Pourquoi l'Angleterre a une longueur d'avance sur la France pour le titre selon ce champion du monde ?
La France et l'Angleterre veulent remporter la Coupe du monde en 2023.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

L'ancien sélectionneur de l'Afrique du Sud Jake White estime que l'Angleterre est favorite pour la Coupe du monde. Quel est son principal atout ?

RUGBY. Pourquoi la forme pré-Coupe du monde n'a pas importance ?RUGBY. Pourquoi la forme pré-Coupe du monde n'a pas importance ?Les favoris de 2022 seront-ils les mêmes au coup d'envoi de la Coupe du monde 2023 ? À l'instar T, nombreux voient en la France un candidat très sérieux au titre, à l'instar de l'Irlande. Et comment ne pas faire des Boks et des All Blacks des prétendants au trophée Webb Ellis. Ce serait une hérésie. Mais de l'avis d'un homme qui a déjà soulevé la coupe du monde, l'Angleterre est sans doute la mieux placée pour s'inviter sur le toit du monde l'an prochain. Cet homme, c'est Jake White, vainqueur de l'édition 2007 en France. Pour RugbyPass, celui qui a coaché Montpellier a listé tous les éléments qui tendent vers un second titre pour le XV de la Rose après 2003. Selon lui, le principal atout des Anglais ne se nomme pas Marcus Smith ou bien Farrell mais Eddie Jones. Pourtant critiqué outre-Manche, il est pour White l'homme de la situation. En 2023, l'Australien sera le sélectionneur le plus expérimenté. "Ce sera sa cinquième Coupe du monde et il a disputé deux finales. Regardez les statistiques. Il a eu plus de matchs internationaux au compteur que tout autre entraîneur d'une nation leader.RUGBY. Pour la presse anglaise, le XV de France doit énormément à un homme, et ce n'est pas Fabien GalthiéRUGBY. Pour la presse anglaise, le XV de France doit énormément à un homme, et ce n'est pas Fabien GalthiéEn 2003, il était dans le staff de l'Australie, puis il a rejoint celui de l'Afrique du Sud pour l'édition 2007, aux côtés de White, avant de coacher le Japon du côté de l'Angleterre en 2015. Aux commandes du XV de la Rose depuis cette date, il a mené les Anglais vers la finale en 2019 et connaît parfaitement ses hommes pour les côtoyer depuis huit ans. "Il devrait maintenant connaître chaque joueur et quelles sont ses forces et ses faiblesses." Il est vrai qu'en termes d'expérience commune, l'Angleterre semble devant bon nombre de nations dont la France. De plus, elle partage plusieurs avantages avec les Bleus. À savoir un très gros vivier de joueurs, qui évoluent dans le même championnat, ainsi que des supporters qui seront présents en nombre pendant la compétition. Ce qui ne sera pas le cas de l'Afrique du Sud ou de la Nouvelle-Zélande. Autre avantage sur ces nations, le fait de pouvoir compter sur un joueur rapidement en cas de blessures à l'instar du XV de France. Mais contrairement aux Tricolores, les protégés de Jones auront beaucoup moins de pression sur les épaules. Sans parler du fait qu'ils ont une route presque toute tracée vers les demi-finales où ils pourraient croiser ceux de Galthié ou bien d'Andy Farrell.XV de France. Pourquoi réaliser le Grand Chelem en 2023 sera une tâche presque impossible ?XV de France. Pourquoi réaliser le Grand Chelem en 2023 sera une tâche presque impossible ?En effet, le tirage au sort a été clément avec les Anglais. Seuls l'Argentine, qui les battus il y a peu, représente une menace lors de la phase de poules selon White. "La réalité est donc qu'il aura (seulement) deux matchs difficiles pour soulever la Coupe du monde." L'ancien sélectionneur des Boks estiment qu'un quart face aux Gallois ou contre les Australiens ne sera une tâche trop ardue pour les hommes de Jones. Mais d'ici à ce qu'ils atteignent la demie voire la finale, ils devront montrer plus de régularité. Et ça, c'est aussi une réalité. Cela commencera dès le tournoi avec la venue de la France à Twickenham. Mais on aurait tort d'écarter l'Angleterre, qui a joué quatre finales, de la course au titre. Jake White se souvient très bien de leur parcours en 2007. Battus 36 à 0 par les Boks lors des matchs de poules, ils avaient dominé les Wallabies à Marseille puis les Bleus au Stade de France avant d'échouer en finale face à l'Afrique du Sud avec notamment un essai refusé à Cueto pour un passage en touche au moment d'aplatir. L'Angleterre aime relever les défis. Elle l'a encore montré la semaine passée en arrachant le match nul contre les All Blacks après avoir été menée 25 à 6. Et si d'aventure elle venait à remporter le Tournoi des 6 Nations, qui plus est avec le Grand Chelem en ayant battu les Bleus et l'Irlande, on aurait vite fait de placer le XV de la Rose au sommet des pronostics pour le titre.Ces sélectionneurs affolent le marché des transferts : qui sera le prochain boss des All Blacks et de l'Angleterre ?Ces sélectionneurs affolent le marché des transferts : qui sera le prochain boss des All Blacks et de l'Angleterre ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Hier, les anglais se sont fait enfoncer en mêlée, et même en sortant la 1ère ligne titulaire, rien n'y a fait, pas même la sorite sur carton rouge du pilier remplaçant sud africain...un DuToit...encore 😃

