XV de France. A force de trop donner, Gabin Villière va-t-il le payer cher ?
Ce diable de Gabin Villière a déjà fait subir beaucoup de choses à son corps, à pas encore 27 ans...

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Tout juste de retour sur les terrains, Villière va donc en être à nouveau éloigné pendant 6 semaines. Faut-il s'inquiéter pour l'avenir du Toulonnais ?

Le verdict est donc tombé ce mardi soir aux alentours des 19h. Sorti en boitant face au Stade Français samedi dernier, l'ailier du RCT et du XV de France Gabin Villière avait choisi de rassurer tout le monde dans la foulée en bottant en touche. Mais la douleur du Normand n'était pas bénigne et voilà qu'il souffre finalement d'une fracture du péroné, qui le mettra sur la touche pendant environ 6 semaines. Un nouveau coup dur pour l'ailier aux 12 capes en Bleu, compétiteur dans l'âme et qui était si impatient de retrouver les joies du terrain. "C'était une période pas facile. Tu te sens inutile. Tu ne peux plus t'exprimer. Tu ne sers plus à grand-chose. L'amitié de mes coéquipiers m'a permis de tenir. Mais il me manquait une partie de moi : le Gabin rugbyman, le Gabin du terrain", expliquait-il la semaine dernière pour Rugbyrama.

RUGBY. TOP 14. A peine revenu, déjà blessé ! Plusieurs semaines d'absence pour Gabin Villière (RCT)RUGBY. TOP 14. A peine revenu, déjà blessé ! Plusieurs semaines d'absence pour Gabin Villière (RCT)

Une rechute donc, puisqu'en juin dernier, l'homme aux 6 essais chez les Tricolores avait été opéré de la cheville puis réopéré en octobre de la syndesmose tibio-fibulaire, une articulation synoviale située entre le péroné distal et le tibia. Autrement dit, une zone souvent associée à une blessure à la cheville ou au tibia. En clair, l'articulation de Villière n'a pas réellement tenu et à la suite d'un duel aérien, son péroné, probablement fragilisé, a lâché. Mais alors faut-il s'inquiéter à court terme pour le natif de Vire, et pour sa participation au Tournoi 2023 ? Et à plus long terme, pour la coupe du monde et même la suite de sa carrière ? 

RUGBY. 15 de France. De nouveau opéré, Gabin Villière (RCT) reste à l'infirmerieRUGBY. 15 de France. De nouveau opéré, Gabin Villière (RCT) reste à l'infirmerie

Il est vrai qu'à pas encore 27 ans, le finisseur du RCT a déjà connu pas mal de blessures peu anodines. Fidèle à lui même sur un terrain et toujours extrêmement généreux, son style de jeu commence néanmoins à se faire ressentir sur son corps. Pour rappel, Villière n'est professionnel que depuis 3 ans et a pourtant accumulé pas mal de pépins, notamment au niveau des chevilles. En 2021, l'ailier du XV de France avait notamment connu une fracture de la main en mars, qui l'avait empêché de disputer la fin du Tournoi, avant de subir un arrachement des ligaments de la cheville droite lors de la tournée en Australie. Vaillant comme personne, il avait néanmoins terminé le match en serrant les dents. Bilan ? Opération et 2 mois et demi d'absence pour le Toulonnais.

VIDEO. ''Je ne donnerai ma place à personne'', Gabin Villière évoque son incroyable parcoursVIDEO. ''Je ne donnerai ma place à personne'', Gabin Villière évoque son incroyable parcours

Mais ce n'est pas tout : vous vous en souvenez certainement, lors du Grand Chelem 2022, "Frodon" s'était donné une fracture d'un sinus facial lors de la rencontre face à l'Irlande. Là encore, ce 3ème ligne dans l'âme avait terminé le match sans broncher, avant de manquer le déplacement en Écosse deux semaines plus tard. Puis vint le tour de cette fameuse cheville gauche en mai dernier, donc, et la suite que l'on connaît. Ce qui n'augure rien de bon pour l'avenir... Même si l'on jurerait que ce garçon est indispensable à chacune de ses équipes lorsqu'il est sur pied, absent jusqu'à la mi-janvier, sa participation au début du Tournoi 2023 semble d'ores et déjà compromise. Quid de la suite ? À 100%, Villière sera à n'en pas douter du Mondial en France, tant il amène un supplément d'âme aux Bleus. Mais le Toulonnais retrouvera-t-il la plénitude de ses moyens physiques sur la durée ? Voilà une question à laquelle il est aujourd'hui impossible de répondre. Mais qui a de quoi inquiéter le staff du RCT, comme celui de Fabien Galthié...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pauvre garçon. Il croque chaque minutes sur un terrain comme un mort de faim, lui qui a eu tant de mal à se faire une place dans le rugby professionnel. C'est très dommage de devoir subir autant de conséquences de son engagement intense

@Nicolas Sans Chaise

Le plus cruel, c'est que malgré l'intensité qu'il met dans son jeu, il ne donne même pas l'impression de surjouer. Il y a de la justesse dans son engagement, autant il joue le coup à fond quand il est concerné, autant ce n'est pas non plus un gros bêta qui va foncer dans un ruck juste pour mettre la tête alors que la conservation est déjà assurée, ou qui va péter juste pour montrer les muscles à l'adversaire alors qu'il y a un espace ou un surnombre à exploiter. Et on ne va pas lui demander de se ménager, sinon on perd tout ce pour quoi on veut l'avoir dans son équipe. Situation complexe vraiment, un vrai dilemme pour ses coachs j'imagine

" à la suite d'un duel aérien, son tibia, probablement fragilisé, a lâché"
Ce n'est pas le Tibia mais le Peroné qui a lâché, ces 2 os forment la jambe.
Pour le commun des mortels une fracture du Peroné est beaucoup moins grave qu'une fracture du Tibia.
Pour un sportif de haut niveau, à fortiori déjà opéré de cette articulation, c'est une toute autre problématique ...

  • frakc
    14512 points
  • il y a 1 mois

Quel coup dur!
Le seul aspect positif c'est qu'il est encore à temps pour la coupe du monde. Mais il ne faudrait tout simplement pas le faire jouer pour le tournois, même si sa fracture est résorbée. Moefana, Macalou, Lebel, Raka, voire Thomas et j'en passe... On a largement de quoi faire.
C'est vraiment très inquiétant ces joueurs qui reviennent et se blessent tout de suite.
Cross, Vincent, maintenant Villière, dans une moindre mesure Baille.
Comment jouer pleinement libéré et retrouver son meilleur niveau après t'être pété de la sorte?

@frakc

Le rugby pro n'est plus un sport exigeant que physiquement, il l'est aussi financièrement. Il faut donc rentabiliser ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News