Poule de la mort, chocs au sommet, le debrief du tirage au sort de France 2023
On connaît désormais les poules de la Coupe du monde 2023.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Les poules de la Coupe du monde 2023 en France sont désormais connues. On fait le point sur les affiches à suivre et la composition des groupes.

Le tirage au sort de poules de la Coupe du monde 2023 a livré son verdict ce lundi à Paris dans le cadre du Palais Brongniart. Le président Macron a donné le ton en disant que le trophée, présent en arrière-plan, devait rester à la maison. Un petit coup de pression plutôt bien accueilli par Bernard Laporte : "Il est bon hein". Pour ce dernier, le tirage lance véritablement la Coupe du monde. La pression sera d'autant plus sur les épaules des hommes de Fabien Galthié que le hasard a voulu que les All Blacks se retrouvent dans leur poule. Cette affiche, c'est ce qui pouvait arriver de mieux pour faire monter la sauce avant le coup d'envoi de la compétition. Et quand bien même ce ne serait pas le match d'ouverture. L'impatience va grandir chez les supporters et nul doute que les stades seront pleins pour assister à un spectacle qui s'annonce une nouvelle fois superbe. Car des choses, il va y en avoir dans les autres poules. Et comme l'a rappelé le demi de mêlée Antoine Dupont, il pourrait y avoir des surprises avec l'élimination précoce d'une grosse nation.

Poule A : Nouvelle-Zélande, France, ItalieAmériques 1, Afrique 1

France - All Blacks en ouverture pour France 2023 ? Qui décide ?France - All Blacks en ouverture pour France 2023 ? Qui décide ?L'annonce de ce France vs Nouvelle-Zélande a cristallisé toutes les réflexions et les discussions ce lundi après le tirage au sort. On a commencé à repenser à 2007 et à ce quart de finale fou remporté par les Bleus. "Personnellement, j’adorerais un France/ Nouvelle-Zélande pour lancer la Coupe du monde. Ça serait un événement que les deux meilleures équipes jouent le premier match, ça s’est jamais fait", a confié Claude Atcher, directeur de la Coupe du monde de rugby France 2023. Mais le staff aura son mot à dire sur la question. Surtout que les All Blacks n'ont jamais perdu avant les matchs couperets. Et les Tricolores en savent quelque chose puisqu'ils avaient été battus en 2011 lors du tour préliminaire. Si d'aventure ce devait être le match d'ouverture, la pression serait double sur les hommes de Galthié. Lors de la précédente Coupe du monde dans l'Hexagone, le XV de France s'était incliné face à l'Argentine, l'obligeant ainsi à se défaire de l'Irlande après. Pour Bernard Laporte c'est une bonne chose de les affronter en poules : "Le seul avantage que tu peux te dire, c'est que tu ne peux les rencontrer qu'en finale après. C'est la seule consolation. Mais je pars du principe que pour être champion du monde, il faut battre tout le monde. C'est la seule vérité."France/All Blacks, ''le genre de matchs qui rend les Coupes du monde si spéciales'', confie Ian FosterFrance/All Blacks, ''le genre de matchs qui rend les Coupes du monde si spéciales'', confie Ian FosterEn 2023, l'autre équipe à surveiller, ce sera l'Italie. Un adversaire que les Tricolores connaissent bien. Bien qu'en retrait dans le Tournoi, la Squadra possède du talent dans ses rangs à l'image du jeune Paolo Garbisi. Et si Franco Smith mène bien sa barque, les Italiens seront un adversaire qu'il ne faudra pas sous-estimer. Quant aux deux derniers, Fabien Galthié a tablé sur les USA ou le Canada, ainsi que sur la Namibie pour la zone Afrique. Des nations rompues à la Coupe du monde pour qui l'objectif est de remporter au moins un match. On peut imaginer qu'elles cibleront l'Italie, plus à leur portée, mais faire tomber l'hôte tricolore aurait un impact retentissant dans le monde rugby comme dans leur pays.Les Bleus de Galthié face au mythe all black en 2023 : ''c'est un grand défi'' [VIDEO]Les Bleus de Galthié face au mythe all black en 2023 : ''c'est un grand défi'' [VIDEO]

Poule B : Afrique du Sud, Irlande, Écosse, Asie / Pacifique 1, Europe 2

Dans cette poule, la déception sera immense pour l'une des trois nations du Tiers 1. Bien malin celui qui pourrait prédire le classement de ce groupe. Les Sud-Africains se présenteront en tenants du titre et ils auront, comme les Bleus, une certaine pression sur les épaules. Les Boks ont toujours vu les phases finales, contrairement à l'Écosse et l'Irlande. Des Irlandais qui rêvent de leur côté de dépasser enfin les quarts et de voir les demies pour la première fois de leur histoire. Même les Écossais y sont parvenus en 1991 et ils n'en sont pas passés loin en 2015. Ce sera la troisième fois que le XV du Chardon et celui du Trèfle s'affrontent à ce stade de la compétition après 1991 et 2019. L'an passé, le Japon avait totalement rebattu les cartes dans la poule en s'imposant face à ces deux nations. Et ce sont les Écossais qui avaient été les grands perdants après leur revers initial face aux Irlandais. Ce match Écosse/Irlande sera à n'en pas douter décisif pour la qualification, si on part du principe que l'Afrique du Sud domine le classement de ce groupe.

