RÉSUMÉ VIDÉO. Les Springboks humilient l’Angleterre, le XV de la Rose en plein doute ?
Pour clôturer l’année internationale, les Anglais ont défié les Springboks sur la pelouse de Twickenham et se sont cassés les dents.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Pour clôturer l’année internationale, les Anglais ont défié les Springboks sur la pelouse de Twickenham et se sont cassés les dents.

La semaine passée, face aux All Blacks, l’Angleterre a effectué un come-back aussi magique que frustrant. Magique, car ils inscrivent deux essais dans les ultimes minutes pour recoller au score. Frustrant, car dans cette dernière échappée, les Anglais n’ont même pas souhaité jouer la gagne et se sont contentés du match nul. Une initiative mise en place par le jeune Marcus Smith. Ce samedi 26 novembre à Twickenham, les hommes d’Eddie Jones se devaient de faire bonne figure face aux champions du monde Springboks. En effet, les 3 précédents matchs ne leur avaient offert qu’une victoire face au Japon. Aussi large soit-elle, 52 à 13, elle n'efface pas la déconvenue brutale face à l’Argentine au début du mois de novembre.Pourquoi l'Angleterre a une longueur d'avance sur la France pour le titre selon ce champion du monde ?Pourquoi l'Angleterre a une longueur d'avance sur la France pour le titre selon ce champion du monde ?

Face à l’Afrique du Sud, le renouveau tant attendu n’a pas eu lieu. Pire encore, Owen Farrell et ses coéquipiers ont paru terriblement impuissants devant leur public. Si le score final est de 13 à 27, ils étaient menés de 21 points à quelques minutes du terme sur leur propre pelouse. Avec un essai splendide de Kurt-Lee Arendse à la 32ᵉ minute, les offensifs visiteurs ont mené la vie dure à la défense des Britanniques. L’essai (litigieux) d’Eben Etzebeth suffit à enfoncer le clou. De plus, les derniers points inscrits par les Springboks l’ont été avant l’heure de jeu (57’). Durant la dernière demi-heure, les Africains ont simplement fait le dos rond afin de conserver le score en leur faveur. Pénalisé par un carton rouge pour une charge à l’épaule de Thomas Du Toit, la supériorité numérique des Anglais ne leur aura même pas permis de revenir dans le match. À 10 mois de la Coupe du monde 2023, Eddie Jones semble incapable de retrouver les sensations du XV de la Rose ultra-dominant qu’on observait au mondial nippon 4 ans plus tôt.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    61969 points
  • il y a 2 mois

Bien que n' étant pas citoyen de sa Graci... Houps, comment on dit maintenant??? Bon, bien que Français mais curieux de tout ce qui touche au rugby je me demande depuis longtemps ce que maquille EJ à la tête du XV de la Rose et à part dans le mur, je ne vois pas où il les mène.

@AKA

La plupart des sujets de sa gracieuse Majesté (ben oui c'est un nom féminin, on l'utilise pour le roi quoi que son gracieux majestueux soit plus drôle 😉 ) pense comme toi. EJ lui dit qu'il est sur la bonne voie et certains rares analyses comme Squidge s'entêtent à voir un embryon de stratégie et ne sont pas loin de penser qu'EJ mise son va-tout sur la cdm et qu'à la limite ces résultats seraient un subterfuge... A priori cette hypothèse a été gobée par la RFU, du moins jusqu'à présent puisqu'il faut ré-auditer EJ. C'est sûr que le personnage est tordu et a ses éclairs de génie.... Donc Squidge a été emballé par l’apparition d'un nouveau schéma tactique en fin de rencontre contre les AB... Mais les sud-af ont très vite trouvé la parade en attaquant dès le départ les connections entre les deux cellules d'avant, ce qui à chaque fois les faisait reculer de 15-20 mètres.
Bref, moi aussi je vote pour le mur.

@Yoooooooy

On dirait une équipe dépressive. Mais les 20 dernières minutes du match contre les All Blacks ont été fantastiques. E. Jones semble être à la rue, mais c'est un entraineur de très haut niveau. Les clubs vont mal mais le réservoir de joueurs est très grand (Un peu comme la France). En coupe du monde le tableau de l'Angleterre les emmène direct en demie. Ou presque. Beaucoup de personnes pensent que les grosses nations ne dévoilent pas tous leurs plans avant la coupe du monde. En tous cas les Sud Af bricolent de match en matchs. Cette tournée d'automne n'a pas apporté beaucoup d'enseignements. Mais je serais Anglais, je ferrais la gueule...

@p.coutin

C'est vrai qu'on a toujours tendance à blamer l'entraîneur et on voit bien que leur succès est souvent passager : je pense à Galthier, qui a été décrit comme un mauvais coach de club mais un excellent au niveau national, ou ce qui est arrivé à Urios, et tous ces entraîneurs/équipes qui passent de la gloire à l'ombre puis inversement; on pourrait donner de nombreux exemples.
Mais on voit bien que l'Angleterre post 2019 n'a plus produit de résultats probants, même dans la victoire. Qu'est-ce qui bien pu se passer ?
- Est-ce que EJ avait trouvé en 2019 une recette efficace, un projet de jeu adapté mobilisant ses joueurs, mais est incapable de la refaire - et je reste convaincu qu'il est bon tacticien mais mauvais stratège.
- Est-ce que le rugby anglais n'est plus assez compétitif et ou dépassé techniquement et stratégiquement (on peut aussi se poser la question pour le rugby kiwi), ce que semble refléter les résultats des clubs en coupes d'Europe, aujourd'hui dominées par les clubs français et irlandais.
-Est-ce que le destin d'une équipe c'est avant tout une aventure humaine et pas seulement une stratégie, un plan sur 5 ans et que E. Jones n'est pas ce catalyseur car c'est un personnage clivant, arrogant et entêté.
-Ou certainement un peu tout ça à la fois.

En attendant je pense que les 20 dernières minutes contre les AB sont moins prometteuses qu'elles en ont l'air. D'abord parce que les AB ne savent plus vraiment défendre et encore moins s'adapter; ils se sont fait surprendre par cette nouvelle organisation offensive que l'Angleterre a déployé seulement en fin de partie. Mais ensuite parce que les sud-af ont d'entrée ciblé cette tactique et avec succès.

La seule chose positive dans ce tableau du rugby anglais c'est justement le tableau de la coupe du monde, tu as raison. E.J. serait parfaitement capable d'avoir assez de ruses pour gagner 2 matchs mais je vendrai pas la peaux de l'Argentine et du Japon qui n'auront qu'un objectif : faire tomber l'Angleterre. On verra cet hiver mais je n’exclurai pas un scénario à la 2015.

Que retenir d'un match hors fenêtre internationale..?? Rien...sinon que les caisses de la RFU ont grossi un peu avec la recette du match

  • dusqual
    39255 points
  • il y a 2 mois
@pascalbulroland

et que les sud afs ont du toit rouge...

@dusqual

Disons que la décennale va être dure à négocier...

@pascalbulroland

il me semble qu'EJ avait tous ses joueurs a disposition non?
donc le fait que le match ait eu lieu pendant ou hors la fenêtre internationale n'a pas de réelle incidence

@Le Haut Landais

Comme vous le précis-sez, EJ avait tout son effectif, pas les sud africains...

@pascalbulroland

ce que je ne savais pas. qui manquait-il hormis sur blessure ou suspension?

@Le Haut Landais

Les sud africains jouant dans le championnat français et l'URC...

@pascalbulroland

ce qui projette une lumière encore plus crue sur la performance anglaise

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News