cap. On a actuellement en espoirs une dizaine de joueurs qui sont dans les petits papiers des sélectionneurs de l'EDF des moins de 20 il sera difficile de les garder tous mais c'est à mon avis mieux d'avoir trop de choix que pas assez.

@Luern63

Merci pour ton com. En effet, Taofifenua n'est qu'un exemple moins positif parmi les autres, tu as tout a fait raison et je souhaite bien évidemment que l'éclosion de ces jeunes pousses nous soit au maximum bénéfique ! Mes meilleurs voeux a toi et tes proches.

@Bib And Dôme

C'est vrai que vu de l'extérieur, c'était étrange de voir les portes de sorties ouvertes pour les talents
Moins qu'au stade français mais inquiétant quand même

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News