World Rugby lance une étude historique sur les commotions au niveau international !
World Rugby lance une étude historique sur les impacts à la tête au niveau international à l'aide d'instruments connectés.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Les commotions sont un fléau dans le rugby. Depuis plusieurs années, les instances se mobilisent pour trouver des solutions.

Ce vendredi 29 octobre, World Rugby a lancé une étude afin d’analyser les impacts à la tête au niveau international. Deux équipes nationales féminines sont mises à disposition : les Black Ferns et les Red Roses. La Nouvelle-Zélande et l’Angleterre vont donc participer à cette étude qui consiste à fournir aux joueuses des “des protège-dents appareillés afin de documenter et faire évoluer les initiatives de prévention des blessures dans le rugby féminin.” C’est dans un communiqué officiel que l’instance suprême du rugby mondial a annoncé cette mesure. Ils précisent les spécificités du matériel utilisé :

Les deux équipes les mieux classées au monde seront équipées de protège-dents à capteurs de Prevent Biometrics, leader sur le marché, lors des matchs entre les deux équipes les 31 octobre et 7 novembre, ainsi que pendant les séances d'entraînement. Les appareils contiennent un système d'acquisition de données de surveillance d'impact qui collecte et transmet le nombre, la charge, l'emplacement, la direction, le mouvement linéaire et rotatif chaque fois qu'il y a une collision entre les joueuses ou lorsque les joueuses sont au sol. Tous les impacts, y compris ceux qui n'impliquent pas directement la tête, seront enregistrés par les protège-dents appareillés et mis en corrélation avec des vidéos horodatées pour analyse."

Top 14. Pour lutter contre les commotions, Biarritz va expérimenter le Polar Cap SystemTop 14. Pour lutter contre les commotions, Biarritz va expérimenter le Polar Cap SystemLes différents acteurs mis en cause dans ce programme s’expriment à ce sujet. Lesley Elder, capitaine des Black Ferns, décrit par exemple : “C'est formidable pour les Black Ferns d'être impliquées dans ce projet, notamment parce qu'il contribuera à améliorer les connaissances concernant les joueuses de rugby. Nous sommes également fières de jouer un rôle dans le perfectionnement du rugby et de le rendre plus sûr pour tous, que ce soit pour les filles et les garçons ou bien pour les équipes professionnelles.” Côté britannique, le Dr Simon Kemp, directeur des services médicaux de la RFU, précise : “Nous sommes ravis de collaborer avec World Rugby sur ce projet de recherche. Les résultats seront un apport important à la compréhension croissante du rugby sur la question des impacts à la tête.  J'aimerais également remercier notre fournisseur officiel de protège-dents, Opro, de nous avoir permis de participer à cette étude menée par World Rugby.”

Lesley Elder, capitaine des Black Ferns et championne du Monde en 2017.

70 anciens joueurs veulent poursuivre leurs fédérations suite aux commotions70 anciens joueurs veulent poursuivre leurs fédérations suite aux commotions

Cette initiative n’est qu’une partie d’un plan global visant à mieux comprendre, prévenir et soigner les impacts dangereux dans le rugby, notamment ceux entraînant des commotions. Selon World Rugby, d’autres études différentes sont réalisées auprès des équipes seniors masculines du Leinster, de l’ASM Clermont Auvergne et du Benetton Treviso mais aussi de la communauté d’Otago dans le sud de la Nouvelle-Zélande. Les différents effectifs cumulés participant à l’intégralité des programmes participeront alors à la “plus grande étude de ce type jamais réalisée, offrant ainsi au sport une base inestimable pour faire progresser la protection des participants à tous les niveaux.” Le Dr Eanna Falvey, médecin en chef de World Rugby, s’exprime d’ailleurs à ce sujet :

Nous sommes ravis que les deux équipes internationales féminines les mieux classées au monde aient rejoint cette étude historique qui fournira des données et des informations pour accroître la sécurité du sport pour tous les participants à tous les niveaux. Il est important de noter que nous disposerons de données provenant de plus de 1 000 participants à tous les niveaux du rugby, recueillies par la même technologie, ce qui est essentiel à des fins de comparaison et de précision. [...] Nous souhaitons que le rugby continue à être le sport le plus avancé en matière de santé des joueurs.”

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il est curieux de constater que WR commence son étude par les femmes. Pure galanterie ? Que non pas ! En réalié WR prend le moins de risques possibles en démarrant son étude par des équipes féminines en s'appuyant sur les travaux d'experts mondialement reconnus
- En Arabie saoudite, au terme de travaux d'une haute qualité scientifique Saad al-Hijri à découvert que les femmes n'ont qu'une moitié de cerveau ce qui réduit évidemment le risque de commotion cérébrale.*

- En Europe le Pr Éric Zemmour avance que les femmes ont un cerveau archaïque. Il pourrait donc être plus résistant au choc, survivant d'une époque où les femmes étaient plus souvent et plus sévèrement battues. Mais WR n' a pas compris que cette résistance archaïque pourrait fausser l'étude.**

- En outre les rugbywomen sous contraception hormonale seraient moins exposées aux commotions car la pilule ferait rétrécir le cerveau. Celui-ci étant de ce fait entouré de plus de liquide céphalo-rachidien et bénéficiant de plus d'espace pour ballotter serait mieux protégé. *** On sait de toute façon que les hommes auraient un cerveau et les femmes, une "cervelle", plus petite.****

* https://www.leparisien.fr/international/un-religieux-saoudien-suspendu-pour-avoir-dit-que-les-femmes-ont-un-quart-de-cerveau-22-09-2017-7279629.php

** https://www.google.com/search?q=Cerveau+archa%C3%AFque+zemmour&biw=1280&bih=913&ei=B6N_YcXIPMiYa_3vq4gG&oq=Cerveau+archa%C3%AFque+zemmour&gs_lcp=Cgdnd3Mtd2l6EAw6BwgAEEcQsAM6BQgAEIAEOgYIABAWEB46BQghEKABOgcIIRAKEKABSgQIQRgAUJM3WIZXYNFoaAFwAngAgAGHAYgBggaSAQM1LjOYAQCgAQHIAQjAAQE&sclient=gws-wiz&ved=0ahUKEwiF6KKr3fbzAhVIzBoKHf33CmEQ4dUDCA4
*** https://www.science-et-vie.com/questions-reponses/le-cerveau-des-femmes-est-il-vraiment-plus-petit-que-celui-des-hommes-10965
**** https://www.science-et-vie.com/questions-reponses/le-cerveau-des-femmes-est-il-vraiment-plus-petit-que-celui-des-hommes-10965

Une étude chocs !

@Garou-gorille

Pour lutter contre les commotions nous voilà maintenant armés jusqu'aux dents.

Derniers articles

Réseaux Sociaux
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Vidéos