RÉSUMÉ VIDÉO. Les Springboks humilient l’Angleterre, le XV de la Rose en plein doute ?
Pour clôturer l’année internationale, les Anglais ont défié les Springboks sur la pelouse de Twickenham et se sont cassés les dents.
Pour clôturer l’année internationale, les Anglais ont défié les Springboks sur la pelouse de Twickenham et se sont cassés les dents.

La semaine passée, face aux All Blacks, l’Angleterre a effectué un come-back aussi magique que frustrant. Magique, car ils inscrivent deux essais dans les ultimes minutes pour recoller au score. Frustrant, car dans cette dernière échappée, les Anglais n’ont même pas souhaité jouer la gagne et se sont contentés du match nul. Une initiative mise en place par le jeune Marcus Smith. Ce samedi 26 novembre à Twickenham, les hommes d’Eddie Jones se devaient de faire bonne figure face aux champions du monde Springboks. En effet, les 3 précédents matchs ne leur avaient offert qu’une victoire face au Japon. Aussi large soit-elle, 52 à 13, elle n'efface pas la déconvenue brutale face à l’Argentine au début du mois de novembre.Pourquoi l'Angleterre a une longueur d'avance sur la France pour le titre selon ce champion du monde ?Pourquoi l'Angleterre a une longueur d'avance sur la France pour le titre selon ce champion du monde ?

Face à l’Afrique du Sud, le renouveau tant attendu n’a pas eu lieu. Pire encore, Owen Farrell et ses coéquipiers ont paru terriblement impuissants devant leur public. Si le score final est de 13 à 27, ils étaient menés de 21 points à quelques minutes du terme sur leur propre pelouse. Avec un essai splendide de Kurt-Lee Arendse à la 32ᵉ minute, les offensifs visiteurs ont mené la vie dure à la défense des Britanniques. L’essai (litigieux) d’Eben Etzebeth suffit à enfoncer le clou. De plus, les derniers points inscrits par les Springboks l’ont été avant l’heure de jeu (57’). Durant la dernière demi-heure, les Africains ont simplement fait le dos rond afin de conserver le score en leur faveur. Pénalisé par un carton rouge pour une charge à l’épaule de Thomas Du Toit, la supériorité numérique des Anglais ne leur aura même pas permis de revenir dans le match. À 10 mois de la Coupe du monde 2023, Eddie Jones semble incapable de retrouver les sensations du XV de la Rose ultra-dominant qu’on observait au mondial nippon 4 ans plus tôt.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    71261 points
  • il y a 1 an

Bien que n' étant pas citoyen de sa Graci... Houps, comment on dit maintenant??? Bon, bien que Français mais curieux de tout ce qui touche au rugby je me demande depuis longtemps ce que maquille EJ à la tête du XV de la Rose et à part dans le mur, je ne vois pas où il les mène.

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News