XV de France. Paiva, Bourgarit, Tolofua… les grands absents de la liste de Galthié !
Selevasio Tolofua est l'un des grands absents de cette liste.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce mardi, Fabien Galthié a annoncé la liste des 42 joueurs qui prépareront le début du tournoi. Et comme à chaque fois, de grands perdants se dégagent…

On y est ! Après deux mois d’attente, nous voilà de nouveau prêts à suivre les aventures de notre XV de France. Après être passé très proche de l’emporter l’année dernière, le tournoi des 6 Nations semble être la priorité ultime du staff des Bleus. C’est bien simple : il faut le gagner. Et pour cela, Fabien Galthié a donc appelé 42 joueurs qui prépareront le début du tournoi. On y retrouve de nombreux cadres comme Marchand, Baille, Willemse, Alldritt, Ntamack, Fickou ou encore Penaud, mais également de jeunes joueurs prometteurs comme Vanverberghe, Bibi Biziwu ou encore Favre. 

RUGBY. Equipe de France. La liste des 42 joueurs pour le 6 Nations 2022 dévoiléeRUGBY. Equipe de France. La liste des 42 joueurs pour le 6 Nations 2022 dévoiléeMais forcément, au vu du réservoir que possède actuellement le XV de France, de nombreux joueurs n’ont pas été sélectionné par le staff tricolore. Une déception pour ces derniers, à un peu plus d’un an de la Coupe du Monde. Faisons donc ici un petit récapitulatif des grands perdants de cette liste.

Thierry Paiva (Bordeaux)

Appelé en automne dernier pour préparer la tournée, le joueur de Bordeaux-Bègles n’avait pas disputé une seule minute sous le maillot tricolore. Numéro 3 au poste jusqu'alors, derrière l'intouchable Cyril Baille ainsi que Jean-Baptiste Gros, Thierry Paiva s'est finalement fait doubler dans la hiérarchie par le jeune pilier de Clermont, Daniel Bibi Biziwu. Un coup dur pour le Bordelais, à un peu plus d'un an de la Coupe du Monde. Reste à voir si ce dernier arrivera à faire bouger les lignes lors des prochains mois.

TRANSFERT. Top 14. Le marché des piliers s'agite avec Wardi, Paiva et KolingarTRANSFERT. Top 14. Le marché des piliers s'agite avec Wardi, Paiva et KolingarSelevasio Tolofua (Stade Toulousain)

Très bon depuis le début de l’année en club, le troisième ligne centre du Stade Toulousain méritait bien évidemment sa place dans les 42. On ne peut lui reprocher que peu de choses, et son absence est davantage dû à la concurrence féroce en troisième ligne qu’à de mauvaises performances. En effet, quand on voit des noms comme Alldritt, Jelonch ou encore Tanga, difficile de faire mieux ! D’autant que l’horizon est tout aussi bouché au poste de flanker, avec Woki, Cros, Macalou ou encore Cretin. Pas retenu en automne dernier, le natif de Lille devra redoubler d’efforts s’il veut se faire une place dans le groupe France.

Top 14. VIDÉO. Quand Tolofua s'improvise videur de boîte de nuit en plein match !Top 14. VIDÉO. Quand Tolofua s'improvise videur de boîte de nuit en plein match !

Pierre Bourgarit (La Rochelle)

Là encore, il est question de concurrence. Car si la France peut se targuer d’avoir de nombreuses options à certains postes, celui de talonneur l’est tout particulièrement. Car entre les quasi-intouchables Julien Marchand et Peato Mauvaka, et le remuant Gaëtan Barlot, il est difficile de se faire une place ! C’est en tout cas ce que constate le numéro 2 du Stade Rochelais, Pierre Bourgarit. Moins discipliné que ses compères, le Maritime est également l’un des grands perdants de cette liste. Il ne semble néanmoins pas si loin de ces derniers, et pourra espérer intégrer le groupe en cas de blessures. 

Camille Chat (Racing 92)

Quand on vous disait qu’il y avait de quoi faire au talon ! Car si Bourgarit reste sur le carreau, il en va de même pour le surpuissant Camille Chat ! Avec 5 essais en 10 rencontres cette saison, le Racingman n’avait pas été retenu cet automne, à cause d’une blessure qui l’avait éloigné des terrains durant plus d’un mois. Revenu plutôt en forme, ce dernier ne semble toujours pas dans les plans du sélectionneur. À voir si le joueur de 26 ans arrive à renverser la vapeur, et à bousculer la hiérarchie en place.

