RÉSUMÉ VIDÉO. Malgré quelques frayeurs, Montpellier gagne face à l’USAP
Guilhem Guirado a pu renouer contact avec le peuple catalan en entrant en premier sur la pelouse d'Aimé Giral.
Dans un duel pour sortir de sa 13ème place, l’USAP a manqué de chance et de maîtrise face à un MHR bien inquiété.

C’était l’évènement du match. Ce samedi 2 avril, Guilhem Guirado était de retour en Catalogne. Dans cet antre d’Aimé-Giral qu’il connaît bien, il a mené son équipe à la victoire. Tout du moins, il l’a fait durant la première mi-temps. S’il a été applaudi à son entrée sur la pelouse, l’ancien arlequin perpignanais n’a pas pu connaître la même ferveur à sa sortie. Selon Rugbyrama, le manager aurait agi dans la hâte suite à une méforme de Mohamed Haouas. L’ancien sélectionneur des Bleus a décidé de changer toute sa première ligne sans penser à l’aspect “management” de sa décision. Ce dernier déclare : “J'avais fait exprès d'avoir deux grosses première ligne pour ce match. J'ai réfléchi à la stratégie d'équipe et pas au management. Je m'en suis excusé auprès de Guilhem devant tout le groupe. Il aurait dû pouvoir se faire applaudir une dernière fois dans ce fabuleux chaudron. Heureusement qu'il était entré en premier.Top 14. USAP. Ne cherchez plus... Bautista Delguy est l'atout offensif numéro 1 de PerpignanTop 14. USAP. Ne cherchez plus... Bautista Delguy est l'atout offensif numéro 1 de Perpignan

Mais sur la pelouse, les hommes de PSA sont repartis malgré tout avec la victoire. Cependant, l’USAP a montré, encore une fois, que venir sur la terre sang et or n’était pas de tout repos. Deux bonnes actions catalanes plombées par des interceptions ont néanmoins fait pencher la balance. En conférence de presse, Patrick Arlettaz met le doigt sur le manque de réalisme de sa formation : “Montpellier a bien défendu. On aurait pu croire à mieux, mais notre touche nous a enlevé des occasions de prendre des points. On choisit à chaque fois de botter en touche, au lieu de prendre des points, j’approuve ce choix. Il fallait aller chercher ce match. Mais pour ça, il faut marquer.” Sur le score final de 13 à 23, les Cistes confortent leur place de leader au championnat dans la douleur.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pourquoi faire des longues sautées?
avec une défense toujours en avance d'un mètre, les interceptions ont été durement payées pour ce qu'elles sont : pas vraiment utiles pour attaquer, parfaites pour se faire contrer !
Deux fois dans le même match

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Sponsorisé News
News
News
News
News