TOP 14. Luc, Mercer... le  top 5 des recrues de la première partie de saison
Mercer et Luc font partie des meilleures recrues de cette première partie de saison.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Alors que la mi-saison pointe le bout de son nez, le moment est venu de dresser un premier bilan des nouveaux venus en Top 14.

1/ Zach Mercer (MHR)

Qui d'autre que l'Anglais pour occuper la tête de cette liste ? Sérieusement, le numéro 8 aux 2 sélections était déjà devenu un pion majeur du système de PSA quelques semaines seulement après son arrivée en France. Dans l'Hérault, Mercer a montré les mêmes qualités qu'il exaltait tous les week-ends en Angleterre, à savoir une capacité à gagner les premiers duels, une intelligence de jeu remarquable, un sens du placement rare et une qualité technique qu'il est probablement le seul à posséder à son poste dans l'Hexagone. D'ailleurs, le joueur de 24 ans fait partie des rares joueurs à avoir pris part aux 12 premières journées de Top 14 cette saison. IN-DIS-PEN-SABLE !

Top 14 - Qui es-tu Zach Mercer, le prodige anglais nouveau numéro 8 de Montpellier ?Top 14 - Qui es-tu Zach Mercer, le prodige anglais nouveau numéro 8 de Montpellier ?

2/ Aymeric Luc (RCT) 

En plus d'être une franche réussite, la présence d'Aymeric Luc dans ce classement est également une vraie surprise, du moins pour les supporters toulonnais. À l'intersaison, que celui qui aurait parié que Luc soit la meilleure recrue du club nous jette la première pierre ! Il y a quelques mois encore, les Fadas n'en avait évidemment que pour Cheslin Kolbe, et misaient les quelques kopecks qu'il leur restait sur un gros apport de la part de Lopeti Timani, Quinn Roux ou Kieran Brookes. Pour différentes raisons, tous ont déçu, quand Aymeric Luc a stupéfait Mayol dès son premier match de la saison, face à Montpellier. Depuis, l'ancien bayonnais nous gratifie d'actions de grande classe et de somptueuses relances tous les week-ends avec, au passage, 3 essais inscrits, dont un phénoménal et plein de réussite sur la pelouse de Castres. Jusqu'à être convoqué par le staff des Bleus durant la tournée de novembre afin de pallier les absences...

VIDEO. ARBITRAGE. Pourquoi Tuivuaka n'a pas été sanctionné pour son découpage sur Aymeric Luc ?VIDEO. ARBITRAGE. Pourquoi Tuivuaka n'a pas été sanctionné pour son découpage sur Aymeric Luc ?

3/ Anthony Jelonch (Stade Toulousain

Fort de son nouveau statut en équipe de France, beaucoup avaient annoncé l'ancien castrais comme LA recrue de l'intersaison. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que comme toujours, Jelonch n'a pas déçu. Apprécié pour Fabien Galthié notamment pour "sa capacité à répondre présent lorsque l'intensité augmente", le grand ami d'Antoine Dupont a fait de même en ce début de saison avec Toulouse, en ne décevant jamais dans le combat. Mieux, le flanker du XV des Bleus a également élevé le curseur lors de certaines rencontres comme face à Clermont ou Pau, inscrivant au passage 3 essais en championnat. En clair, le joueur de 25 ans a répondu aux (grandes) attentes placées en lui, tout en impressionnant avec les Bleus à l'automne. Du côté de Toulouse, il se murmure même que l'on pourrait en attendre encore plus du natif de Vic-Fezensac lors de la deuxième partie de saison... Qu'à cela ne tienne, "Antho" répondra à coup sûr présent.

VIDEO. Jelonch surprend Antoine Dupont avec le trophée de meilleur joueur du mondeVIDEO. Jelonch surprend Antoine Dupont avec le trophée de meilleur joueur du monde

4/ Brett Herron (BO) 

Ça, c'est l'un des bons coups du BO. Recruté pour être l'ouvreur titulaire sur la côte basque, le natif de Johannesburg n'avait pourtant jamais rien prouvé au plus haut niveau, ou presque. Et pourtant, l'ancien joueur des Harlequins a assumé les attentes placées en lui en menant le jeu du Biarritz Olympique à la baguette. Souvent juste dans ses choix et virevoltant, l'ouvreur de 26 ans a surtout assumé son statut en prenant souvent ses responsabilités en attaque et en faisant le job face aux perches. Doté d'une belle longueur de jeu au pied, Herron est d'ailleurs le 7ème meilleur buteur du championnat à l'heure d'écrire ces lignes, avec 81 points inscrits. Et a aussi relégué ses concurrents Perraux et Bosch à mille lieues derrière lui, eux qui se partagent un temps de jeu famélique depuis le début de saison.

Top 14. Brett Herron, le coup gagnant du recrutement du BO ?Top 14. Brett Herron, le coup gagnant du recrutement du BO ?

5/ Paolo Garbisi (MHR) 

Imaginez un peu : à seulement 21 ans et un rien de temps après son arrivée en France, Garbisi parlait déjà français, menait le jeu de Montpellier et était le buteur attitré de sa nouvelle équipe. Pourtant parfois en en difficulté dans l'exercice du tir au but, à l'image de ses échecs cruciaux face à Toulouse ou Pau, le jeune transalpin a su rester focus, régler la mire, pour faire gagner son équipe par la suite. D'ailleurs, ses entraîneurs ont bien fait de lui maintenir leur confiance, lui qui a clairement métamorphosé l'attaque montpelliéraine cette saison et qui affiche désormais un total de 80,4 % de réussite face aux perches. Au point que PSA ait choisi de décaler Handré Pollard au centre, afin de laisser les clefs du camion au jeune italien. Andiamo, campeone !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • An2pr
    1530 points
  • il y a 4 semaines

L échec face à Toulouse n est pas de garnison mais de bouthier. Un peu de sérieux dans la rédaction svp

  • An2pr
    1530 points
  • il y a 4 semaines
@An2pr

*pas de garbisi (correcteur automatique)

@An2pr

non c'est bien garbisi qui a raté face à toulouse. Bouthier rate celle à Pau

  • Manu
    15884 points
  • il y a 4 semaines

Pour moi c'est Ratuva qui allie puissance et mobilité, un vrai 2ème ligne moderne

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé Blog
News
News
News
Vidéos
News
News
News