Top 14. Il a fêté sa première titularisation chez les pros, découvrez Tyren Kroos
Tyren Kroos a fêté sa première titularisation en professionnel contre Brive. Crédit Photo : SU Agen Dailymotion

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le jeune centre hollandais du SUA Tyren Kroos a fêté sa première titularisation lors de la lourde défaite des siens à Brive. Une première difficile mais le club compte sur lui à l'avenir.

Les Pays-Bas ne sonnent pas forcément comme une terre de rugby. Dans un pays où le foot est roi, la balle ovale essaye tant bien que mal de se faire une infime place parmi des sports collectifs qui règnent comme le handball, le baseball ou des pratiques plus individuelles à l’instar du cyclisme et son champion actuel Mathieu Van der Poel. Membre du Tournoi des 6 Nations, les Hollandais affronteront la Belgique en mai prochain, dans un match de barrage qui pourrait les propulser dans la compétition au-dessus, et les voir affronter des nations comme la Géorgie, l’Espagne ou la Roumanie. Ce qui pourrait leur donner par la même occasion un coup de projecteur non-négligeable. Surtout que désormais, le pays est représenté au plus haut niveau rugbystique. En effet, le joueur du Stade Rochelais Zeno Kieft fut le premier représentant du pays des tulipes à évoluer en Top 14. Un porte-étendard qui ne sera pas qu’un feu de paille. Il sera imité, cette saison par un jeune homme de 21 ans. Quoi cela vous avez échappé ? Rapide retour en arrière.INTERVIEW. Top 14 - Du football aux Pays-Bas au rugby à La Rochelle avec Zeno Kieft‏INTERVIEW. Top 14 - Du football aux Pays-Bas au rugby à La Rochelle avec Zeno Kieft‏Nous sommes le 8 novembre dernier. Agen reçoit Lyon dans son antre d’Armandie. En recherche d’une première victoire, les coéquipiers de Paul Abadie résistent mais finissent par se faire croquer par le LOU, et s’inclinent de trois petits points. Un joueur attire l’attention. 65ème minute, le centre agenais Rokoduru laisse sa place à un jeune homme, Tyren Kroos, né en 2000 et tout juste 20 ans. Ce jour-là, le natif de Lisse devient le deuxième joueur hollandais de l’histoire à fouler les pelouses du championnat de France. Ce sacré golgoth (1m95-104kg) est alors présenté comme l’un des éléments les plus prometteurs du centre de formation du SUA. À vrai dire, dans une saison qui s’apparente à un véritable chemin de croix pour les Lot-et-Garonnais, le seul motif d’espoir résulte dans une jeunesse qui laisse entrevoir des jours meilleurs. On pense à Samuel Nollet, en troisième ligne centre, Christian Lacombe à l’ouverture ou l’ailier Louis Gauban. Parmi eux donc Tyren Kroos.

Top 14. Samuel Nollet, une éclaircie dans la grisaille agenaiseTop 14. Samuel Nollet, une éclaircie dans la grisaille agenaiseNé aux Pays-Bas, Kroos côtoie le ballon ovale dès sa jeune enfance. Il effectue ses premières gammes au Rugby Club The Bassets basé dans le village de Sassenheim situé dans la commune de Teylingen, à l’ouest des Pays-Bas. Après s’être expatrié en Afrique du Sud à la Northwood School de Durban durant ses années lycées, le jeune homme revient alors dans son pays, ne trouvant pas son compte dans l’Hémisphère sud. Mais Kroos ne perd pas de vue son objectif de réussir dans le rugby professionnel. Pour La Dépêche, Julien Guiard le responsable sportif d’Academia, le centre de formation agenais raconte : « Un jour, j’ai reçu une vidéo d’un agent sur un jeune trois-quart centre hollandais. Après avoir passé ses années lycées en Afrique du Sud, il était revenu jouer dans la région d’Amsterdam. J’ai été séduit par ses qualités physiques mais aussi sa technique. » Nous sommes alors en 2019, et le Batave s’engage avec Agen et pose ses bagages en France l’été de cette même année. Et si les entraîneurs agenais découvrent un profil physique, il n’en reste pas moins un véritable joueur de ballon, très technique et capable de faire jouer ses partenaires. Ajouté à cela une pointe de vitesse intéressante et une certaine vivacité. Pourtant, ses débuts dans le Lot-et-Garonne sont moyens. Toujours dans les colonnes de La Dépêche, Julien Guiard poursuit : « Sa première saison a été en demi-teinte. On sentait un gros potentiel, mais la barrière de la langue, de la culture du jeu, des plans de jeu ont naturellement freiné son éclosion, comme quelques blessures ».

Première titularisation en Top 14

Mais à force d’abnégation, tant dans l’apprentissage de la langue que des exigences du rugby hexagonal, Tyren Kroos s’est finalement imposé comme l’un des éléments incontournables de l’équipe espoir du SUA. Celui qui a soufflé sa 21ème bougie le 14 février dernier dispute alors l’intégralité des rencontres espoirs au centre de l’attaque. « Il peut jouer les deux postes (12 ou 13), mais j’aime le voir sur l’extérieur (13) pour pouvoir utiliser ses capacités de vitesse », précise Guiard. Et son heure finira par arriver. Le 8 novembre dernier donc pour une première chez les pros. Mais la consécration, elle, interviendra pas plus tard que ce week-end du 27 mars, où Régis Sonnes décida de le titulariser pour le déplacement à Brive. Dans une année pour le moins difficile pour le club et ses supporters, Agen peut se targuer de lancer ses jeunes, qui bénéficient en contrepartie d’une expérience non négligeable du haut-niveau. Surtout, c’est sur ces derniers que le club devra s’appuyer pour reconstruire la saison prochaine, encadré bien évidemment par quelques « vieux briscards ».

Top 14. Christian Lacombe, le futur joyau du SUA ?Top 14. Christian Lacombe, le futur joyau du SUA ?Malheureusement pour Kroos et l’ensemble de la délégation agenaise, ce déplacement en terre coujoux va une nouvelle fois s’apparenter à un long calvaire. 57 à 3, huit essais encaissés et une nouvelle très lourde défaite qui pèse dans les valises. Dur pour une première et difficile de tirer du positif d’une telle débâcle me direz-vous. Mais l’essentiel est ailleurs. Agen reconstruit et devra réitérer la saison prochaine cette confiance accorder à ses jeunes à l’échelon inférieur. À condition de les conserver. En fin de contrat, Julien Guiard indiquait ces derniers mois le désir de prolonger le Hollandais et le faire passer pro. Avant de conclure : « Il faudra qu’il franchisse un cap […] Mais je pense qu’il en est capable. Il est armé physiquement et techniquement et a l’intelligence pour réussir. Je n’ai pas de grandes inquiétudes sur ce profil, » et en précisant que sa marge de progression reste encore importante. À Kroos de confirmer toutes les attentes placées en lui.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il n'est pas le second joueur NL à jouer au plus haut niveau dans l'hexagone puisqu'il y a de ca bien longtemps, un autre joueur du plat pays et bien avant les deux joueurs nommes dans cet article jouait a l'USAP.
je ne me souviens plus de son nom, peut-être qu'un supporter perpignanais pourra nous aider. @Ced peut-être?

@Louis Bareyt
il est certain que le foot domine le paysage sportif mais mentionner le hand comme sport important aux Pays Bas est une erreur.
Le hockey sur gazon est très populaire, le baseball comme tu le dis l'est aussi, le rugby se fait doucement une place mais est toujours bien loin derriere

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
Transferts
Sponsorisé News
News