Equipe de France. Ralenti par les blessures, Camille Chat est-il en train de reculer dans la hiérarchie des talonneurs ?Equipe de France. Ralenti par les blessures, Camille Chat est-il en train de reculer dans la hiérarchie des talonneurs ?

Wilfrid Hounkpatin (Castres)

Le Castrais était l’une des surprises de cet automne : appelé par Fabien Galthié en l’absence de Mohamed Haouas et après une bonne performance en Australie, l’ancien joueur de Rouen n’avait pas eu la chance de porter le maillot des Bleus en novembre. Très puissant, Hounkpatin ne cesse de faire des ravages en championnat, où il a par ailleurs inscrit 4 essais depuis le début de saison. Mais voilà, les trois autres joueurs au poste semblent bien plus installés que lui (Bamba, Atonio et Haouas), ce qui explique cette non-sélection. 

Si nous avons retenu en priorité ces 5 joueurs, d’autres peuvent être considérés comme les grands perdants de cette liste. On pense notamment à Louis Carbonel, qui est définitivement passé derrière Antoine Hastoy et Léo Berdeu, ou encore Baptiste Serin, qui voit ses concurrents marquer des points week-end après week-end. Enfin, l'ailier du Racing Donovan Taofifenua n'a, lui aussi, pas été appelé par le staff des Bleus, qui lui a préféré les Toulousains Lebel et Ramos.

Rugby. ''Je sens que je peux y revenir'' : Baptiste Serin ne perd pas l'équipe de France de vueRugby. ''Je sens que je peux y revenir'' : Baptiste Serin ne perd pas l'équipe de France de vue

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pas grand chose à dire sur cette liste. Si ce n'est l'absence de Tolofua. Mais quand on voit les joueurs sélectionnés ça se comprends. Et puis heureusement pour le ST pour les doublons !

Pour certaines autres absences je crois qu'elles s'expliquent par le fait que le staff exige des joueurs de la discipline et un minimum de niveau technique.
Et pour moi cela explique ou à expliqué beaucoup de mise au banc :
Bourgarit : il coûte 2 a 3 pénalités à chaque match et parle beaucoup trop à l'arbitre. Dans le même temps Mauvaka a faut d'énormes progrès dans ce domaine il me semble.
Chat : il est physiquement extraordinaire mais il n'a pas le niveau technique des autres il me semble. Leroux est dans une situation comparable et aura toujours un temps de retard par rapport à Flament par exemple même s'il est dans le groupe.
Au regard de la physionomie des matches internationaux depuis 2 ou 3 ans l'adage "la diable se cache dans les détails" n'a jamais été aussi vrai il me semble. Et il faut des joueurs qui ne "craquent" pas.

  • NeST
    1572 points
  • il y a 4 mois
@RUGBYWAN KENOBI

Enfin quand on voit la prestation de Macalou en club et en EdF cette année, on se pose la question pour Tolofua.

C'est dommage pour lui, je trouve qu'il mériterait d'être sur la liste, mais quelque part tant mieux pour Toulouse qui va se retrouver à jouer 2 matchs en doublon du tournoi à cause du report dû au covid (SF et MHR), donc avec 10 internationaux en moins...

@RUGBYWAN KENOBI

Chat est techniquement meilleur que Barlot, et beaucoup plus explosif.

C'est quand même la 1ere fois depuis que je suis le rugby (environ 40 ans) que les choix d un staff font l unanimité...même en ce qui concerne les remplaçants et les essais de joueurs
Mon regret perso va pour bourgarit qui est énorme mais marchand est intouchable à juste titre et les dernières sorties de mauvaka et barlot ont été monstrueuses ...
Pour ceux qui comparent Crétin à ouedraougo, en terme de rendement en équipe de France il n y a pas photo...certes ce n est pas un golgoth, pour autant je n ai pas le souvenir de l avoir vu subir physiquement comme c était régulièrement le cas du Montpellierain
Pour l instant, la seule chose qui me fait peur pour la prochaine cdm, c'est la sur-utilisation de Dupont qui se tape des saisons dantesques

@sapiac76

Bourgarit paye le fait d'être indiscipliné et surtout de trop parler aux arbitres ce qui a l'international ne passera pas. Dommage pour ce joueur qui a part ça a largement sa place

  • mic4619
    7657 points
  • il y a 4 mois
@Ô Toulouse

Ah bon depuis que Aldritt est capitaine à La Rochelle Bougarit l'as mis en veilleuse,simple coïncidence, je ne crois pas...
Aldritt à du le prendre en 4 yeux pour lui expliquer que pour qu'il soit en EdF il devait se calmer... devrais je dire la "boucler" et que sur le terrain le seul qui parlerai ce sera Greg mais surtout pas P. Bougarit

@mic4619

Je le vois encore souvent parler et râler auprès de l'arbitre..

