Côte Basque-Landes vs Midi-Pyrénées, c'est l'affiche de la dernière Coupe de la Fédération au Stade de France

Côte Basque-Landes vs Midi-Pyrénées, c'est l'affiche de la dernière Coupe de la Fédération au Stade de France
La Côte Basque-Landes a remporté la Coupe de la Fédération en 2016.
Ce dimanche en lever de rideau de la finale du Top 14, la sélection Côte Basque-Landes affronte celle de Midi-Pyrénées pour remporter la dernière Coupe de la Fédération.

La sélection Côte-Basque – Landes conservera-t-elle son titre à jamais ? Victorieuse face à la Bourgogne (25-20) du côté de Rennes l'an passsé, après deux victoires en 2010 et 2014, elle a l'occasion de remporter la dernière Coupe de la Fédération de l'histoire. Et qui plus est sur la pelouse du Stade de France en lever de rideau de la finale du Top 14 comme c'est la coutume. Enfin, sauf l'an passé où cette dernière avait été délocalisée au Camp Nou de Barcelone. S'il n'y aura pas 90 000 supporters à Saint-Denis comme en Espagne, c'est un match qui marquera à jamais ses acteurs comme le pilier gauche de « Midi-Py » et du du SC Graulhet, Daniel Gouveia, et celui de Rodez Grégory Marmoiton.Coupe de la fédération : rencontre avec les joueurs du comité Midi-Pyrénées (Episode 1)Coupe de la fédération : rencontre avec les joueurs du comité Midi-Pyrénées (épisode 2)Il fait partie des 28 joueurs retenus par l'ancien international Christophe Daylaud et Olivier Laurent pour ce match qui fouleront la pelouse du Stade de France. "Il ne faut pas qu’ils prennent une pression inutile. Cela reste un match de rugby sur un terrain de rugby. Il faudra se focaliser pendant 80 minutes sur les gars qu’on aura en face, avant de penser à soulever le trophée et à faire la fête", commente le premier sur le site du comité Midi-Pyrénée. Elle devrait cependant s'inviter lors de cette rencontre puisque cela fait 10 ans que cette sélection n'a pas atteint la finale de la Coupe de la Fédération.

Les joueurs de la sélection de Midi-Pyrénées : Bertrand Baniere, Maxime Charrueau, Nekelo Tolofua, Benjamin Daurau-Bedin, Jérémy Ducousso, Pierre Pages, Mathieu Vachon (Blagnac), Cédric Falga, Théo Guerin, Yoann Brody (Castanet), Julien Soulies, Thomas Gaston, Guillaume Dulay, Laurent Thuery, Pierre Lafitte, Franck Fresneda, Martin Taeae (Avenir Valencien), Pierre Sery, Grégory Marmoiton (Rodez), Yohan Meneghel (Saint-Sulpice), Daniel Gouveia (Graulhet), Mathieu Mestivier (Villefranche-de-Lauragais), Anthony Potente, Gaëtan Bertrand, Baptiste Hecker, Vincent Simioni, Cédric Martin, Hugo Diez (Lavaur).


Cela fait déjà cinq mois que la qualification a été acquise aux dépens du Lyonnais (53-19). "C'est clair que c’est un handicap puisqu'au-delà de cette équipe et de la sélection on se retrouve dans une position où il y a des équipes qui sont encore qualifiées avec des joueurs qui ne peuvent pas toujours se libérer et être présents sur nos rassemblements. Mais c’est exactement la même problématique pour les Basques…" Les derniers entraînements ont revêtu une importance particulière pour retrouver les automatismes rapidement pour défier un adversaire qui a l'habitude de ces matchs et d'évoluer ensemble. Six des quinze titulaires jouent en effet dans le même club, Tyrosse.

Sélection Côte Basque – Landes
1
Martinez (St Jean de Luz)
2
Perez (Nafarroa)
3
Lapeyrade (Anglet)
4
Kahn (Tyrosse)
5
Vial (Hendaye)
6
Cassagne (Peyrehorade)
8
Sainte-Croix (Tyrosse)
7
Lafitte (Tyrosse)
9
Dubert (Tyrosse)
10
Iturriria (St Jean de Luz)
11
Bainconnau (Hendaye)
12
Achigar (Anglet)
13
Azpeitia (Hendaye)
14
Villetorte (Tyrosse)
15
Durquet (Tyrosse)
16
Belestin (Tyrosse)
17
Drogon (Anglet)
18
Fabre (Tyrosse)
19
Montois (Peyrehorade)


20
Gueçaimburu (Nafarroa)
21
Pasquier (Peyrehorade)
22
Discazeaux (Peyrehorade)
23
Aspiroz (Hendaye)

 Source : Le Républicain