Top 14. Revivez la ''masterclass'' de François Trinh-Duc contre Clermont
François Trinh-Duc a été impérial contre Clermont ce week-end.
François Trinh-Duc a été l'auteur d'une superbe enjeu contre Clermont. En une mi-temps, il a été l'un des grands artisans du succès girondin. Retour sur ses principales actions.

Cet été, François Trinh-Duc décidait de rejoindre l'Union Bordeaux Bègles après un passage mitigé du côté du Racing 92. Une sorte d'ultime défi pour l'ouvreur de 34 ans, aux 66 sélections avec le XV de France. Dans l'ombre de Matthieu Jalibert, Trinh-Duc semble retrouver une seconde jeunesse malgré son rôle de doublure au sein de la formation girondine. Et s'il n'a disputé qu'une seule rencontre en tant que titulaire sur les 8 disputées, il a en revanche à chaque fois séduit. Et notamment pas plus tard que samedi, lors de la réception de Clermont. Étonnamment, il était aligné comme remplaçant sur la feuille de match. La raison ? Il ne s'était pas entraîné de la semaine suite à la naissance de son fils, mercredi. C'est donc Ulupano Seuteni qui a endossé le costume de numéro 10. Si le Samoan a fait apprécier ses qualités offensives, il s'est en revanche montré très peu inspiré dans son jeu au pied mais également face aux perches. Peu de temps après le retour des vestiaires, Christophe Urios décidait de lancer son ouvreur international et de replacer Seuteni au centre. Une franche réussite. Retour sur les moments forts de François Trinh-Duc qui a tout simplement fait basculer le match. 

TRANSFERT. François Trinh-Duc (Racing 92) devrait bien rejoindre l'UBBTRANSFERT. François Trinh-Duc (Racing 92) devrait bien rejoindre l'UBBÀ peine entré en jeu, il a immédiatement apporté un gage de sécurité supplémentaire, comme ce drop réussi, tout en maîtrise. Juste avant il trouve une belle touche lors d'une ''pénal-touche'' permettant aux siens de gagner plusieurs mètres décisifs. 

Il s'est également montré très précieux face aux perches, réalisant un sans faute, comme cette pénalité longue distance seulement sept minutes après être entré sur la pelouse de Chaban-Delmas.

Mais Trinh-Duc est également à l'origine du second essai. Outre son jeu au pied efficace, il a également parfaitement animé la ligne d'attaque bordelo-béglaise. Sur une passe pour Poirot il déséquilibre la défense clermontoise avant que Roumat puis Seuteni ne break la défense visiteuse pour un essai sous les poteaux du centre samoan.

Sans oublier sa magistrale passe au pied pour Romain Buros en fin de rencontre dans le dos de Matsushima. Sans un retour salvateur de Morgan Parra, l'arrière girondin aurait inscrit un essai magnifique. 

Une performance remarquée. Mais pas forcément une renaissance selon lui comme il l'affirmait à la fin de la rencontre : ''Parler de renaissance ? C'est un peu fort, je ne sais pas. En tout cas, je joue pour le plaisir et je me régale''. Et l'UBB doit être bien contente en l'absence de Jalibert, de compter dans ses rangs un joueur avec une telle forme. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    75245 points
  • il y a 2 ans

Renaissance due a la naissance ? 🤔
Content pour lui en tout cas

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
Transferts
Transferts
News
Vidéos