  • mic4619
    7657 points
  • il y a 4 mois
@Ô Toulouse

Râler envers lui même, parler aux arbitres de moins en moins.

  • valdo
    1755 points
  • il y a 4 mois

Galthié a certainement ses raisons que je comprends parce qu'il est mieux placé pour faire ses choix mais je regrette de ne plus voir Camille Chat sélectionné .Il a perdu sa place sur blessure et il aura certainement du mal à la reconquérir vu la densité à ce poste mais il reste un super" finischer" qui sur 20 mn en fin de match peut amener beaucoup par son explosivité . On la encore vu dimanche où il est rentré en jeu avec le Racing au poste de troisième ligne il a encore montré tout son talent

Et on dira encore que Calepied n'est pas un mec sympa, alors qu'il laisse Tolofua au Stade, l'était pas obligé...

Je sais bien que le staff de l'Équipe de France considère qu'on n'a pas le temps pour donner des sélections gratuites aux joueurs, mais je trouve dommage que Hounkpatin n'ait pas eu un peu plus de temps de jeu avec les Bleus.
Je n'ai pas l'impression que nous ayons une grande profondeur en pilier droit où seul Haouas s'est véritablement imposé.
Derrière, Bamba alterne le bon et le moins bon depuis ses débuts mais ne cesse de s'améliorer donc je le garderais et Atonio a cette capacité à sortir un grand match à chaque fois qu'on se dit qu'il n'a plus le niveau international. Mais ces deux-là n'apportent pas les garanties qui en font des indiscutables.
A ce jour, qu'ils soient devant Hounkpatin me parait logique, mais je regrette tout de même que ce dernier n'ait pas eu un ou deux matchs de plus pour redistribuer les cartes, comme a pu en bénéficier Macalou par exemple, malgré ses mauvaises performances.


En attendant, les places sont devenues très chères. Sur un scénario où tous les joueurs sont disponibles, les postes me semblent quasiement tous triplés sans qu'il n'y ait de vraiment de débat.
Les seuls troisièmes positions encore à saisir seraient:
- 2e ligne: 2 places à prendre derrière le quatuor Le Roux / Willemse / Flament / Taofifenua
- Ailiers: 3 places à saisir derrière le trio Penaud / Thomas / Villière

Pour le reste, il faudra effectivement des ovnis pour venir renverser la hiérarchie.

  • mic4619
    7657 points
  • il y a 4 mois
@Imanol votre idole

Pilier droit je pense que la hiérarchie se dessine au moins pour le tournoi vu les résultats de la tournée d'automne
en 1 Atonio puis Bamba qui est très explosif et qui continue à progresser en EdF, Haouas à intérêt à se bouger et il a la chance de nne pas avoir de concurrence les autres sont loin derrière pour l'instant.

  • oli 30
    8745 points
  • il y a 4 mois
@Imanol votre idole

Ce n'est pas aussi simple car certains joueurs sont considérés comme polyvalent et donc pas fixé à un poste. Par exemple: Woki a été très intéressant en 2nd ligne et pas dit que le staff ne reconduise pas cette alternative. Ce qui libérerait une place en 3ème ligne.

@oli 30

Surtout la polyvalence est un atout pour la CDM 2023 puisqu'on a un groupe de 31, plus 42, donc prendre 4 2nde ligne + Woki polyvalent ça pourrait suffire.

@Timmaman

Je ne veux pas dire de bêtises, mais j'ai cru comprendre que les effectifs passeront à 33 pour la prochaine Coupe du Monde.

Pour les reste, les polyvalents auront effectivement un avantage car une fois les postes doublés, les 3 joueurs supplémentaires seront certainement un talonneur, un 9/10 et un ultra-polyvalent (Macalou ?)

