RUGBY. ''S’ils sont meilleurs que moi, ils balayeront le vieux'', Danty lucide face à la concurrence des pépites tricolores
Malgré une saison difficile marquée par des blessures et des suspensions, Jonathan Danty reste déterminé. Crédit image : Screenshot Canal +
Le centre, Jonathan Danty, connaît une année tumultueuse. Entre blessures et la montée en puissance de jeunes talents, Danty doit prouver qu'il a encore sa place parmi les meilleurs.

Ce samedi, le Stade Rochelais affronte Toulon en barrage de Top 14. La saison des Maritimes n'a pas été de tout repos après le deuxième titre décroché en Champions Cup. Les joueurs ont un peu accusé le coup et il a fallu temps pour que la machine se relance. Certains éléments ont eu besoin de repos, à l'instar d'Alldritt, tandis que d'autres n'ont pas réussi à enchaîner comme ils l'auraient souhaité.

Les meilleures cotes avec notre partenaire Winamax

Victoire UBB
x3,75
Victoire Stade Toulousain et plus de 51,5 points inscrits
x2,15
Match nul à la pause et victoire du Stade Toulousain
x18

Jonathan Danty, le centre emblématique du XV de France, traverse une période de questionnement. Après des performances en demi-teinte sous le maillot bleu et l’émergence de nouveaux talents, le joueur du Stade Rochelais s’interroge sur son avenir en équipe nationale. Cette saison, il n'a joué que dix matchs de Top 14, dont seulement sept comme titulaire. La faute aux blessures et aux suspensions avec deux rouges reçus en l'espace de quelques semaines.

Depoortère impressionne, Costes régale

Pendant que lui était en tribunes ou dans son canapé, d'autres joueurs en ont profité pour briller. A 31 ans, il a encore de belles années de rugby devant lui, en club comme chez les Bleus. Néanmoins, il est aussi conscient de la concurrence féroce à son poste. S'il avait identifié Tani Vili comme un potentiel successeur il y a quelques mois, Danty observe désormais avec attention l’ascension de jeunes prodiges tels que Paul Costes et Nicolas Depoortère.

RUGBY. ''Beaucoup plus doué techniquement que je ne l’étais à son âge'', Danty désigne un potentiel successeurRUGBY. ''Beaucoup plus doué techniquement que je ne l’étais à son âge'', Danty désigne un potentiel successeurLe Bordelais Nicolas Depoortère, à peine 21 ans, a déjà marqué les esprits lors du dernier Tournoi des Six Nations. Titulaire à plusieurs reprises, il a impressionné par sa technique et sa maturité sur le terrain. Comme d'autres Tricolores, Danty ne cache pas son admiration pour ce jeune joueur : "Nico a fait ses débuts dans le Tournoi, il a un potentiel énorme. À son âge, il est beaucoup plus doué techniquement que je ne l’étais", a-t-il déclaré lors d'une récente interview à RMC.

Paul Costes, quant à lui, fait les beaux jours du Stade Toulousain. À seulement 22 ans, ce "titi" toulousain se distingue par sa capacité à créer des brèches et à dynamiser l’attaque. Ses offloads fantastiques et sa vision du jeu en font un sérieux concurrent pour une place en équipe de France. Danty reconnaît le talent de Costes : "Paul régale avec Toulouse… S’ils sont meilleurs que moi, ils balayeront le vieux (sourire)".

VIDEO. RUGBY. ‘‘Il rend l’impossible possible’’ : Retour sur l’ascension de l’enfant prodige du Stade ToulousainVIDEO. RUGBY. ‘‘Il rend l’impossible possible’’ : Retour sur l’ascension de l’enfant prodige du Stade ToulousainDanty, malgré la pression, reste déterminé. Il travaille d’arrache-pied pour retrouver son niveau et convaincre le staff du XV de France qu’il mérite sa place. "Je me laisse encore l’opportunité de repostuler en équipe de France. Ça dépendra aussi de la vision du staff, du jeu qu’il veut mettre en place", confie-t-il. Cette humilité et cette résilience sont des qualités essentielles pour tout joueur de haut niveau.

Danty espère encore être invité

Le parcours de Depoortère et Costes symbolise la relève prometteuse du rugby français. Depoortère, formé à l'Union Bordeaux Bègles, incarne cette nouvelle génération audacieuse et talentueuse. Ses performances ont déjà attiré l’attention des médias et des supporters. De son côté, Costes, véritable produit du vivier toulousain, continue de prouver que le Stade Toulousain reste une pépinière de talents.

S’il y avait un Tournoi ou une tournée dans les prochaines semaines, je n’y serai sûrement pas et ce serait tout à fait légitime.

Cependant, l'expérience et le leadership de Danty ne sont pas à négliger. Son parcours, marqué par des succès nationaux et internationaux, témoigne de son impact sur le terrain et dans les vestiaires. La question qui se pose désormais est de savoir si le staff tricolore privilégiera l’expérience ou la fougue de la jeunesse lors des prochaines sélections. On sait déjà qu'un joueur comme le centre de Pau Émilien Gailleton sera de la tournée en Argentine. Appelé pour préparer la coupe du monde l'an passé, il fait aussi partie des éléments qui postulent chez les Bleus en vue de la Coupe du monde 2027.

L’équipe de France, je n’ai pas mis une croix dessus et c’est aussi pour ça que je travaille dur, que je ne lâcherai pas mis à part le jour où (...) je ne suis plus du tout invité.

 

Jonathan Danty se retrouve face à un défi de taille. La concurrence est rude, mais sa détermination et son travail acharné pourraient bien lui permettre de reprendre sa place au sein du XV de France. L’avenir du rugby français s’annonce brillant avec des talents comme Nicolas Depoortère et Paul Costes, mais les anciens n’ont pas dit leur dernier mot. Le match est loin d’être terminé, et les prochaines échéances internationales s’annoncent passionnantes.

RUGBY. TOP 14. Costes, Gailleton, Depoortere… Et si le centre appartenait (déjà) à la jeunesse ?RUGBY. TOP 14. Costes, Gailleton, Depoortere… Et si le centre appartenait (déjà) à la jeunesse ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Lucide après tant de chocs à la tête ? Belle performance...

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News