TOP 14. ‘‘On n’est pas seul responsable’’, la gueulante de Lopez (Bayonne) après la folle remontada du Stade Français
Après avoir totalement perdu le contrôle de la rencontre, l’Aviron Bayonnais perd face au Stade Français et Camille Lopez montre sa frustration. (Canal +)
Après avoir totalement perdu le contrôle de la rencontre, l’Aviron Bayonnais perd face au Stade Français et Camille Lopez montre sa frustration.

Ce samedi après-midi, le Stade Français a effectué une folle remontée face à l’Aviron Bayonnais. Pour cette 21ᵉ journée de Top 14, les Basques menaient 7 à 24 à la mi-temps. Hors de leur base, ils ont été rattrapés pour perdre 28-24 en toute fin de match.

TOP 14. ''On préfère faire un jeu moche et gagner'' : Le Stade Français, leader sans strass ni  paillettes ?TOP 14. ''On préfère faire un jeu moche et gagner'' : Le Stade Français, leader sans strass ni paillettes ?

Encaissant 3 essais sur la dernière demi-heure, l’apport du banc parisien a été titanesque pour renverser la tendance. Alors que, côté basque, Tiberghien s’offrait un doublé en début de rencontre, le centre italien Federico Mori venait confirmer le bon premier acte bayonnais.

Ensuite, les Parisiens dominaient les impacts et gagnaient les duels. Dans leur style, les Soldats Roses ont envoyé Giovanni Habel-Kuffner en Terre promise après la 80ᵉ minute de jeu. Pourtant, les visiteurs bayonnais avaient la main sur le cuir, quelques secondes avant.

TOP 14. Surprise ! Et si Bayonne et l'USAP étaient invités dans la course à la phase finale ?TOP 14. Surprise ! Et si Bayonne et l'USAP étaient invités dans la course à la phase finale ?

À partir de la 51ᵉ minute, c’est Romain Briatte qui est venu sonner la révolte parisienne. Après la rencontre, le troisième ligne s’est livré sur ce match fou au micro de Canal + : “C'étaient les montagnes russes. On n'est pas sorti des vestiaires et on s'est fait surprendre par l'agressivité de Bayonne. Il y a une mi-temps partout, Bayonne méritait autant que nous.

Camille Lopez mécontent

Par ailleurs, ce mérite bayonnais n’a pas uniquement été vécu du côté parisien. Après la rencontre, le maestro Camille Lopez a nuancé l’implication des siens dans ce résultat décevant au vu de la physionomie du match. Dans un premier temps, il affirme que la responsabilité de cette défaite est aussi la leur, au vu de la seconde période.

RUGBY. TEST MATCH. Camille Lopez (Bayonne) va retrouver le XV de France cet été !RUGBY. TEST MATCH. Camille Lopez (Bayonne) va retrouver le XV de France cet été !

Ensuite, selon des propos rapportés par France Bleu, l’ouvreur pointe du doigt une erreur d’arbitrage, selon lui, sur la récupération de balle parisienne pour l’essai de la gagne. L’ancien international français déclare ceci :

On n’est pas seul responsable. J’ai regardé la dernière action dans les vestiaires, celle sur laquelle on perd le ballon et je pense qu’il y a faute. Sur le ruck, notre soutien intérieur se fait déblayer et empêcher de soutenir notre porteur de balle. Il y a suffisamment de moyens qui sont mis en place aujourd’hui pour éviter ce genre d’erreur. J’ai demandé à l’arbitre… Mathieu Raynal à la touche me dit que l’arbitre vidéo et celui de champ sont en train de checker. C’est certes une réaction à chaud, mais derrière, il y a des enjeux. On joue un maintien en Top 14. Quand on voit la réalité, la complexité de ce championnat et à quel point c’est serré, on ne peut pas se permettre de laisser passer trois points de cette manière-là. Ils ne se rendent pas compte des conséquences, c’est dur.”

À la 10ᵉ place de Top 14, l’Aviron Bayonnais est aussi proche du Top 6 que de la 13ᵉ place (6 points d’écart dans les deux cas). Avec cette défaite, les rêves d’une fin de saison en apothéose semblent s’estomper, l’idée d’une course au maintien refait surface. Néanmoins, le calendrier paraît plutôt clément pour les Basques. Sur les 5 derniers matchs, ils recevront à 3 reprises (UBB, USAP et Castres) et se déplaceront au Racing 92 et à Oyonnax.

TOP 14. Gardien de la forteresse Jean-Dauger, jusqu'où ira l'inusable Camille Lopez ?TOP 14. Gardien de la forteresse Jean-Dauger, jusqu'où ira l'inusable Camille Lopez ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Commentaire surprenant d'un joueur d'expérience.
Dans les sociétés libérales, le rapport de force est permanent et à tout niveau, c'est le droit de la force et non la force du droit comme prétendu.
Sur la deuxième mi temps, l'équipe receveuse était la force, l'arbitre a appliqué le droit de la force en sifflant pour l'équipe qui était forte. Se référer au droit dans ce contexte est surprenant.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News