@Imanol votre idole

Si on prend 2015 et 2019, on avait: 2 piliers gauches, 3 talons, 3 piliers droits, 3 2nde ligne, 6 3e ligne, 3 9, 2 10, 4 centres, 3 ailiers 2 arrières.
L'ajout de 2 joueurs va permettre au staff de rajouter, j'imagine, un 2nde ligne, et un 3/4 polyvalent (Ailier/arrière type Lebel ou Arrière/ouvreur type Ramos).

@Timmaman

Ou un 3e pilier gauche à la place du 3/4 supplémentaire.

  • P243151
    6854 points
  • il y a 4 mois

A part en touche je vous ce que Cretin a de mieux que Tolofoa après avec les doublons il fera du bien au stade

@P243151

Oui Cretin fait pas un énorme début de saison et son profil en tant que finisseur n'est pas le plus adapté. Mais en l'absence d'Ollivon Galthié doit vouloir maintenir un équilibre entre joueurs denses et aériens d'où sa présence. C'est plutôt Tanga qui prend la place de Tolofua il me semble, visiblement jugé meilleur gratteur que le toulousain.

@fredo69007

Bah si tu rajoutes Tolofua à la place de Cretin, tu te retrouves avec trois 6 gros plaqueurs plutôt axés combat, mais capables pour autant d'être au soutien au large (Cros, Jelonch, Diallo), deux 7 plus mobiles, plus aériens (notamment en touche), mais tout de même solides en défense (Woki, Macalou), et trois 8 plutôt porteurs de balles et offensifs, mais dans le même temps plaqueurs fiables et surtout gratteurs redoutables (Alldritt, Tanga, Tolofua). En termes d'équilibre on y est je trouve, d'autant que Diallo et Cros en touche c'est quand-même fiable, sans oublier Verhaeghe et Flament dans la cage. Et surtout, comme tu l'as indirectement dit, physiquement Cretin me paraît un peu juste au niveau international d'aujourd'hui, à l'instar d'un Ouedraogo il y a quelques années. Malheureusement si je puis dire, l'époque des Julien Bonnaire ou Lewis Moody me semble révolue

Pour la plupart des joueurs absents ou invités "surprises", il s'agit en fait de troisièmes choix. Or le poste de numéro 3 dans la hiérarchie est moins une question de continuité que de forme du moment : ce sont des joueurs qui auront peu de temps de jeu de toute façon en situation normale et donc moins d'automatismes avec le groupe titulaire, donc quitte à avoir un joueur avec peu d'automatismes autant prendre celui qui est en forme olympique.

Du coup je ne pense pas que ceux qui sont présents dans ce cas de figure ont tué la concurrence, se sont installés ou valident un pré-billet pour le Mondial. Le staff leur fait goûter au parfum de la sélection, prend des notes en voyant un maximum de joueurs, mais les choix type "qui ira au Mondial derrière Ntamack et Jalibert" seront fait en 2023 et non pas aujourd'hui.

@Team Viscères

Sur pas mal de postes, les 3e ou 4e choix sont en effet choisis sur la "forme du moment" sur d'autres, le staff a une hiérarchie claire. Au talon, en 9, en 10 et en 15 il sera plus difficile pour les absents de retrouver leur place.

A gauche on sent que derrière Gros et Bamba personne n'a convaincu parmi tous ceux qui ont été appelés et testés (Kolingar, Paiva, Priso...), a voir ce que va faire Bibi Wizu.
La plus grosse "injustice" ici est pour moi Tolofua, qui mériterait d'avoir la place de 8 remplaçant (au moins).
Tao paye aussi la sélection de Favre, polyvalent ailier et centre.

  • mic4619
    7657 points
  • il y a 4 mois
@Timmaman

Bamba est pilier droit......

@mic4619

Bien vu je voulais parler de Baille.

  • oli 30
    8745 points
  • il y a 4 mois
@Timmaman

Tolofua 8 remplaçant, dans ce cas tu la compose comment ta 3ème ligne ? Parce que là on a 4 potentiels titulaire pour 3 sur le terrain et 1 à 2 en remplaçant avec
Aldritt, Cros, Jelonch, Woki

@oli 30

Quand je dis "8 remplaçant" c'est "choix n°2 au poste de 8" en cas d'absence d'Aldritt, mais pas forcément sur la FDM.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News