RUGBY. Équipe de France. Selevasio Tolofua, condamné à ne pas être appelé ?
Selevasio Tolofua est actuellement l'un des meilleurs joueurs du Stade Toulousain.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Non retenu avec l'équipe de France pour préparer la rencontre face à l'Écosse, Selevasio Tolofua crève pourtant l'écran avec son club, le Stade Toulousain.

Excellent avec le Stade Toulousain depuis le début de saison, Selevasio Tolofua n'arrive toujours pas à s'attirer suffisamment les faveurs du sélectionneur de l'équipe de France. Non retenu pour préparer la rencontre face à l'Écosse, le Toulousain n'avait pas non plus été appelé au mois de janvier par Fabien Galthié, sa dernière (et seule) sélection remontant à décembre 2020. Souffrant de la rude concurrence de Grégory Alldritt au poste de numéro 8, Selevasio Tolofua recule de plus en plus dans la hiérarchie, passant derrière des joueurs comme Yoan Tanga

XV de France. Paiva, Bourgarit, Tolofua… les grands absents de la liste de Galthié !XV de France. Paiva, Bourgarit, Tolofua… les grands absents de la liste de Galthié !Trop similaire à Grégory Alldritt ?

Avec 3 essais en 17 rencontres, ainsi que plus de 585 mètres parcourus balle en main, Selevasio Tolofua est l'un des meilleurs avants du championnat offensivement. Apportant constamment de l'avancée pour son équipe, le Toulousain est à la fois très puissant, mais sait également faire jouer autour et après lui. Avec 15 offloads réussis depuis le début de saison, il a souvent permis d'amener de la continuité dans le jeu des Rouges & Noirs. Mais voilà, son profil de perforateur/joueur coïncide quelque peu avec celui du Rochelais Grégory Alldritt. Et malheureusement pour le champion de France et d'Europe, ce dernier reste le plus performant dans ce domaine. On l'a notamment vu parcourir plus de mètres balle en main que Tolofua (700), en ayant disputé 7 rencontres de moins en Top 14. De plus, le Maritime est bien plus actif et disponible sur le terrain (190 ballons joués à la main contre 145), ce qui lui permet d'être plus décisif que le joueur de Toulouse (3 franchissements à 1). Meilleur en club, Alldritt confirme tout son talent avec les Bleus, où il est aujourd'hui l'un des hommes forts du système de Fabien Galthié. En témoigne son excellent début de tournoi, avec notamment deux prestations solides face à l'Italie et l'Irlande. Une opportunité que n'a pas réellement eu le Toulousain jusqu'alors, mise à part sa titularisation lors de l'Autumn Nations Cup de 2020, face à l'Angleterre.

VIDEO. Top 14. Raffut, cadrage, chistera, Tolofua fait le show pour l'essai de MédardVIDEO. Top 14. Raffut, cadrage, chistera, Tolofua fait le show pour l'essai de MédardUn problème de profil ?

On l'a vu, Grégory Alldritt est actuellement intouchable au poste de numéro 8. Ce constat n'est en revanche pas rédhibitoire pour Tolofua, qui peut tout à fait remplir le rôle de troisième ligne aile. Une polyvalence qui pourrait lui offrir a minima une place de finisseur, d'autant que le staff des Bleus opte souvent pour un banc composé de 6 avants. Oui mais voilà, dans le plan de jeu actuel des Bleus, Fabien Galthié a besoin de deux troisièmes lignes ailes coureurs, besogneux, remplissant de nombreuses tâches défensives. On l'a notamment vu face à l'Irlande, où Anthony Jelonch et François Cros n'ont cessé de se jeter dans les jambes adverses. Un profil qui ne correspond pas vraiment au Toulousain, qui est bien moins actif que ses compères de club dans ce domaine. Avec 300 minutes de moins sous le maillot du Stade cette saison, Jelonch et Cros ont bien plus plaqué (102 et 113) que Selevasio Tolofua (89). De plus, ils peuvent tout à fait sauter en touche, ce qui est loin d'être le point fort du joueur de 24 ans. Tous ces arguments peuvent expliquer la non-sélection de Tolofua chez les Bleus, d'autant qu'en cas de pépins de Grégory Alldritt, d'autres joueurs comme Jelonch, Macalou, voire même Ollivon quand il sera de retour, peuvent parfaitement occuper ce poste de numéro 8.

La tournée d'été comme opportunité ?

S'il est très peu probable que Tolofua soit appelé pour une rencontre du Tournoi, ce dernier peut tout à fait espérer faire partie du squad qui se déplacera au Japon cet été. En effet, ces deux matchs face au pays du Soleil levant peuvent permettre au staff d'essayer quelques nouvelles têtes. Ce sera par ailleurs sûrement la dernière opportunité, la Coupe du Monde approchant à grands pas. Mais là encore, Tolofua n'est pas assuré de se rendre au Japon. Tout d'abord car d'autres joueurs pourraient lui être préférés (Tanga, Ollivon, Macalou), mais aussi car les finalistes du Top 14 seront automatiquement privés de cette tournée. Et même si le Stade Toulousain n'est pas au mieux en ce moment, le double champion de France et d'Europe en titre pourrait très bien se retrouver de nouveau en finale...

