TOP 14. La version 2.0 de Teddy Thomas peut-elle reconquérir le XV de France ?
Teddy Thomas est l'une des grandes satisfactions de La Rochelle cette saison en Top 14. Crédit photo (Top14)
Génie par les génies, Teddy Thomas est sans doute le joueur le plus talentueux du Top 14. Comparé à un certain Blanco à ses débuts, le Rochelais semble se transformer cette année.

Une confiance retrouvée 

Après une première année compliquée sous les couleurs de La Rochelle, Teddy Thomas semble renaître petit à petit. Celui qui était considéré comme un des meilleurs ailiers du monde il y a encore quelques saisons a connu des difficultés lors de son arrivée sur la côte. 

L'année dernière, ses lacunes défensives et son placement offensif lui ont valu les foudres de son entraîneur, qui, pour la première fois de sa carrière, lui a fait vivre des phases finales sur la touche.

Ce dernier est revenu sur cet épisode : "C’était la première fois de ma carrière que je vivais des phases finales sur le banc. Mais ce n’est pas plus mal de vivre des électrochocs comme ça, ça permet de te remettre en question. Je n’ai pas pris de photos avec la coupe d’Europe, je ne l’ai pas touchée. C’est une manière de me dire : "il faut que tu cravaches pour aller toucher cette coupe et que tu la mérites". (Midi Olympique)

Et à vrai dire, ce travail commence à payer pour Thomas, qui enchaîne les feuilles de matchs dans la peau d'un titulaire. Ce dernier n'a raté aucune rencontre cette saison, et n'a été remplacé que 17 petites minutes au total. Assez paradoxale pour être souligné, Teddy Thomas n'a toujours pas inscrit d'essai cette saison ! Celui qui affolait les compteurs avec le Racing 92 (15 essais lors de la saison 2020-2021) est plus stérile cette année, mais tout aussi bon ! 

Ronan O'Gara, son manager, est d'ailleurs satisfait des performances de son joueur, et le fait savoir publiquement : "Teddy a levé la main. Il y a beaucoup de choses qui n’ont pas marché, mais je trouve que son attitude et son respect pour comprendre le haut niveau ont vraiment progressé. Toutes les datas sans le ballon disent qu’il va être une grande arme très bientôt. Pour moi, c’est l’une des choses les plus positives des quatre derniers mois."(Midi Olympique)

CLASH PRONOS. Victoire à domicile de Toulon ou exploit de Castres ? Nos rédacteurs ne sont pas d'accordCLASH PRONOS. Victoire à domicile de Toulon ou exploit de Castres ? Nos rédacteurs ne sont pas d'accord

Un style de jeu revisité 

Habitué à décanter une situation par son flair et son génie, Teddy Thomas a désormais de nouveaux atouts dans sa palette. Son style de pur finisseur lui avait été reproché l'année dernière, lui qui a pourtant toutes les qualités physiques et techniques pour se recentrer au cœur du jeu. 

Ce dernier avoue avoir trouvé le juste milieu : "J’essaie d’amener des nouvelles palettes à mon jeu, d’être un électron libre sur le terrain, ça me permet d'être impliqué pendant 80 minutes dans un match."(Midi Olympique)

Eh oui, car à présent, il n'est pas rare de voir l'ailier se positionner en premier attaquant, comme lors des derniers matchs où il enclenche quelques animations offensives. En intervenant dans la ligne, coté fermé ou ouvert, Teddy Thomas ouvre des brèches à ses coéquipiers. Le joueur supersonique est craint des défenses adverses, et rien que sa présence suffit à mettre le doute. 

Son entraîneur des trois-quarts, Rémi Talès, approuve cette idée : "C'est vrai qu'on lui demande pas mal de bouger, de se proposer. Il dézone pour qu'on puisse le toucher et que lui nous fasse avancer parce qu'il est capable à tout moment de créer des exploits."

Un retour en Bleu imaginable ?

Bien que Teddy Thomas comptabilise 28 sélections avec le XV de France, au début de sa carrière, bon nombre de spécialistes lui en aurait donné le double aujourd'hui ! Cependant, après des débuts fracassants avec le maillot frappé du coq, dont un triplé contre les Fidji, le natif de Biarritz a eu du mal à s'imposer. À tel point, qu'à 30 ans, il n'a pas joué de Coupe du monde, et n'a pas remporté de titre majeur avec l'équipe de France. 

Sous l'ère Galthié, Thomas a joué deux Tournois des 6 Nations titulaire, puis plus rien, depuis un test match perdu en Australie en juillet 2021. L'émergence de Moefana, Dumortier, Bielle-Biarrey et Villière lui a quelque peu barré la route. 

Néanmoins, si Damian Penaud est un titulaire indiscutable à droite de l'aile des Bleus, celle de gauche reste sans réel dictateur. Bielle-Biarrey semble être numéro 1, mais depuis peu, et pour le prochain Tournoi des 6 Nations, des places sont à prendre. 

Teddy Thomas sait de quoi il est capable et avoue avoir : "regardé les ailiers pendant la Coupe du monde. Ils étaient partout. J’ai pris conscience de certaines choses. Il me manque cette chose-là pour ajouter un « + » à mon jeu et pouvoir retitiller les meilleurs ailiers de notre championnat voire de la sphère mondiale."

Si les prestations restent de la même envergure, rien n'est impossible pour l'ancien du Racing 92, qui rêve, secrètement, de reporter la tunique bleue !

RUGBY. Avant de voir Kinghorn à Toulouse, les Écossais en Top 14, ça a donné quoi ?RUGBY. Avant de voir Kinghorn à Toulouse, les Écossais en Top 14, ça a donné quoi ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ce sera difficile pour lui de revenir en bleu, mais je respecte sa très bonne attitude depuis qu'il est a la Rochelle. Je l'ai effectivement trouvé transformé et très combatif sur les 2 matchs du SR que j'ai vus. Ses principales faiblesses étaient mentales, que ce soit dans la volonté (ou l'acceptation) de se faire mal dans la défense sur l'homme et/ou dans les rucks, et sa tendance a "sortir" de certains matchs. La je l'ai vu impliqué et combatif. Malheureusement sur ses qualités premières d'explosivité et de vitesse, ça ne va pas s'améliorer avec les années. Qu'il revienne en bleu ou pas, je pense qu'il peut avoir une belle fin de carrière.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News