Les anglais ont un bon tirage, mais ils donnent l'impression de vivre leur rugby comme une punition... Au final ces matchs d'automne ne changent pas la donne. L'Irlande reste N°1. Mais ils n'ont jamais réalisé de grande coupe du monde. La France est toute proche, y compris au niveau physique, sur ses terres avec une génération dorée, mais son jeu semble un peu stagner. Les All Black sont de retour mais demeurent fragiles... Les Australiens progressent sans y arriver et les Argentins sont là un match sur trois. Le reste du monde est à la ramasse. Quand au Sud Af, ils sont en perpétuel chantier mais ils seront là. La logique actuelle (France et Irlande gagnant leurs poules) prévoit un France / Af Sud en quart qui pourrait s'avérer assez violent...

Vu le tableau de l'Angleterre pour la Coupe du Monde, il ne se trompe pas trop...

  • alan75
    3076 points
  • il y a 2 mois
@pascalbulroland

En effet. Mais qui dit que l'Argzntine ne cache pas son jeu elle aussi, vu qu'elle perd ce qu'elle veut!

@alan75

La discipline fera la différence...

  • alan75
    3076 points
  • il y a 2 mois
@pascalbulroland

Pas de problème c'est Lavanini qui a le dossier en main!

@alan75

On est sauvé !

  • alan75
    3076 points
  • il y a 2 mois

Il est vachement fort Eddie Jones! Les Sud-Afs se sont encore fait rouler, ils ont pas vu qu'en fait il cachait son jeu!
La preuve : ils ont gagné à Twickenham! Quelle ruse!
Encore mieux que la défense élastique! 😄 😄 😄

Bon, à la mi-temps de cette purge qu'est Angleterre-Afrique du sud on voit que, contrairement à ce que pensait Squidge, on a bien vu réapparaître le schéma offensif anglais qu'il avait identifié sur la fin de match contre les AB (soit deux cellules dirigées séparément par Owens et Smith), par contre ça ne clique pas parce que les Sud-Af ont déjà trouvé une parade et envoie des coureurs perturber les passes; et les anglais n'aiment pas être perturbés. Du coup ils déjouent. Les Bokkes ont aussi bien vu le problème de la défense anglaise qui recule très vite sur les coups de pieds et ont planté un superbe essai sur une relance depuis leur 22, et ils ont bien failli réitéré le même mouvement 5 minutes plus tard.

@Yoooooooy

2e mi-temps : la purge continue, ce sont les sud-af qui jouent, et bien. Les anglais sont incapables de déployer leur (seul?) schéma offensif. Même après le carton rouge de Du Toit (pas lui mais l'autre), la sortie de Smith et de Van Poortvliet, et un essai marqué dans la foulée, ils accumulent les erreurs et sont incapables de changer de registre.
Bref face à une défense bien organisée et intelligente, ils perdent leurs moyens. Ça en dit long sur leur état d'esprit (et celui des AB la semaine dernière). Je suis bien curieux de voir comment Eddie Jones va justifier cette défaite.

  • frakc
    14612 points
  • il y a 2 mois
@Yoooooooy

En lisant l'article je me suis demandé si Jake White n'avait pas trop tapé dans le Black Jack pendant le match...
Trois ans après la finale de 2019, pour cette revanche au sommet dans un match où il faut beaucoup de caractère, malgré l'avantage terrain, la sentiment qui domine c'est le même: L'impuissance du collectif anglais.
Match qui n'est pas sans faire penser au dernier France-Angleterre (25–13), presque la même différence de points et le même sentiment d'impuissance côté anglais.

  • alan75
    3076 points
  • il y a 2 mois
@Yoooooooy

T'as rien compris! C'étaient des sosies des anglais qui jouaient, pas les vrais joueurs. Et dans les tribunes c'était le sosie d'Eddie Jones!

@alan75

'tin, qu'ils sont perfides !!!!!

On voit surtout que depuis que white a quitté le mhr, le niveau de jeu s'est considérablement amélioré
Par contre oui, les nations majeures seront dans le dernier carré et la méforme un an avant ne veut rien dire

L’argument Eddie Jone me convainc moins que celui du tirage qui effectivement laisse les anglais, s’ils retrouvent un peu de leur niveau, assez peinards.
Toutefois, Squidge semble dire que les anglais auraient déployé ce qui sera leur organisation offensive pour la coupe du monde lors des 15 dernières minutes de leur match contre les AB mais qu’on ne la verra plus avant ladite coupe du monde.
J’imagine qu’il faudrait en conclure qu’Eddie aurait donc monté un subterfuge en sous-utilisant le potentiel de ses joueurs ces 4 dernières années … Et c’est un peu ce qu’il prétend d’ailleurs mais je trouve que c’est lui donner beaucoup de crédit.

