VIDEO. Champions Cup. Stade Français - Leicester : à qui devait-on donner la touche ?
Cas d'arbitrage compliqué lors de Stade Français - Leicester.
Dédé Puildébut analyse un cas difficile vu lors du dernier Stade Français - Leicester. Et vous, vous auriez sifflé quoi ?
Du match de Champions Cup entre le Stade Français et Leicester, on retiendra plusieurs choses. En premier lieu, la qualification du club parisien pour les 1/4 de finales de la compétition, acquise au prix d'une victoire bonifiée. Le beau match de Jonathan Danty, ensuite. S'il a parfois eu du déchet, le centre nous a régalé face aux Tigers. Malheureusement, la rencontre a laissé des traces dans le camp parisien.VIDEO. Champions Cup. Stade Français - Leicester : à qui devait-on donner la touche ?Champions Cup - Stade Français. Lourde suspension pour Laurent Sempéré et Paul GabrillaguesAu-delà de la polémique autour des fourchettes parisiennes, plusieurs faits de jeu ont attiré l'attention de notre arbitre, Dédé Puildébut. En commençant par cette touche accordée au Stade Français.

Pour rappel, la définition d'une touche est simple. Pour qu'elle soit sifflée, il faut que le ballon, s'il n'est pas porté par un joueur, touche la ligne ou quelqu’un ou quelque chose sur ou au-delà de la ligne de touche.

La question à se poser est donc : le joueur anglais qui volleye le ballon est-il en touche au moment où il tape le ballon ? On peut répondre clairement OUI à cette question. Quand un joueur n’est pas porteur du ballon, les arbitres doivent signaler une touche quand le joueur ET le ballon ont franchi le plan vertical de la touche.

Deux cas d’exemples pour mieux comprendre, à commencer par celui-ci.

Nous pouvons constater que :

- Le ballon a franchi le plan vertical
- Le joueur volleye le ballon
- Le joueur a au moins un pied (au sol ou pas) au-delà du plan vertical

En conséquence, le joueur est déjà en touche lorsque qu'il volleye le ballon. Le joueur et le ballon ont franchi le plan vertical de la touche. Il y aura donc touche en faveur de l’équipe qui n'a pas joué le ballon en dernier.

Le second exemple :

Nous pouvons constater que :

- Le joueur a les pieds en touche
- Le joueur volleye le ballon en direction de sa ligne de but
- Le ballon n’a pas franchi le plan vertical

Il n'y a donc pas touche et le jeu peut continuer. Remarque: si le joueur avait saisi le ballon, alors il y aurait eu touche.

Dédé Puildébut à la conclusion : Dans le cas du match européen, la touche aurait dû être donnée aux joueurs de Leicester à l’endroit où le ballon est sorti.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • epa
    38988 points
  • il y a 8 ans

Pour être vraiment sur : dans l'exemple numéro 1, il y a touche et comme il a joué la touche, il y lancé vers l'avant. Si il volleye la balle vers l'arrière, on peut considérer qu'il joue la touche rapidement et que donc le jeu continue. Bien sûr, si c'est l'équipe adverse qui à envoyé le ballon en touche.

Pour le cas de Leicester, je crois que l'arbitre à pensé que c'est le deuxième joueur qui rentre le ballon.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
Amateur