RUGBY. Top 14. Peut-on envisager des phases finales sans le Stade Toulousain ?RUGBY. Top 14. Peut-on envisager des phases finales sans le Stade Toulousain ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Moins bon que les autres, donc non sélectionné ! What else……

En plus, il ne bute pas. Alors que les autres ne butent pas non plus. Donc, c’est logique.

  • tropico
    26502 points
  • il y a 3 mois

Effectivement comme il est evoqué dans l article je pense que sa non selection est dûe à ses defaillances en touches ca qui est super important au niveau international

  • Jak3192
    64243 points
  • il y a 3 mois

Je comprends pas bien l'intérêt de l'article...
Il est bon ds son club, mais devant lui yen a au moins 1 qui est meilleur, donc pas sélectionné. En quoi est ce anormal ?
Perso, je préfère qu'il joue bien club, que de nous faire une Ramos: astiquer le banc dans le leilleur des cas. Surtout avec ce que nous sort en ce moment le plus grand club de l'univers (et de sa banlieue). 😪

  • RobinC
    3652 points
  • il y a 3 mois

Pour être sélectionné il ne suffit pas d'être très bon, il faut être le meilleur à son poste. Si Tolofua était Italien il serait sélectionné, malheureusement pour lui il a des joueurs devant lui qui sont extrêmement performants.

Il y a du monde en 3eme ligne et
Son profil ne leur convient pas.

  • Pianto
    44781 points
  • il y a 3 mois

C'est dingue quand même...
Un article qui trouve injuste que Tolofua ne soit pas sélectionné dans lequel on nous explique qu'il apporte beaucoup moins que le titulaire au poste, qu'il plaque beaucoup moins, qu'il ne saute pas en touche.
Par ailleurs, les toulousains trouvent qu'ils ont trop de sélectionnés mais militent pour Lebel quand Villière se blesse, râlent que Ramos n'ait pas sa chance...

Et on nous dit qu'il aura peut-être sa chance en tournée.
Et Tanga et Macalou qui sont appelés par le staff avant lui et qui ne sont jamais sur une feuille ? Vous ne croyez pas qu'ils pourraient avoir leur chance dans la tournée avant Tolofua ?

@Pianto

C'est un très bel article, après sa lecture je ne sais pas :
- la raison pour laquelle Tolofua n'est pas dans le groupe ;
- la raison pour laquelle Tolofua devrait absolument être dans le groupe ;
- si l'absence d'Alldritt provoquerait la titularisation de Tolofua, son arrivée dans le groupe, ou ne changerait rien à la situation.

  • dusqual
    34981 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

tu as oublié:
-la raison d'écrire cet article.

@dusqual

Ça j'ai quelques idées, mais je ne préfère pas y penser.

@Team Viscères

Oui certes, mais l'auteur fait quand même un effort pour citer son nom.

@lelinzhou

c'est comme a l'école ou des profs ont donne un 1/20 pour l'encre...

@Pianto

Totalement d'accord, tu oublies Bécognée dans les appelés avant lui.

manifestement dans l'esprit du staff EDF, d'autres sont au dessus. Par exemple, Bécognée est régulièrement dans les 42.

@Guilhem34

Être appelé ne veut pas toujours dire être au dessus, il faut tenir compte des différences de profils dans la construction globale de la sélection et des souhaits du staff (point le plus obscur pour nous). Par exemple Woki n'est peut-être pas au-dessus de Leroux, puisque sa présence peut s'expliquer par l'équilibre modifié en 3ème ligne avec l'absence d'Ollivon.
Il faut tenir compte aussi des essais : un joueur présent dans le groupe n'est pas forcement un joueur qui a gagné sa place mais un joueur que l'on essaie justement avant de déterminer s'il peut gagner sa place. La liste des 42 comporte à chaque fois des positions de sparring-partners bien plus que de doublures, on a d'ailleurs déjà vu à plusieurs reprises des joueurs appelés après blessures dans le groupe passer devant des joueurs qui étaient dans les 42 initiaux.
Enfin il faut aussi se rappeler qu'une place dans le groupe n'est rien d'autre qu'une place dans le groupe. Ramos est par exemple systématiquement dans les 42, pour autant on aurait dû mal à dire qu'il est très haut dans l'esprit du staff.

