TOP 14. Pau. Joseph, Laporte, Zegueur... Quel XV pour la Section en 2022-2023 ?
Joseph et Laporte seront certainement deux hommes forts du groupe de Pau la saison prochaine.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Après s’être intéressé à plusieurs clubs de Top 14, place désormais à la Section Paloise et son recrutement porté vers l’avenir.

10ème de la phase régulière l’année dernière, Pau a vu cet été de nombreux cadres partir, comme Lespiaucq (La Rochelle) et Habel-Kueffner (Stade Français), mais surtout son ouvreur Antoine Hastoy au Stade Rochelais. Pour pallier ces départs, le club béarnais a décidé, comme depuis quelques années maintenant, de recruter jeune et intelligent. La preuve avec les arrivées de la pépite de Pro D2 Zegueur (23 ans), de l’arrière du LOU Clément Laporte (24 ans), ou encore du centre d’Agen, Émilien Gailleton (ce dernier ayant été par ailleurs excellent lors du U20 Summer Series avec les Bleuets). Des joueurs prometteurs, qui rejoindront la longue liste de jeunes talents présents à la Section Paloise (Barka, Joseph, Hamonou, Levron, Debaës etc…).

Top 14. Jordan Joseph, le Monsieur + de la Section PaloiseTop 14. Jordan Joseph, le Monsieur + de la Section Paloise

Toujours concernant les transferts, Pau s’est également attiré les services de joueurs plus expérimentés, mais ayant encore une bonne marge de progression. L’on pense à Papidze, à Capelli, ou encore à Ruffenach. De quoi rebattre les cartes donc, dans un collectif très bien huilé, mélangeant jeunesse et expérience. Sébastien Piqueronies et son staff auront de quoi faire un XV très compétitif, alimenté par un groupe qui vit bien. Si devant, les quelques départs devraient entraîner quelques changements, la donne pourrait être différente derrière.

En effet, mis à part Hastoy, aucun titulaire n’a quitté la Section cet été (Dumoulin et Zanon constituant à eux deux 8 matchs la saison passée). Si le jeune Debaes aura davantage de temps de jeu à l’ouverture, la solution Zack Henry semble tout aussi plausible, ce dernier ayant disputé 8 rencontres à l’ouverture lors du précédent exercice. Un replacement qui laisserait une place à l’arrière à Clément Laporte, clairement venu à Pau pour se relancer. De plus, Colombet et Maddocks peuvent tout aussi bien occuper ce poste, à l’instar du jeune Carol. Au centre, le trio Manu-Decron-Vatubua devrait continuer à occuper ce poste la plupart du temps, tout en alternant avec la jeunesse de Gailleton, et la polyvalence d’un joueur comme Roudil. En bref, l’équipe de la Section ne devrait pas connaître d’énormes bouleversements comparé à l’année dernière. Les jeunes recrues seront certainement incorporées comme il faut par le staff de Pau, pour pourquoi pas leur permettre de glaner une place de titulaire.

XV type Pau
1
Fisi’ihoi
2
Rey
3
Corato
4
Capelli
5
Tagitagivalu
6
Zegueur
8
Joseph
7
Gorgadze
9
Le Bail
10
Henry
11
Roudil
12
Decron
13
Manu
14
Tuimaba
15
Laporte
16
Delhommel
17
Papidze
18
Tokolahi
19
Ducat


20
Whitelock
21
Daubagna
22
Debaes
23
Colombet

TOP 14. Bordeaux. Vili, Jalibert, Tambwe... Quel XV pour l'UBB en 2022-2023 ?TOP 14. Bordeaux. Vili, Jalibert, Tambwe... Quel XV pour l'UBB en 2022-2023 ?L’effectif parfait pour le ventre mou ?

Au vu de sa dynamique, ainsi que de son effectif, il est peu probable que la Section soit en difficulté pour assurer son maintien. En effet, et depuis quelques temps maintenant, Pau arrive assez aisément à se maintenir dans l'élite, grâce notamment à la présence de joueurs de talent, mais aussi grâce à un effectif bien équilibré et un travail complet de la part du staff. En revanche, l’on sent que l’objectif du club n’est toujours pas de jouer une place dans les 6. Le départ d’Hastoy pour une grosse écurie le prouve un peu plus. Les Béarnais tenteront (comme chaque année) de jouer les trouble-fêtes, mais restent certainement lucides sur la question : ils ne peuvent pas faire grand-chose sur la durée, face à des écuries comme Toulouse, Montpellier, Bordeaux, Toulon, le Racing, La Rochelle ou encore Castres. De ce fait, la saison de Pau sera sûrement assez similaire à celle de l’exercice précédent : une place sans forcer dans le ventre mou du championnat, tout en continuant à bien travailler et à faire évoluer des joueurs prometteurs. Et puis qui sait, la surprise de la saison viendra peut-être du Béarn

Top 14. PAU. Sébastien Piqueronies, l'homme qui murmurait à l'oreille des anciens U20Top 14. PAU. Sébastien Piqueronies, l'homme qui murmurait à l'oreille des anciens U20Pour rappel, la Section débutera sa saison par une réception de Perpignan, avant de se déplacer à Clermont, puis d’affronter le Stade Toulousain à domicile.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Piquerronies et son staff assurent, c'est clair, je suis fan ... Je suis un peu plus partagé sur les recrues et l'effectif en général qui me semble manquer de densité et de profondeur de qualité.

  • dusqual
    36402 points
  • il y a 1 semaine
@Jacques-Tati-en-EDF

oui au niveau de l'effectif, c'est léger. à pau, je trouve qu'on est un peu dans la même config que l'ubb y a une dizaine d'années.
une équipe sympa mais sans profondeur, capable de faire tomber du très gros mais également de perdre le fil à l'usure.
la section vivote gentiment depuis quelques années maintenant, se cherchant les moyens d'évoluer vers du mieux.
comme tu dis, avec piqueronies, ils ont trouvé une formule intéressante. maintenant va falloir épaissir l'effectif pour pouvoir voir plus grand.
après, c'est pas un gros budget donc ce sera pas d'ici demain que ça va se faire, il va falloir bosser sur les espoirs pour pouvoir faire un mix entre eux et des recrues ciblées.

Piqueronies fait du très bon boulot

Un staff qui a montré qu'il savait construire une équipe solide qui sans briller sait maintenir un niveau intéressant. Avec les doublons, la coupe d'europe etc peut être qu'il y a une petite place pour passer ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
News
Transferts
News
News
News