VIDÉO. TOP 14. Face aux perches, Urdapilleta glisse comme sur une savonnette et accuse un Parisien
L’ouvreur argentin n’a pas su relancer son équipe face au Stade Français en Top 14, à l’image de cette glissade à l’heure de jeu.
L’ouvreur argentin n’a pas su relancer son équipe face au Stade Français, à l’image de cette glissade à l’heure de jeu.

À la 57ᵉ minute du match entre Castres et Paris, Urdapilleta est passé sur une peau de banane. Tout du moins, c’est ce que l’on pourrait croire au vu de la situation. Alors qu’il pouvait réduire l’écart de 9 points, l’ouvreur argentin a glissé au moment de tenter une pénalité. Malheureusement pour lui, le ballon a fui le cadre et sa bonne étoile ne l’a pas suivi dans cet exercice. Visiblement pas fier de cette action, le meneur de jeu du CO a même tenté de rejeter la faute sur un adversaire. Comme montré dans un extrait mis en avant par le Canal Rugby Club, il s’est directement adressé à l’arbitre après s’être relevé. Il lui demande : “Il peut crier avant que je tape ?” Ce à quoi Ludovic Cayre répond : “Je ne l’ai pas entendu et je ne pense pas que ce soit ça qui vous fasse glisser.

C’était une situation que l’on n'imaginait pas en début de saison. Ce samedi 7 janvier, le Castres Olympique n’a pas fait long feu face au Stade Français. Plus particulièrement, il aura fallu attendre seulement 3 minutes pour que le compteur d’essais se débloque pour les Parisiens. Devant la ligne d’en-but, Odogwu se fait découper par Nakosi, une situation qu’on ne souhaite à personne. Avec ce plaquage haut, le joueur du CO reste 10 minutes sur le banc et offre un essai de pénalité aux locaux.

VIDEO. Top 14. L'incroyable percée de Paolo Odogwu stoppée par le découpage de NakosiVIDEO. Top 14. L'incroyable percée de Paolo Odogwu stoppée par le découpage de NakosiSi le match n’a pas été du même acabit que le festival observé face à Pau, les Parisiens obtiennent tout de même une victoire facile. Sans broncher et sans bonus, les soldats roses remportent la partie sur le score de 26 à 7. Après la rencontre et selon des propos rapportés par Rugbyrama, Pierre-Henry Broncan ne semble pourtant pas être face au doute : “Il n’y a pas d’inquiétude. Globalement, on ne fait pas un mauvais match à Paris mais le score est lourd, à la sortie. Il y a eu de l’investissement de la part des garçons et le contenu fut plutôt satisfaisant. Malheureusement, nous n’avons pas su concrétiser. Ce qui m’a dérangé, en revanche, ce sont ces pénalités sur mêlée, les quelques ballons perdus en touche et surtout le carton jaune (Filipo Nakosi) du début de rencontre. C’est très emmerdant à l’extérieur…

RUGBY. Retour en 2003 : oui, le Stade Français et Toulouse dominent le Top 14 !RUGBY. Retour en 2003 : oui, le Stade Français et Toulouse dominent le Top 14 !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est sûrement un conseil de Kockott dans l'oreillette ?

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
Transferts
Transferts
Transferts
News