Tout ça pour dire qu'on pourra se faire une véritable idée des places respectives de Tolofua et Bécognée dans la hiérarchie le jour où le poste de 8 sera ouvert et que les deux seront disponibles, forçant le staff à afficher leur choix. En attendant leur rang dans la hiérarchie est à peu près le même : pas dans l'équipe, et pas trop dans les plans sauf succession de blessures.

  • dusqual
    34981 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

oui, je me demande si certains appelés ne sont pas là parce qu'ils sont des profils qui conviennent pour les oppositions, pas forcément parce que ce sont les suivants sur la liste...

@dusqual

Il y a une multitude de facteurs qui entrent en compte et nous ne pourrions pas tous les lister tout simplement car nous ne sommes pas dans le staff.

J'imagine qu'il y a une part "d'esprit d'équipe" (je ne trouve pas de meilleur terme). Dans toutes les équipes, à tous les niveaux, il y a toujours des types qui ne supportent pas d'être hors groupe ou avec la 2 et pourrissent, même inconsciemment, l'entrainement. J'évoquais cette possibilité avec le cas de Serin qui a plus d'une fois manifesté sa frustration de ne pas avoir plus de temps de jeu alors que Lucu est ravi d'être convoqué. Après je dis ça depuis mon ordinateur, peut-être que Serin est exemplaire aux rassemblements je n'en sais rien.
Dans ce cas là, mieux vaut prendre celui qui va bosser dur sans râler, quel que soit son rôle.

@Team Viscères , pour ce qui est de Ramos, je pense que le staff l'estime bien plus qu'on le croit mais que sa polyvalence lui joue des tours bien qu'elle lui permette d'être dans le groupe. Il n'est ni le meilleur 10, ni le meilleur 15, mais il est très certainement le meilleur polyvalent des deux postes.
Son profil le rend essentiel dans un groupe restreint pour la Coupe du Monde et sur un banc en 6+2.

Enfin pour revenir à Tolofua, outre ses performances qui ne sont pas meilleures que d'autres joueurs convoqués, n'oublions pas que l'EdF à travers Giroud veut des athlètes capables d'appliquer un plan de jeu offensif comme défensif très exigeant physiquement.
Peut-être n'a-t-il pas rempli les critères à ce niveau ?

  • dusqual
    34981 points
  • il y a 3 mois
@Imanol votre idole

oui, en effet l'attitude en groupe est un des facteurs déterminants. galthié a du choix dans à peu prêt tous les secteurs, il peut donc favoriser la cohésion du groupe.
quand le décalage de niveau est trop gros, t'as pas le choix, tu prends le meilleur même si c'est un sale c... t'as trop besoin de lui pour gagner.
mais là... il aurait tort de s'en priver.

@dusqual

je pense que c'est tout a fait l'idée que le staff se fait de la vingtaine de gars qui sont la pour faire opposition (et potentiellement convaincre qu'il faut leur donner une chance). ca permet de s'entrainer contre des joueurs qui ont des qualites similaires a celles des adversaires a venir

@Team Viscères

enfin Tolofua n'est jamais dans les 42 alors que Bécognée y est. Mais effectivement, je ne suis pas dans la tête de Galthié et il y a peut être des nuances que je ne saisis pas.

@Guilhem34

Tolofua peut ne pas être dans les 42 parce que le staff n'en veut pas du tout sur des critères qu'ils ont retenu de ses passages à Marcoussis, parce que le staff ne veut pas prendre un joueur de plus au Stade juste pour faire des oppositions (ce qui serait une mauvaise raison en soi, mais vu le bordel des doublons et le poids de certains clubs c'est plus qu'envisageable), ou parce que tout simplement il est derrière Bécognée.

Or pour l'instant nous n'avons vu que des situations qui ne permettent pas de trancher : cet été Tolofua n'était pas disponible, cet automne et cet hiver Bécognée est juste là pour les oppositions. Et les deux joueurs ont gratté leur unique apparition sur un malentendu plus qu'autre chose : 18 minutes sur une tournée vidée d'internationaux pour Bécognée, titularisation sur la Mickey Cup d'automne privée de ses internationaux pour Tolofua. Donc en fait concrètement, ils n'ont pas encore eu de véritable place dans la hiérarchie. Si ce n'est pour les supporters qui utiliseront des critères subjectifs (les parcours respectifs, les minutes accordées en sélection, l'importance supposée ds matchs, la temporalité des sélections, etc.).

