RUGBY. Retour en 2003 : oui, le Stade Français et Toulouse dominent le Top 14 !
Si un Stade Toulousain leader du classement est récurrent, voir Paris en dauphin rappelle une époque qui semblait perdue à jamais…

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Si un Stade Toulousain leader du classement est récurrent, voir Paris en dauphin rappelle une époque qui semblait perdue à jamais…

L’histoire rappelle des souvenirs que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Pourtant, ce n’est pas seulement un air de nostalgie et depuis quelques semaines, le constat est sans appel : le Stade Français Paris et le Stade Toulousain régalent ! Mieux encore, leur aisance sur le terrain se traduit au classement. Ainsi, les deux formations planent au-dessus des autres équipes. Avec respectivement 42 et 44 points, avant la rencontre entre Toulouse et Clermont, les hommes de Quesada et Mola ont une petite marge avec leurs concurrents. Avec 5 points d’avance sur le Stade Rochelais, troisième, les soldats roses sont sur le point de consolider un matelas idéal avant la fenêtre internationale.

RUGBY. TOP 14. Le Stade Français sur les traces de son dernier titre ?RUGBY. TOP 14. Le Stade Français sur les traces de son dernier titre ?

Propulsé par un Macalou des grands moments, le club de la capitale enchaîne trois succès consécutifs après une défaite glaçante contre Toulon à domicile. Cependant, la victoire magistrale du côté de la Paris La Défense Arena lors du derby francilien a mis du baume au cœur et engrangé beaucoup de confiance. Côté Toulousain, la série d’automne des Bleus a, comme à son habitude, fait grincer la machine. Avec des défaites à Bayonne et Lyon, les coéquipiers d’Alban Placines avaient également concédé le nul face au Stade Français. Désormais, les formations se jouent en deux petits points et si les rouge et noir ne gagnent pas contre Clermont, ils pourraient s’inquiéter des doublons à venir. Leur effectif sera, sans grand doute à ce sujet, moins garni durant cette période.

Une nostalgie teintée de rose

Pour rappel, le club de la capitale n’était pas au beau fixe il y a quelques mois. À l’été, il enregistre deux départs majeurs. Celui qui paraissait être le meilleur joueur de l’effectif, Waisea Nayacalevu, quittait l’Île-de-France pour rejoindre Toulon. En parallèle, le départ de la recrue star Ngani Laumape pointait du doigt les défauts de la politique sportive du club. Trop de bling-bling ? De gros noms ? Pas assez de collectif ? Tant de questions qui agitent les supporters et spectateurs neutres et qui agacent le principal intéressé : Hans-Peter Wild. Le milliardaire allemand et propriétaire du club n'épargne pas ses joueurs en avril dernier. Dans un entretien réalisé pour L’Équipe, il disait :

(Le problème) est plus profond. Je vais me répéter, mais le Stade Français n'est pas assez professionnel. La culture du club n'a jamais été professionnelle. La culture a été d'être spectaculaire, de faire des miracles, mais pas d'être professionnel. Ça n'a jamais changé.[...] Je veux changer la culture du club. L'autre souci, c'est que nous avons trop d'argent. Nous avons un président (il parle de lui) qui peut offrir beaucoup d'argent, mais qui peut aussi en perdre beaucoup sans se retrouver au pied du mur. Que nous terminions quatrièmes, sixièmes, dixièmes ou même quatorzièmes, ça ne touche personne directement. Certains joueurs sont payés très cher, mais ils ne se comportent pas en professionnels.

RUGBY. Parti de Toulouse il y a 2 ans, ce joueur renaît dans son premier clubRUGBY. Parti de Toulouse il y a 2 ans, ce joueur renaît dans son premier clubEnviron 8 mois après, l’identité et les performances sont d’un tout nouveau genre. Létal et opportuniste, ils profitent de chaque action et tentent d'amener le plus de ballons en Terre promise. Avec un canonnier émérite, Joris Segonds, quelques facteurs X et un pack solide, les joueurs se réjouissent du début de saison 2022-2023. Après le match face à la Section Paloise, le puissant Giovanni Habel-Kuffner adresse ce message dans des propos relayés par L’Équipe : “Ça fait mal pour mes anciens coéquipiers, mais c'est énorme de finir l'année comme ça. J'espère que 2023 va se poursuivre sur la même dynamique. On peut aller loin dans ce Championnat. Il faut rester humble, ce n'est que le début de la phase retour. Mais on a le droit de rêver un peu.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • etutabe
    35782 points
  • il y a 1 mois

Bien content de retrouver un SF qui joue un beau rugby et gagne. C'est un joli cadeau -récompense- pour Quesada et un bon pied de nez pour ceux qui le virent sans ménagement ni respect.

@etutabe

Gonzalo a tout à fait l'esprit du SF, certains semblent l'avoir oublié...

@etutabe

tout à fait d'accord!
Milliardaire et notion de respect vont rarement ensemble en même temps...

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News