Ecrit par vous !
Avalanche de blessés avant les phases finales du Top 14 : qui pourrait manquer à l'appel ?
Camille Lopez a été touché dès l'entame du quart de finale face au Stade Toulousain.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Les différents clubs du championnat comptent un nombre important de blessés pour ce retour à la compétition. Une donnée non-négligeable qui pourrait avoir son importance dans le sprint final.

Cette “saison Covid” du Top 14 nous offre des scénarios rocambolesques. L’accumulation des matchs et le report d’autres créent un rythme inhabituel pour les amateurs de rugby mais aussi pour les joueurs. Un facteur qui pourrait expliquer le grand nombre de blessures à ce stade de la compétition. En prenant en compte celles déclarées, hors cas positifs à la Covid-19, lors de la dernière journée de championnat et les nouvelles survenues depuis, le chiffre tombe environ à 75 blessés ! Un nombre qui correspond à l’équivalent de deux effectifs complets de Top 14. Et surtout une plaie qui n’épargne aucune équipe.

Ils sont assez épargnés

Certains clubs se retrouvent moins malheureux que d’autres, le MHR compte par exemple deux blessés. Les héraultais se permettant même de laisser au repos leurs internationaux, Mohamed Haouas et Arthur Vincent, durant le quart de Challenge Cup face à Trévise. Pour rester sur les bords de la Méditerranée, le RCT présente également une infirmerie loin d’être pleine. Malheureusement pour les Varois, le souci se situe cependant autre part puisque deux de leurs deuxièmes lignes se retrouvent indisponibles pour plusieurs semaines. "Eben Etzebeth a subi une intervention chirurgicale ces derniers jours. Le deuxième ligne sud-africain, blessé lors d’un entrainement en fin de semaine dernière, a effectivement été opéré d’une fracture du doigt. Par ailleurs, l’espoir toulonnais Matthias Halagahu, souffrant d’une instabilité de l’épaule, devra également être opéré dans les prochains jours", peut-on lire sur le site du RCT. Une situation qui sera compensée par le retour de Swan Rebbadj de sélection, mais aussi pénalisée par le départ en milieu de saison de Thomas Jolmès à l’UBB. Castres se retrouve également handicapé. Notamment avec la blessure à la cheville de Lucas Pointud face à la Section Paloise qui devrait l’écarter des terrains jusqu’à la fin de la saison.TRANSFERT. Thomas Jolmès et le RCT c'est fini, en cours de saisonTRANSFERT. Thomas Jolmès et le RCT c'est fini, en cours de saison

Ils sont plus touchés

En ce qui concerne les équipes un peu plus touchées par les indisponibilités, on retrouve l’Aviron Bayonnais, le Stade Rochelais, le LOU et l’ASM avec 4 blessés. La dernière en date étant celle de Camille Lopez lors du quart de finale de Champions Cup face à Toulouse. Ce dernier devrait être absent durant un mois et laisse ainsi les Auvergnats sans ouvreur de formation pour les prochaines journées de championnat. La Rochelle et Bayonne perdent également leur numéro 10 respectif avec les forfaits de Jules Plisson et Romain Barthélémy. Quant à Lyon, les avants ne sont pas épargnés. La blessure de Felix Lambey, par exemple, pourrait complexifier les volontés de phases finales dans le Rhône.La grave blessure de Mathieu Bastareaud : ce coup de massue sur la tête des LyonnaisLa grave blessure de Mathieu Bastareaud : ce coup de massue sur la tête des LyonnaisDans la liste des équipes “moyennement touchées” du championnat on compte également Pau, l’UBB, le Stade Français avec 5 places occupées à l’infirmerie. Même si l’UBB devrait bientôt faire baisser ce chiffre avec le probable retour à la compétition de Jean-Baptiste Dubié. Quant au club de la capitale, plusieurs avant sont touchés, dont Quentin Béthune et Marcos Kremer. À cela s’ajoute le forfait au centre jusqu’à la fin de saison de Delbouis, victime d’une rupture des ligaments croisés. Comme mentionné précédemment, le poste d’ouvreur n’est pas épargné en France cette saison.Transfert. Top 14. Le Springbok Elton Jantjies débarque à la Section PaloiseTransfert. Top 14. Le Springbok Elton Jantjies débarque à la Section PaloiseLa Section Paloise a notamment perdu ses deux ouvreurs principaux, Antoine Hastoy et Mike Harris. Un nouveau joueur devrait bientôt arriver en tant que Joker médical. Avec 6 blessés, c’est le Stade Toulousain qui obtient la malheureuse quatrième place des équipes les plus touchées du Top 14. Malgré une véritable pénurie au centre, suite aux longues blessures de Lucas Tauzin et Sofiane Guitoune, les rouges et noirs devraient cependant profiter des retours de Thomas Ramos, Juan Cruz Mallia et Pierre Fouyssac d’ici les 10 prochains jours.

