Top 14. Pour lutter contre les commotions, Biarritz va expérimenter le Polar Cap System
Biarritz va tester un nouveau dispositif pour lutter contre les commotions.
Dans une ère où les chocs sont de plus en plus violents, le BO a décidé de faire appel à l'entreprise PolarCool AB afin de soigner au mieux les commotions.

Dans un rugby qui se veut de plus en plus rapide et de plus en plus physique, les blessures ne cessent d'augmenter. Si les pépins musculaires ont toujours existé, la multiplication des chocs à la tête inquiète de nombreux médecins. En effet, les commotions cérébrales sont bien plus présentes qu'auparavant. Celles-ci pouvant mener à des conséquences tragiques. Pour se faire, l'entreprise PolarCool AB a tenté de mettre en place un dispositif afin de soigner au mieux les joueurs souffrant de commotions : le "PolarCap System".Une fondation anglaise souhaite changer les règles pour réduire les commotions cérébralesUne fondation anglaise souhaite changer les règles pour réduire les commotions cérébralesCe dispositif, qui doit être placé sur la tête, a pour but de refroidir le cerveau du joueur touché, afin d'éviter une inflammation de ce dernier. Ce qui pourrait provoquer de graves dégâts. Une avancée très importante à laquelle s'intéresse de près le BO ! En effet, le journal news.cision a annoncé que le club basque allait essayer ce dispositif durant une période de 6 semaines. Si après ce délai Biarritz est satisfait du produit, le club signera un accord commercial avec l'entreprise PolarCool AB. Un premier accord dont se félicite Matthew Clarkin : "La sécurité des joueurs est importante pour nous à Biarritz. Le fait qu'il existe désormais des preuves scientifiques pour ce système nous rend confiants sur le fait que nous pouvons désormais offrir un traitement médical à nos joueurs souffrant de commotions cérébrales".

Si le BO décide de prolonger par la suite cet accord, il sera le deuxième club de Top 14, après le Stade Français, à utiliser ce dispositif. Une situation qui plaît grandement au PDG de PolarCool, Erik Andersson, qui veut institutionnaliser son produit à tout le rugby mondial : "Les perspectives de commercialisation s'annoncent prometteuses en France, et nous sommes ravis de continuer à établir PolarCap comme traitement non seulement en France, mais aussi dans le monde du rugby". À voir si ce dispositif s'intègre dans les autres clubs du Top 14. En attendant, espérons que ce dernier soit efficace contre la multiplication des commotions dans le monde du rugby.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    13712 points
  • il y a 2 ans

Intéressant et nouveau, mais l'inflammation risque de continuer après les matches, non? Est-ce que le joueur commotionné doit porter le casque pendant des jours entiers?

Du côté de la prévention, certains clubs anglais utilisent des protège-dents électroniques qui mesurent l'impact des collisions, et quand un joueur passe un certain seuil il a une semaine d'entraînement adaptée. Ca a l'air de bien fonctionner pour les clubs en question.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News