Rugby. VIDÉO. Chez les Woki, le rugby c'est une histoire de famille avec Cameron et Marvin
Marvin et Cameron Woki sont aujourd'hui tous deux rugbymen professionnels.
Cameron et Marvin Woki vivent chacun d'eux un rêve, celui d'être rugbymen professionnels. Le Canal Rugby Club s'est rendu là où tout a débuté, à Bobigny en banlieue parisienne.

Dans la famille Woki je demande Cameron, troisième ligne de l'UBB et titulaire au sein du XV de France. Vous le connaissez forcément. Mais je demande également le frère aîné, Marvin. Moins connu que son petit frère, le solide deuxième ligne (1m96, 125kg) évolue du côté de Rouen en Pro D2, après des passages à Massy au Stade Français ou à Tarbes entre autres.

Rugby. France-All Blacks. Woki vs Retallick : l'élève face au maître !Rugby. France-All Blacks. Woki vs Retallick : l'élève face au maître !

Le Canal Rugby Club nous a donc plongé dans l'environnement de la famille Woki, là où tout a commencé, à Bobigny. Cameron revient notamment sur son départ compliqué de sa région natale pour rejoindre l'UBB. Là où tout s'est accéléré. Car c'est dans la cité girondine, que l'athlétique flanker a pris du galon, lui qui pourtant, n'avais jamais envisagé de faire carrière dans le rugby professionnel. ''Il a fallu lui mettre un bon coup de pied aux fesses salutaire'', déclarait Sébastien Zamia, entraîneur du pôle espoir de Lakanal, en 2018 pour Le Figaro. Alors que Woki évoluait encore à Massy, son manque d'enthousiasme, d'assiduité aux entraînements ne lui promettait pas une si riche carrière. Avant finalement d'avoir le déclic. Marvin Woki affirmait d'ailleurs pour L'Équipe l'été dernier : ''Des faux jumeaux. Il était aussi grand que moi, mais il était tout gringalet, même s'il mangeait beaucoup ! [...] J'ai raté les détections notamment parce que je n'étais pas assez assidu à l'école. Cameron s'est servi de mes déceptions pour réussir. Après avoir redoublé sa 4ème, il s'est remis à bosser.'' Et de poursuivre toujours pour le quotidien cet automne, assurant que son frère avait le caractère pour s'imposer en équipe de France : ''Il avait déjà joué deuxième ligne dans un match avec l'équipe de France jeune. Il a toujours préféré jouer troisième ligne parce qu'il a le profil. Mettre la tête dedans, ce n'était pas trop son kiff [...] Il a de plus en plus de responsabilités en bleu. Depuis qu'il est petit, il aime bien diriger, c'est un leader-né. Il a la gagne en lui depuis longtemps, c'est un mauvais perdant''. 

Marvin de son côté, de deux ans son aîné, a pas mal bourlingué. Après avoir évolué à Bobigny, Massy, puis au Stade Français, il s'est installé dans le sud de la France, à Montauban puis à Tarbes. Aujourd'hui à Rouen, il semble bien parti pour maintenir le club en Pro D2, même si la saison s'annonce encore longue. Chez les Woki, être rugbyman est une affaire de famille. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kyb
    11780 points
  • il y a 2 ans

Ca y est, on a enfin une définition claire et unanime du Wokisme. Un doute dans la vie ? Demande au rugby 😉

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News