Romain Poite : lâchez-lui les baskets !

Romain Poite : lâchez-lui les baskets !
Romain Poite est victime d'un lynchage médiatique.
Depuis son erreur lors du match Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud, Romain Poite est victime d'un incessant lynchage médiatique. Les limites sont dépassées. Mais où va le rugby, censé véhiculer au mieux le respect ? Les valeurs légendaires de ce sport sont-elles en train de nous filer entre les doigts ? Non ? Allez donc dire ça à Romain Poite, pas franchement en odeur de sainteté en Afrique du Sud. Depuis le carton jaune controversé infligé à Bismarck du Plessis, l'arbitre français fait l'objet d'un véritable lynchage médiatique. Si l'IRB a reconnu publiquement l'erreur de l'ancien policier, la campagne anti-Poite ne faiblit pas pour autant et mène même à des montages pas très sympathiques, à l'image de celui trouvé par Planet Rugby :

Romain Poite : lâchez-lui les baskets !

Les personnalités du monde du rugby ne sont pas en reste à l'image de Nick Mallett, l'ancien sélectionneur des Boks passé par le Stade Français, via DSTV :

C'est une honte. Un match de cette qualité méritait d'avoir quinze joueurs sur la pelouse. Si Bismarck du Plessis avait soulevé puis lâché au sol (Dan Carter), s'il l'avait frappé, pas de problème. Mais la décision arbitrale est scandaleuse. Les arbitres se protègent entre eux, disant que l'erreur est humaine. Ce sont des bêtises. Ils ont l'aide de la vidéo, des ralentis, de leurs assistants. Romain Poite avait tous les outils pour revoir l'action et prendre la bonne décision.

Poite, accusé de ne pas avoir utilisé assez la vidéo ? Un comble quand on connaît les polémiques sévissant dans notre Top 14 après la sur-utilisation de cet outil. Dans les deux cas, il semblerait que les arbitres se fassent remonter les bretelles. Et visiblement, beaucoup partagent l'avis de Mallett puisque la page anglophone de Poite sur Wikipédia a immédiatement été piratée après la rencontre, sans avoir été remise à jour à l'heure actuelle. On peut y lire entre autres, que Poite a « étalé sa faible connaissance du jeu sur la pelouse de l'Eden Park » et pire, qu'il « serait battu s'il remettait ne serait-ce qu'un pied en Afrique du Sud. »

Romain Poite : lâchez-lui les baskets !

Rod Hill, le boss des arbitres néo-zélandais, dévoile via stuff.co.nz que Poite doit se sentir touché par la situation, rappelant que chaque arbitre réagit différemment aux critiques violentes sur les réseaux sociaux. Les plus dures ? « Même Chuck Norris ne peut se battre avec Romain Poite », « Merci à Romain Poite d'avoir ruiné le match de rugby le plus attendu de l'année » ou encore un cinglant « Si Romain Poite était un hamburger de chez MacDonald's, ce serait le McShit », dont on vous évite la traduction. Une pétition, qui rassemble déjà plus de 62 000 personnes, a même été lancée pour que Romain Poite ne puisse plus exercer ses fonctions.

Romain Poite : lâchez-lui les baskets !

Depuis 2011 et la finale du Mondial, Craig Joubert est le souffre-douleur préféré des Français. Un comportement un peu limite dont on se rend compte maintenant qu'un compatriote est en train de charger. Poite, lui, se réfugie dans le silence mais vient d'être désigné pour diriger le match Stade ToulousainCastres Olympique. Une marque de confiance non-négligeable qui devrait faire du bien au moral de l'arbitre international. Le Rugbynistère en profite pour afficher son soutien à Romain Poite.