RUGBY. Equipe de France. En concurrence avec Dulin et Jaminet, Bouthier réagit à sa non-sélection
Anthony Bouthier avait connu des débuts très encourageants en sélection avant de perdre la main sur sa place d'arrière en Bleu.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Dans un entretien accordé à L’Equipe le jeudi 20 janvier, l’arrière polyvalent du MHR Anthony Bouthier annonce qu’il comprend Fabien Galthié.

Avec de la remise en question et du réalisme, Anthony Bouthier dresse un portrait objectif de sa situation. Dans un papier de L’Équipe, il parle d’une blessure au genou contractée fin 2020 qui l’a éloigné des prés internationaux. L’arrière des Cistes indique qu’une blessure pareille “ne (lui) était jamais arrivée”. Il complète : “Je rejoue en plein hiver, on perd, on perd, perd, ce n’était pas très agréable… Ça m’a aussi amené à ne plus jouer en équipe de France. C’était logique, mais c’était dur à accepter.”VIDEO. Le sauvetage à la testostérone d'Anthony Bouthier face aux 116kg de Cokanasiga lancésVIDEO. Le sauvetage à la testostérone d'Anthony Bouthier face aux 116kg de Cokanasiga lancés

Sans être résigné pour autant, le Landais d’origine explique qu’il comprend l’absence de son nom sur les dernières listes du XV de France. Le joueur aux 8 sélections explique : “Aujourd’hui, j’accepte le fait de ne pas être appelé en équipe de France, je sais qu’il faut travailler. Ceux qui ont pris la place le méritent et il ne faut pas être bête dans ces moments-là.” En rapport à l’évolution de son niveau, il dit : “Je suis conscient du niveau que j’avais (avant ma blessure).” Équipe de France. Dulin, Bouthier, Jaminet, Ramos : la valse des arrières !Équipe de France. Dulin, Bouthier, Jaminet, Ramos : la valse des arrières !

Cependant, il ne voit pas le verre à moitié vide non plus et ne dit pas qu'il ne veut pas “retourner en sélection”. Il précise : “en restant en club cet automne, je me suis rendu compte que ça permettait de souffler. À l’automne 2020, j’étais arrivé à un moment où le corps disait stop. Ce jour-là, je me blesse au genou, mais le matin, je m’étais bloqué le dos en muscu.”

Plus tard dans son entretien accordé au quotidien sportif, il évoque également la concurrence en Bleu. Le joueur évoque des homologues de talents en sélection. Il donne son avis au sujet de l’arrière rochelais Brice Dulin et de l’actuel titulaire en sélection Malvyn Jaminet : “Je vois Brice Dulin « matcher ». D’entrée, je me dis : il va falloir que je m’y file parce qu’il y a du monde derrière. C’est normal, c’est le haut niveau. Il est titulaire le Tournoi suivant, absent en Australie, mais arrive la comète Melvyn Jaminet. Il a montré qu’il était au niveau en Australie et pendant la tournée de novembre. C’est un très bon buteur, un très bon joueur, il est jeune… C’est sûr que la concurrence… ”RUGBY. Jaminet désigné parmi les ‘‘révélations internationales de l’année’’ de RugbyPassRUGBY. Jaminet désigné parmi les ‘‘révélations internationales de l’année’’ de RugbyPass

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Et Ramos? Il est dans le groupe, pas lui. Comme Buros cet automne.
Bouthier était propre, mais sans plus. Il a peu de marge de progression. Sa chance est passé, je pense qu'on ne le reverra plus en bleu, le staff préférant prendre des jeunes joueurs.
Cet été il était dans le groupe et n'a pas joué du tout...

Je dirais qu'il est aussi desservi par le style de jeu du MHR, si on peut parler d'un style, et une charnière qui a du mal à aller chercher ses trois-quarts. C'est d'ailleurs la même chose pour Rattez. Mais outre cela, il n'a pas le profil clinquant que semble chercher Galthié et sa contribution passe souvent inaperçu, notamment en défense et sur les renvois. Après il est vrai qu'il n'a pas retrouvé son niveau de 2020 mais de là a faire passer Hastoy et Ramos devant... je ne sais pas.

  • to7
    16710 points
  • il y a 4 mois

en tous cas il a bien la tête sur les épaules et s'il revient à son meilleur niveau, il a montré qu'il a le talent pour être une option crédible
le positif qu'il dit des joueurs qui lui ont succédé montre en plus que c'est un type bien donc en plus de ses qualités de joueur son état d'esprit et son intelligence font plaisir à entendre

De toute façon à la Coupe du monde on aura un nouvel ovni, Ange Capuozzo (il n'a pas été appelé pour les 6 nations par l'Italie, j'imagine que c'est suite à un appel de tonton Fabien).

@Anthony26

tu crois qu'il hypothéquerait ses chances de jouer au niveau international avec l'Italie pour un appel possible plus tard avec la France? Il y a du monde a déloger en EDF, il a une plus grande chance de jouer avec l'Italie, ne crois tu pas?

@Le Haut Landais

Il a quand même un sacré talent, et puis bon c'est l'Italie. Il peut jouer 15 et aux ailes. En terme de potentiel, je ne vois que très peu de joueurs devant lui (je ne dis pas ça car il joue à Grenoble)
Par exemple Segond qui reste quand même moyen par rapport aux autres 10 français a refusé l'Espagne pour essayer d'avoir 3/4 caps en France.

  • jojo7
    6294 points
  • il y a 4 mois

Eh oui , la concurrence , il faut faire avec mais surtout ne pas oublier la " cote d'amour " qui somme toute occupe une grande place . Demandez à Dulin . Brunel et d'autres avant lui l'on bien boudé alors que , aujourd'hui , enfin hier , Galthié l'a remis en selle . Pas bien longtemps me direz vous mais il en a profité une saison . Allez , demain est un autre jour et nous ne savons pas ce que nous réserve l'avenir !

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News