Ils sont sérieusement désavantagés

Les malheureux lauréats des formations les plus amputées de Top 14 sont donc le Racing 92, le CA Brive et le SU Agen. Une réalité qui n’a pas empêché les franciliens d’atteindre les quarts de finale de Champions Cup, avant d’échouer aux portes des demi-finales de seulement 3 points face à l’UBB. Une rencontre durant laquelle les Racingmen ont vu le talonneur international Camille Chat quitter le terrain. Ce dernier souffre d’une fracture du péroné et devrait être absent 6 à 8 semaines. On peut aussi rappeler qu'Henry Chavancy a été touché lors des 8es et devrait manquer plusieurs rencontres sans oublier Vakatawa. Avec 9 blessés, les Corréziens du CAB font partie des plus mal lotis du championnat. En particulier parce que la plupart de leurs joueurs forfaits le sont pour des blessures de longues durées. Top 14. Racing 92. La tuile pour Camille Chat, victime d'une fracture du péronéTop 14. Racing 92. La tuile pour Camille Chat, victime d'une fracture du péronéUne situation différente, mais à l’infirmerie tout de même moins fournie que celle des Agenais. Avec un chiffre impressionnant de 12 blessures, elle est l’équipe qui compte, assez largement, le plus grand nombre de blessés dans notre championnat. Une situation qui n’y est peut-être pas pour rien en ce qui concerne leur position au classement. En somme, une période bien triste pour le rugby français qui doit sûrement vouloir tourner la page de la Covid le plus vite possible. En espérant que les organismes des joueurs puissent se reposer le mieux possible d’ici-là.

Erwan Harzic
Erwan Harzic
Cet article est rédigé par Erwan Harzic, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • to7
    15824 points
  • il y a 3 semaines

On va être honnête il y a quelques équipes qui ne devrait pas trop souffrir des absents pour les phases finales, par contre pour le maintien ça peut poser des soucis

Je n'ai pas compris le rapport avec la Covid à la fin de l'article...

@Gonze à l`eau t`es fada !

c'est un rappel au début de l'article : " Cette “saison Covid” du Top 14 nous offre des scénarios rocambolesques. L’accumulation des matchs et le report d’autres créent un rythme inhabituel pour les amateurs de rugby mais aussi pour les joueurs. "

@allélégros

Oui enfin le Covid n'a pas augmenté le nombre de match non plus... Un match reporté c'est un match non joué à une autre date. D'autre part je ne suis pas sur qu'il y ait plus de blessés que d'habitude.

@Gonze à l`eau t`es fada !

"Un match reporté c'est un match non joué à une autre date" ok mais cela provoque un empilement de dates ainsi qu'un bouleversement du calendrier, voir des doublons... Et ainsi augmenter les risques de blessures !

@allélégros

C'est marrant un article récent du site démontre que les blessures ne sont pas liées aux temps de jeu et à l'accumulation des matchs...

@Gonze à l`eau t`es fada !

je suis pas au top des stats quand à ce sujet, mais c'est ce qui me semble ressortir de l'article ici, maintenant si on regarde les stats,selon différents points de vues on peut interpréter de différentes façons....

Intuitivement, j'aurais tendance a accepter le fait que les matchs rapprochés avec des périodes de repos tronquées et des récups amoindries aurait tendance à fragiliser les organismes donc favoriser les blessures.

@Gonze à l`eau t`es fada !

Le COVID a tronqué la préparation et implique aussi un enchainement de matchs inhabituels. Selon certains, ça serait la cause de l'augmentation des blessures. C'est peut-être vrai pour certains mais pas du tout pour d'autres (sauf à considérer que la blessure de Lopez est du à un variant Australien😊).

@loloetalex

Augmentation des blessures ? Il y a des chiffres qui indiquent ça ? Je me souviens d'année sans Covid où l'ASM ou le ST étaient décimées par exemple, je ne suis pas du tout certain que cette année soit si particulière à ce niveau là.

  • Timmaman
    13042 points
  • il y a 3 semaines
@Gonze à l`eau t`es fada !

Je crois que c'est parce que l'auteur considère que l'enchainement des matchs est dû au contexte covid.

@Timmaman

Ah oui c'est vrai que le top14 a un calendrier plutôt léger d'ordinaire.

  • Timmaman
    13042 points
  • il y a 3 semaines
@Gonze à l`eau t`es fada !

Non, mais là il est encore plus lourd.
De plus les cas de covid ont décalé des matchs et réduit les effectifs d'équipes pour certains matchs.

@Timmaman

C'est marrant un article récent du site démontre que les blessures ne sont pas liées aux temps de jeu et à l'accumulation des matchs...

@Gonze à l`eau t`es fada !

Il a ecrit l'article devant BFM tv et du coup il a tout mélangé...

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Ecrit par vous !
News
Transferts
News
News
News
Sponsorisé News
News
News
News