@Team Viscères

La Mickey Cup était un peu un fiasco de la dispo en effet, mais elle a quand même permis de mettre en avant quelques beaux éléments : découverte de Villiere et de Moefana, retour de Danty (et de Dulin mais c'est moins d'actualité mnt).
Et Mauvaka et Jelonch n'était pas encore trop apparu avant ca. Et il me semble aussi que Woki a pris plus d'ampleur a cette occasion.
Donc sur les 7 cités, 3 titulaires, et 3 finisseurs plus ou moins installés (a 3 niveau différents il est vrai). Et Dulin qui fait un super tournoi ensuite, mais qui paie sans doute son âge désormais

@Rho, mais aime ton Mac ! (ex-Amer)

Ma remarque n'est pas une critique sur le niveau des joueurs qui ont profité de cette occasion ou même sur la compétition en elle-même, mais sur le fait que le contexte a conduit à ce que des joueurs aient été sélectionné par "défaut" à cette époque (exactement comme sur la dernière tournée d'été) et donc que leur participation à l'époque ne résultait pas d'une place réelle dans la hiérarchie puisqu'au delà du groupe mais juste d'un besoin d'aligner des joueurs pour compenser l'absence du groupe. Ce qui dans le contexte Tolofua/Bécognée fait que leur cape respective ne nous apprend rien. Le fait que Tolofua ait disputé 80 minutes en finale de cette coupe ou que Bécognée ait fait une apparition l'été dernier ne nous renseigne pas grand chose sur ce que le staff pense d'eux, si ce n'est qu'il manquait énormément de monde à chaque fois. La place dans la hiérarchie "présent quand il manque plus de 30 joueurs" n'en est pas vraiment une.

C'est quand/si tu refoules la pelouse plusieurs fois après dans des conditions "normales" qu'on sait si le staff te voit sérieusement dans la discussion à ton poste (comme ceux que tu cites) ou si tu étais juste là pour faire le nombre. Or pour l'instant que ce soit pour Tolofua ou Bécognée, aucun des deux n'a refoulé la pelouse hors circonstances particulières. Donc pour moi aucun des deux n'est dans la hiérarchie pour l'instant, parce que nous n'avons aucun élément concret et objectif qui pourrait laisser croire que le staff les voit comme une option sérieuse. Ils sont pour l'instant juste dans la case "à attiré l'attention du staff".

@Team Viscères

a la rigueur, on peut conclure des 18 min jouets en Australie par Becognee qu'il n'est pas bien haut dans la liste des 8 vu qu'il n' a que tres peu jouer quand les titulaires en 3e ligne étaient absents

On ne peut pas non plus sélectionner toute l'équipe du ST !!!

  • LaKiks
    7809 points
  • il y a 3 mois

Ce que je ne comprends pas est la sélection systématique de Macalou devant Tolofua alors qu'il n'a jamais convaincu en bleu là où lors de sa seule sélection j'ai trouvé Tolofua excellent...
De plus compter sur Aldritt comme seul option en 8 jusqu'à la coupe du monde me parait être une option risquée vu son rendement et sa sur-utilisation en club comme en EDF. En cas de blessure nous serions bien content d'avoir un Tolofua, à condition qu'il ait pris un peu de bouteille d'ici à la coupe du monde (s'il reste à 1 sélection Jelonch sera préféré en 8, il lui en faudrait une petite dizaine au moins pour devenir une option crédible pour des phases finales de CDM)

@LaKiks

En 8 Jelonch peut dépanner voire Cross ils occupent parfois le poste au Stade. Quant à Macalou il a dû prendre un abonnement à la sélection de la dernière chance ou pitêt qu'il prête son scooter à Calepied.

@lelinzhou

ou pitete que son frère a menace cale-pied de lui casser la figure s'il ne prenait pas son petit frère?

@LaKiks

Macalou ça peut se justifier, par contre on a Bécognée qui est souvent appelé, qui a un profil proche d'Aldritt, et qui n'a rien prouvé vs Tolofua...

@Timmaman

bah je ne sais pas ce que Tolofua a prouvé de plus que Bécognée mais tu vas peut etre nous éclairer?

@Guilhem34

Ils ont la même expérience en bleu (1 sélection chacun), la différence se fait en club.
Tolofua est plus jeune, il a joué 78 matchs de Top 14 vs 30, 19 matchs de champions cup vs 3 il a 2 titres de champion de France et 1 titre de champion d'europe quand Bécognée n'a que la "petite" coupe d'Europe

@Timmaman

bah si cela se joue sur le palmarès, effectivement alors il ne faut sélectionner que des toulousains; Ce sont les seuls à avoir prouvé quelque chose...

@Guilhem34

Je t'ai parlé de l'expérience du joueur, pas que de ses trophées. Et même sur leur niveau, je pense que Tolofua est meilleur que Bécognée.

@Timmaman

ça c'est autre chose et nous ne sommes pas du même avis mais cela est parfaitement respectable

Je pense qu'il est clairement "boudé" par le staff des bleus, qui préfère aligner Jelonch en 8 quand Aldritt est absent. Il a un profil de "8 pur" que n'aime pas le staff, qui préfère les 8 polyvalents (comme Aldritt).

Malheureusement pour Tolofua l'EDF ne peut pas compter plus de 23 joueurs.

@lelinzhou

Oui enfin il mériterait d'être dans les 42 au moins.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News