RUGBY. Pour la presse anglaise, le XV de France doit énormément à un homme, et ce n'est pas Fabien Galthié
Fabien Galthié profite de l'excellent travail de Sébastien Piqueronies avec les Bleuets.
Si Fabien Galthié récolte les lauriers du succès du XV de France, un autre homme doit être remercié pour son travail avec les Bleus. Sera-t-il le prochain sélectionneur ?

Fabien Galthié et un Toulousain parmi les nominés de l'année World RugbyFabien Galthié et un Toulousain parmi les nominés de l'année World RugbyLe XV de France s'apprête à terminer l'année 2022 sur une série de 13 victoires de rang. Une invincibilité jamais vue dans l'histoire des Bleus. Derrière ce succès tricolore, des hommes bien sûr, mais aussi un staff mené par Fabien Galthié. L'ancien de mêlée, engagé jusqu'en 2028, pourrait d'ailleurs bientôt être élu entraîneur de l'année lors des World Rugby Awards. Un titre individuel qui viendrait récompenser non seulement son travail à la tête de l'équipe de France depuis 2019, mais aussi celui de son équipe. Néanmoins, d'aucuns seraient également tentés d'ajouter un autre nom à la liste derrière le succès des Bleus ces dernières années : Sébastien Piqueronies. En quoi l'actuel coach de Pau aurait un rapport avec les performances tricolores sur la scène internationale, se demandent certains ? Rappelez-vous qu'avant de rejoindre la Section Paloise, Sébastien Piqueronies a été le sélectionneur de l'équipe de France des moins de 20 ans. Sous ses ordres, les Bleuets ont remporté la Coupe du monde de la catégorie non pas une fois, mais deux, "back to back" comme disent les Américains. Une performance historique pour la France.RUGBY. XV de France. Quels Bleus voudront exorciser la déconvenue de 2017 face au Japon ?RUGBY. XV de France. Quels Bleus voudront exorciser la déconvenue de 2017 face au Japon ?"Une source bien placée au sein du rugby français a décrit au Telegraph Sport le technicien de 44 ans comme le cerveau derrière l'explosion actuelle du rugby outre-Manche". Difficile de la contredire. Surtout quand on regarde la feuille de match des Bleus face aux Wallabies. "Les 23 joueurs qui ont battu de justesse l'Australie, sont tous d'anciens protégés des Piqueronies, que ce soit au centre de formation de Toulouse ou chez les moins de 17, 18 ou 20 ans : Thomas Ramos, Yoram Moefana, Romain Ntamack, Antoine Dupont, Julien Marchand, Cameron Woki, Matthieu Jalibert, Peato Mauvaka." On peut aussi ajouter Killian Geraci, blessé et remplacé par un autre joueur ayant évolué sous les ordres du technicien, Matthis Lebel. Sans oublier Jordan Joseph, appelé cet automne à Marcoussis, Demba Bamba, Jean-Baptiste Gros et Arthur Vincent, tous blessés, mais faisant partie des éléments sur lesquels compte Galthié pour la Coupe du monde.VIDEO. XV de France. Comment les Bleus ont-ils vécu cette semaine très forte en émotions ?VIDEO. XV de France. Comment les Bleus ont-ils vécu cette semaine très forte en émotions ?Faudra-t-il aussi remercier Sébastien Piqueronies si d'aventure les Bleus soulèvent le trophée Webb Ellis pour la première fois de l'histoire l'année prochaine ? Sans aucun doute. Pour Zack Henry, ouvreur de Pau, son coach a toujours une longueur d'avance. Avait-il senti que ces joueurs pourraient faire de grandes choses à l'avenir ? On peut le penser. Lui préfère se voir comme quelqu'un qui a eu "le privilège de les accompagner, la chance de travailler avec eux, et que j'ai, comme beaucoup d'autres, participé à leur cheminement, à leur travail, à leur… épanouissement. Ma conviction profonde est qu'ils sont d'excellents joueurs et d'excellents travailleurs." Il est vrai qu'on ne cesse de parler de génération dorée lorsqu'on évoque les Dupont, Ntamack et cie. Mais encore fallait-il les aiguiller correctement et leur donner les bons outils. On ne peut éluder le fait que Piqueronies a bien fait son travail et que Galthié est en train de le manifier. "Il y a des gens qui les aident, les accompagnent, mais vraiment notre travail est de révéler la vraie force et la vraie richesse de chacun de ces joueurs, et ce sont vraiment des joueurs talentueux avec beaucoup de qualités."RUGBY. Le XV de France peut-il vraiment terminer l'année à la première place mondiale ?RUGBY. Le XV de France peut-il vraiment terminer l'année à la première place mondiale ?Ces joueurs sélectionnés pour leurs qualités et leur éthique de travail ont développé cette culture de la gagne. Et en parallèle, une confiance qui leur permet de remporter des matchs compliqués, comme on a pu le voir face aux Wallabies et aux Springboks au mois de novembre. "Ce n'était pas forcément les meilleurs joueurs de 20 ans - mais les meilleurs joueurs français. Je pense que c'est là que nous ne nous sommes pas trompés. On a mis des jeunes talents très tôt dans les équipes de France et c'est ce que ça a fait, c'est accélérer leur épanouissement." Des choix qui permettent aujourd'hui à l'équipe de France de faire partie des favoris pour le titre mondial en 2023. Mais aussi d'envisager l'avenir avec sérénité avec une jeune génération qui a encore de nombreuses années de rugby devant elle. Sans parler du vivier tricolore qui regorge de bons joueurs repérés et formés dès leur plus jeune âge au niveau local. Espérons qu'ils auront, eux aussi, la chance de jouer et de gagner afin d'alimenter le XV de France pour plusieurs années. C'est tout le système du rugby français qui pourra alors se féliciter du bon travail accompli.Top 14. PAU. Sébastien Piqueronies, l'homme qui murmurait à l'oreille des anciens U20Top 14. PAU. Sébastien Piqueronies, l'homme qui murmurait à l'oreille des anciens U20

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On peut lui reprocher de ne pas donner de temps de jeu à des joueurs excellents, jallibert en tête

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News