Poule C : Pays de Galles, Australie, Fidji, Europe 1, Vainqueur du tournoi de qualification finale

Si d'aventure la Géorgie et l'Uruguay venaient à se qualifier en tant que Europe 1 et suite au tournoi de qualification finale, ce groupe serait identique à la poule D du Mondial japonais. Une poule relevée qui avait vu de belles surprises avec la victoire des coéquipiers de German Kessler face aux Fidji, et le succès gallois aux dépens des Wallabies. Le Pays de Galles avait ainsi terminé premier. Les choses ont changé en l'espace d'un an puisque les hommes du nouveau sélectionneur Wayne Pivac ont connu une année 2020 compliquée. Ils n'ont pour l'heure pas le costume de favori sur les épaules. En revanche, les Australiens peuvent se targuer d'avoir dominé les All Blacks dans le Tri Nations et possèdent une jeune génération qui peut faire des dégâts.

Bien évidemment, ce Pays de Galles vs Australie sera à suivre, mais on ne peut s'empêcher de porter un oeil attentif sur les Fidji. Une nation en pleine progression qui aligne certains des meilleurs joueurs de la planète comme Radradra ou Nakarawa. En 2019, ils avaient posé des problèmes à l'Australie comme au Pays de Galles. Désormais coachés par Vern Cotter, ils vont structurer leur jeu d'ici à 2023. On a déjà commencé à le voir avec plus de jeu au pied et des lancements appliqués. Méfiât des Îliens même si leur profondeur de banc pourrait leur faire défaut sur la longueur au même titre que leur préparation mentale. On se rappelle qu'ils avaient été battus par l'Uruguay au Japon.

Poule D : Angleterre, Japon, Argentine, Océanie 1, Amériques 2

Pour certains, c'est elle la poule de la mort. En tout cas, le demi de mêlée des Bleus Antoine Dupont l'a identifié comme telle. Les Anglais sont vice-champions du monde et viennent à la fois de remporter le Tournoi des 6 Nations et la Coupe d'automne des nations. Les Pumas ont de leur côté tenu en échec les Australiens à deux reprises dans le Tri Nations. Compétition qu'ils ont terminée à la deuxième place après avoir battu pour la première fois de leur histoire les All Blacks. Si la disparition annoncée des Jaguares devrait leur porter préjudice, les meilleurs Pumas évoluent désormais en Europe. Ils auront peut-être moins d'automatismes mais ils vont pouvoir affronter certains des meilleurs joueurs du monde en Champions Cup et dans leurs championnats respectifs.Une grosse nation ne verra pas les quarts, Antoine Dupont évoque la poule de la mortUne grosse nation ne verra pas les quarts, Antoine Dupont évoque la poule de la mort Quant au Japon, c'est un peu l'inconnu. Les Brave Blossoms ont choqué le monde en 2015 en s'offrant l'Afrique du Sud dans un match d'anthologie. Quatre ans plus tard, ils ont régalé les supporters du monde entier en proposant un jeu spectaculaire, battant au passage l'Irlande et l'Ecosse, avant de tomber les armes à la main face aux futurs champions du monde en quart. Le problème avec le Japon, c'est qu'il n'affronte généralement pas les nations du Tiers 1 entre deux Coupes du monde. On ne peut donc juger de son niveau. La pandémie nous a récemment privés de matchs intéressants puisque les Japonais ont déclaré forfait pour la Coupe d'automne des nations. Mais s'ils continuent de proposer un jeu basé sur le mouvement avec de l'envie et de l'agressivité, ils seront à n'en pas douter au rendez-vous des phases finales. L'Angleterre se place comme favorite mais le match qui va passionner les foules sera sans nul doute ce Japon vs Argentine qui s'annonce spectaculaire.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"Personnellement, j’adorerais un France/ Nouvelle-Zélande pour lancer la Coupe du monde. Ça serait un événement que les deux meilleures équipes jouent le premier match, ça s’est jamais fait", a confié Claude Atcher
on a fait une bonne saison, ca y est, on fait partie des deux meilleures nations au monde

Je me demande si, finalement, ce n'est pas notre poule la moins abordable...

Moi je pense que le Japon est un peu surcoté. A la dernière coupe du monde, même si leur jeu était plaisant, ils ont bénéficié d'un arbitrage plus que favorable à chaque match. Je le vois pas être compétitifs ni contre l'argentine et encore moins contre les anglais.

  • FRLab
    48983 points
  • il y a 1 mois

Sacré boule de cristal !! car faire des projections sur la supériorité de telle ou telle équipe à presque 3 ans de l'événement c'est assez aléatoire ...

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé News
Sponsorisé News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News