RUGBY. Le meilleur joueur du Top 14 évolue-t-il à Pau cette saison ?
Jack Maddocks est engagé jusqu'en 2025 à Pau. Photo : Section Paloise
Impressionnant à chacune de ses sorties et à défaut d’être le plus médiatique, l’Australien Jack Maddocks est très probablement le meilleur joueur du Top 14 depuis le début de la saison.

Boulevard de l’Aviation, il est l’avion de chasse de la Section Paloise. Grand comme un A380 (1m94), il règne en effet en maître des airs au Hameau et en est l’un des joueurs les plus dangereux offensivement, depuis l’an dernier déjà. Mais cette saison, Jack Maddocks (26 ans) semble encore prendre une autre dimension dans le jeu palois : plus impliqué dans le système, on le voit régulièrement intégrer la ligne en premier attaquant pour suppléer l’Anglais Joe Simmonds à l’ouverture. Signe de la confiance et du "rugby" dont fait preuve l’Australien aux 7 sélections, pas à l’aise que dans les duels. 

Si bien qu’il est probablement le meilleur joueur de la Section depuis le début de l’exercice en cours. Et plus si affinités… Auteur de 4 essais en 7 matchs, déjà, le natif de Sydney offre vraiment des qualités exceptionnelles dans le fond du terrain palois. 

Franchisseur hors-pair

Finisseur, donc, mais pas que, celui qui frappait déjà très souvent en Super Rugby (28 essais en 56 matchs) détonne par sa capacité à effacer les défenseurs avec une facilité déconcertante. Très rapide, redoutable dans le un contre un, intelligent et souvent astucieux dans l’utilisation de son jeu au pied, Maddocks est incontestablement le meilleur arrière du Top 14 ces derniers mois. 
Parfaitement épanoui dans le jeu presque décousu de la Section, l'ancien phénomène des Melbourne Rebels se régale au pied des Pyrénées. Et est pleinement impliqué dans l’excellent début de saison effectué par les Palois. Le Midi Olympique ne s’est d’ailleurs pas trompé en remettant tout récemment un Oscar à celui qui sortait déjà d’une saison à 7 essais l’an dernier, après avoir vécu une arrivée difficile dans le Béarn à cause des blessures. 
Moment lors duquel il en profitait pour expliquer ceci, quant à sa réussite sous le maillot vert et blanc. "J’ai la liberté pour trouver les espaces et je me déplace librement sur le terrain vu que notre jeu sait être déstructuré. Quand je suis comme ça, je suis à mon meilleur niveau". Un niveau sur lequel les Wallabies n’auraient probablement pas craché durant le dernier Mondial, eux qui se cherchent toujours un vrai numéro 15 depuis l’éviction d’Israel Folau.
Pour l’heure, le Damian Penaud du Hameau est lié à son club jusqu’en 2025, et c’est toute la Section qui s’en frotte les mains. Alors que ce dernier est d’ailleurs au coude à coude avec le serial marqueur tricolore (5 essais) au classement des meilleurs finisseurs du Top 14. Lequel des deux surpassera l’autre à la fin de la saison ?
VIDEO. Top 14. Damian Penaud, à peine arrivé, déjà dans l'histoire de l'UBBVIDEO. Top 14. Damian Penaud, à peine arrivé, déjà dans l'histoire de l'UBB
Cité par la commission de discipline pour un plaquage dangereux face au Stade Français le week-end dernier, Maddocks ne devrait en tous cas pas pouvoir alimenter son compteur ce samedi, face à Toulon. Un coup dur pour Pau, qui pour son seul match sans son cheval de course australien cette saison, en a pris 35 chez le voisin bayonnais… 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Manu
    19874 points
  • il y a 2 mois

Enfin !
Cette saison, on aura peut-être moins d'articles ici concernant Toulouse et Dupont
On va pouvoir parler de PAU et Maddocks. D'ailleurs, il me semble que l'année dernière il avait déjà marqué un doublé au Hameau face à ces mêmes rouges et noirs

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News