VIDEO. Top 14. ''Manque de respect, mauvais exemple'', Azéma condamne les propos de certains supporters de l'USAP
Dans une ambiance survoltée, les Auvergnats ont su tirer profit des erreurs disciplinaires de leurs adversaires, malgré une fin de match marquée par des chants hostiles et irrespectueux envers l'arbitre. Crédit image : Screenshot Top 14
Le stade de l'USAP a été le théâtre d'un affrontement intense contre Clermont. Les chants de certains supporters catalans ont soulevé des questions sur le respect envers l'arbitrage.

Samedi dernier, Clermont est allé s'imposer sur la pelouse de l'USAP. Un succès précieux pour les Auvergnats en cette fin de saison. Dans une ambiance bouillante, les hommes d'Urios n'ont rien lâché, profitant de l'indiscipline des locaux en fin de partie, pour leur souffler la victoire.

Un scénario qui n'a pas été du goût des supporters. Et notamment de certains locaux qui l'ont fait savoir de manière irrespectueuse avec des chants envers l'arbitre. Pour l'heure, le club catalan n'a pas été cité. Mais une suspension n'est pas à exclure.

VIDEO. Top 14. Des fans choqués par le comportement de certains supporters de l'USAP envers l'arbitre et l'ASMVIDEO. Top 14. Des fans choqués par le comportement de certains supporters de l'USAP envers l'arbitre et l'ASM"Ce ne sont pas des propos que l'on peut tenir sur un terrain ni ailleurs. On peut se retrouver à jouer un match à huis clos, on peut avoir une suspension, on va avoir des amendes certainement. On en est vraiment désolé", a ainsi commenté le manager des sang et or Franck Azéma pour France Bleu.

Le technicien a fait preuve d'empathie envers l'officiel de la rencontre. "C'est un humain et il a son ego, je me mets à sa place sur le terrain, ce ne sont pas des choses que tu peux entendre." Des débordements que la formation catalane se doit de gérer selon lui. Quitte à "sortir" les personnes qui vont à l'encontre des valeurs de l'ovalie.

"Tout le monde nous a dit que le rugby représentait des valeurs et c'est à nous de les défendre aussi et il faut faire attention à ça. On peut avoir de la ferveur, de l'enthousiasme et de la passion mais pas de cette manière."

S'il estime que l'homme au sifflet s'est parfois trompé, le public n'a pas à réagir de cette manière. D'autant qu'Azéma rappelle qu'ils sont les premiers fautifs sur le pré. Néanmoins, et même si une très faible partie des supporters de l'USAP sont concernés, ces actions rejaillissent de manière négative sur l'équipe. "Ce qui s'est passé représente 1 % mais ça donne une mauvaise image du club alors que ce n'est pas représentatif de la population."

En cette fin de saison, la pression est surtout les acteurs du Top 14, joueurs, comme entraîneurs et arbitres. Il faut dire que le championnat est encore indécis en haut du classement comme en bas. Le moindre point engrangé peut faire la différence. Du côté de Perpignan, il faudra relever la tête lors des dernières journées, et particulièrement lors de la venue de l'UBB le 1er juin. Quant aux Clermontois, ils vont avoir deux réceptions et un déplacement à Toulon pour bien terminer l'exercice 2023/2024.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Jusqu'a preuve du contraire, ce qui vient de se passer samedi n'a pas fait réagir la Ligue, on peut (pour le moment) en conclure que ce n'est pas contraire aux @valeurs du rugby... c'est bien triste

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
Vidéos