Une grosse nation ne verra pas les quarts, Antoine Dupont évoque la poule de la mort
Antoine Dupont est motivé comme jamais après le tirage au sort de la Coupe du monde 2023.
Antoine Dupont revient sur le tirage au sort de la Coupe du monde 2023. Le demi de mêlée du XV de France évoque la poule D très relevée.

Avec le tirage au sort des poules de la Coupe du monde, l'évènement est devenu un peu plus réalité pour les joueurs du XV de France. Pour Antoine Dupont, connaître ses adversaires, notamment les plus dangereux, donne une motivation supplémentaire. "Ça nous lance vraiment dans la compétition". Au menu des Bleus, l'Italie mais surtout les All Blacks. "C'est toujours un challenge excitant de pouvoir jouer contre la Nouvelle-Zélande. On sait que dans le chapeau 1, il y avait quatre gros morceaux et qu'on en aurait forcément un. Le public sera ravi que ce soit la Nouvelle-Zélande. C'est une équipe iconique. Les Bleus les ont rencontrés souvent et ça a toujours été de grands matchs. C'est compliqué de dire qu'on préférait avoir telle ou telle équipe. À chaque fois, il y a des surprises. En trois ans, des équipes vont progresser et se construire, prendre en confiance. On peut voir l'évolution du Japon entre 2015 et 2019."

Si la poule des Bleus peut paraître abordable, avec Amérique 1 et Afrique 1, il ne faudra pas jouer petit bras pour ne pas connaître le même sort que l'Angleterre en 2015. "On sait de toute façon que de par le format, et le peu d'équipes engagées, que toutes les poules sont relevées. Dans chaque poule, il y a une grosse équipe qui n'arrivera pas en quarts. Donc à nous de tout faire pour ne pas être cette équipe-là." Le demi de mêlée tricolore sait que c'est maintenant que se construit le succès de 2023. "Ce sera trop tard si on ne s'y met pas maintenant. Bernard, dans ses interventions, nous rappelle qu'il faut travailler au quotidien car l'objectif ultime pour tous les joueurs de rugby c'est de gagner une Coupe du monde. Qui plus est quand on l'organise. C'est un évènement incroyable qu'on a du mal à appréhender. C'est hyper motivant comme challenge." À la question : quelle est la poule de la mort, le demi de mêlée porte son regard vers la poule D avec l'Angleterre, "qui domine encore le rugby mondial" ; le Japon "qui ne cesse de nous surprendre" ; et l'Argentine "qui vient de battre la Nouvelle-Zélande", "honnêtement, c'est une belle poule."Crédit vidéo : France Rugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Sans oublier que dans cette fameuse poule D il y a aussi Oceanie 1 (surement les Tonga) qui sur un match peut rebattre les cartes et qui aussi pourrait empêcher de faire trop tourner...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News