RUGBY. Les internationaux subliment Toulouse et l'UBB, Biarritz condamné : la revue de presse du Top 14
Ntamack, Marchand et Dupont ont fait leur retour en club.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce week-end, les internationaux étaient de retour après la victoire dans le Tournoi des 6 Nations. La presse affirme que le retour de ces derniers a notamment sublimé Toulouse ou l'UBB.

Il est vrai que ces dernières semaines, le Top 14 a été éclipsé par le XV de France, qui a glané un Tournoi des 6 Nations, 12 ans après. Et pourtant, nous rentrons dans la dernière ligne droite de notre championnat, là où tout va se jouer. Ce week-end a notamment été marqué par la victoire de l'UBB sur le terrain du Stade Français. Les Girondins, qui n'avaient plus gagné en Top 14 depuis la fin du mois de janvier, ont parfaitement négocié leur déplacement en terre parisienne. La bande à Christophe Urios l'a emporté (18-31) mais a connu plusieurs péripéties insolites. C'est ce qu'expliquait le manager du club en conférence de presse, dans des propos relayés par RMC Sport non sans humour : ''Chaque week-end depuis 5 semaines, on a toujours un truc qui nous tombe sur la gueule (sic). Ce week-end encore une fois... On a été réveillé deux fois dans la nuit parce qu'il y a eu la sirène, on a cru qu'on prenait feu. Ce matin (samedi, NDLR), Rémi Lamerat se réveille avec la grippe, on arrive le vestiaire inondé (rires). Je rigole parce qu'on a gagné mais si on avait perdu je n'aurais pas rigolé. Mais ça durcit les groupes.'' Toujours est-il que l'UBB se relance et Rugbyrama estime de son côté : ''qu'avec ses internationaux (Lucu, Woki, NDLR), l'UBB a changé de visage''. Le site précise que Woki et Lucu ''ont sûrement été les deux meilleurs Bordelais du match''. Des retours bienvenus au moment d'aborder le sprint final.

CLASSEMENT TOP 14. L'UBB se relance, Pau se donne de l'air, le Stade Français n'y arrive pasCLASSEMENT TOP 14. L'UBB se relance, Pau se donne de l'air, le Stade Français n'y arrive pas

Concernant la course à la qualification, La Rochelle s'est imposé face au Racing (19-0). Une rencontre qui ''s'écoula pendant 78 minutes sous un beau soleil printanier sans vraiment enthousiasmer le public de Marcel-Deflandre'', rapporte L'Équipe. Il faut dire qu'excepté ces quatre pénalités de West, nous n'avons pas eu grand-chose à nous mettre sous la dent. Il aura donc fallu attendre ces deux dernières minutes et un essai de Thomas Berjon pour voir Deflandre s'enflammer après ''une relance de folie'' (19-0, score final). Avec ce succès, les Rochelais passent devant leur adversaire du jour au classement. Un Racing ''impuissant sur ses temps forts'' juge le quotidien et qui chute ainsi à la septième place du championnat.

Dans la course au maintien, Sud Ouest de son côté affirme que le BO ''peut être satisfait du visage affiché chez le leader du Top 14''. En effet, les Basques longtemps devant, se sont inclinés avec les honneurs (37-22) à Montpellier. Le quotidien précise : ''Le BO, en cette journée si particulière (hommage à Federico Martin Aramburu, NDLR), se devait de ne rien lâcher, ils repartent de Montpellier la tête haute.'' En revanche, et même si cela ne faisait presque plus de doutes, ce revers scelle (à moins d'un improbable retour), le sort de Biarritz en Top 14. Car l'USAP a pris un point à Pau et aurait même pu espérer davantage. ''Face à l'USAP, Pau a failli se faire gâcher la fête'', titre Sud-Ouest. Avant de poursuivre : ''Le succès ramené de chez le leader girondin il y a trois semaines a prouvé que les Palois étaient capables de tout. Celui acquis face à Perpignan, a confirmé qu'il n'y avait pas de marge.'' Et d'affirmer : ''La Section a subitement perdu le fil de son rugby''. L'Indépendant de son côté, est frustré de la défaite des Catalans : ''Un point c'est tout !''. Car avec sept points de retard sur Brive, l'USAP va désormais devoir cravacher pour ne pas terminer à la treizième place. 

Top 14. USAP. Ne cherchez plus... Bautista Delguy est l'atout offensif numéro 1 de PerpignanTop 14. USAP. Ne cherchez plus... Bautista Delguy est l'atout offensif numéro 1 de Perpignan

Enfin, c'était l'un des moments attendus de cette 21ᵉ journée de Top 14. Les retours des internationaux au Stade Toulousain. Julien Marchand, Cyril Baille, François Cros, Antoine Dupont ou Romain Ntamack ont notamment fait leur entrée simultanément sur la pelouse. L'Équipe l'assure : ''À Toulouse, les patrons sont bien de retour après le Grand Chelem'', avant d'ajouter : ''Grâce à une action splendide de ses internationaux entrés en seconde période, le Stade Toulousain s'est imposé en fin de match face au LOU et se replace idéalement dans la course à la phase finale''. Cette fin de Top 14 promet !

RÉSUMÉ VIDÉO. Top 14. Grâce à son banc XXL, le Stade Toulousain bat Lyon et retrouve le podiumRÉSUMÉ VIDÉO. Top 14. Grâce à son banc XXL, le Stade Toulousain bat Lyon et retrouve le podium

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je pense que le Stade n'a pas trop de soucis à se faire pour la fin de saison... Hmmm ?

@Amis à Laporte

Quand même !

➡️tout jouer jusqu'a la fin c'est 14 semaines non stop

➡️Franchement je ne suis pas sur pour la coupe d'Europe car les reports etc ont fait qu'ont doit tout jouer à l'extérieur Ulster problament Munster sans erreur de ma part, c'est trop pour cette année me semble t-il, donc un grand chelem et le 22 eme Brennus cela me va 😁

➡️Donc nous allons essayer de finir tant bien que mal second déjà et avec du contenu 🙏

Une pensée pour mon amis Biarrot🙏

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
Sponsorisé News
News
News
Transferts
News