  • LaKiks
    12980 points
  • il y a 2 mois
@Yoooooooy

Réponse dans un an, mais je suis (malheureusement) tenté de le croire...
Ce qui est certain c'est que Eddie Jones est un des plus grands technicien de ce sport et que depuis 3 ans il accepte de voir son équipe stagner. C'est donc évident qu'il en garde sous le pied, maintenant reste à voir s'il a effectivement une stratégie nouvelle et incroyable qui lui permettrait de briser les défenses ou s'il oublie un peu vite que les autres coachs ne sont pas des peintres non plus.

@LaKiks

La seule chose c'est que le palmarès d'EJ parle contre lui. Il peut être fin stratège sur un ou deux matchs match et on lui doit les victoires éclatantes du Japon contre l'Afrique du Sud en 2015 et celle donc de l'Angleterre contre les AB en 2019, mais c'est tout en coupe du monde. Son dernier 6N il le doit plus à la chance et à la faiblesse de la compétition qu'à un plan de jeu bien établi. Il est me semble-t-il plus à l'aise pour préparer une équipe à contrer une autre que de développer un plan de jeu. Alors est-ce que justement on voit là une tentative de jouer le long terme au détriment des résultats de l'équipe d'Angleterre ? Nous verrons bien. Reste qu'effectivement ce que l'Angleterre a montré les 15 dernières minutes ressemblait fort à une organisation offensive travaillée et assez originale qui utilise Farrell et Smith en double 10. Et c'est largement plus probant que ce que Galthier avait tenté avec son Jalimack. Après, c'est aussi contre une équipe AB assez éprouvée en fin de partie, psychologiquement amoindrie et faible en défense... Pour que son système fonctionne il faudra que les joueurs puissent le déployer contre des défenses autrement plus agressives et des équipes autrement plus stables donc je m'attends à le voir contre la France ou l'Irlande aux 6N.

@Yoooooooy

Ben heuu sans sous utiliser le potentiel des joueurs il est possible qu il n ait pas voulu montrer ses idées de jeu avant la coupe du monde.

D ici la toutes les équipes auront décortiqué notre principe de dépossession et je pense qu ils auront des plans pour contrer ce jeu. J ose imaginer que Galletier et son staff ont déjà pensé à cela

@Gregoire

En tout cas il aura (aurait) réussi à ne rien montrer jusqu'à la semaine dernière. Entre son refus de sélectionner des nouveaux joueurs sous prétexte que statistiquement les équipes victorieuses au mondial affiche une moyenne de 50 sélections par joueur (il a cédé sous la pression du public et parce que ses résultats au 6N ont fait scandal) et le marasme offensif dans lequel il a cadenassé l'équipe, on peut bien dire qu'il a sous-utilisé le potentiel de ses joueurs. C'est pas des manches, il y a un talent fou en Angleterre et juste de ce fait, ils seront dans les favoris pour la prochaine coupe du monde.
Pour ce qui est du jeu de l'EDF, je pense que Galithier a caché une partie de son organisation offensive (dont la dépossession n'est qu'une phase). On a pas trop vu les cellules d'avant et d'arrières comme par exemple contre les AB l'année dernière. Cet automne on a un peu gagné à l'anglaise quoi !
Par contre on voit que les équipes adverses ont en effet bien décortiqué notre jeu, les japonais notamment ont vraiment réussi à pointer certaines limites du système de Shaun Edwards.

  • dusqual
    39343 points
  • il y a 2 mois
@Yoooooooy

toute défense a ses faiblesses.
les japonais sont très disciplinés et malgré le manque de densité physique, arrivent à multiplier les temps de jeu rapidement sans faire tomber le ballon. de fait, de temps en temps, un petit décalage, un petit retard et paf ça s'engouffre.

je pense aussi que galthié en garde sous la pédale et même que le jeu de dépossession n'est qu'une forme de jeu parmi d'autres. c'est surtout la base de sa défense: aller jouer chez l'autre.
les joueurs ont des consignes à privilégier, qu'on retrouve dans cette forme de jeu, mais ils ont également un éventail de possibles qu'ils peuvent exploiter librement pour créer des situation non préparées, plus difficiles à contrer.

@dusqual

Oui tout à fait. Le Japon est une équipe talentueuse et qui prépare bien ses matchs et qui en plus connaît bien les français. Ils ont un excellent coach en la personne de Jamie Joseph qu'à mon avis les gallois leur envie beaucoup car il fait beaucoup avec peu, tandis que Pivac....

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News