Ecrit par vous !
Top 14. Récupération, préparation, pourquoi les matchs du dimanche soir peuvent poser problème ?
Toulon enchaîne les matchs en soirée en Top 14 et ce n'est pas du goût de Patrice Collazo.
Toulon s’apprête à se déplacer samedi soir à 21h sur la pelouse de Castres. Collazo a poussé un léger coup de gueule concernant les matchs à 21h.

Après s’être fait voler la vedette par la Ligue 1 en milieu d’année dernière, le TOP 14 retrouve son prime-time le dimanche soir à 21h en plus de celui du samedi soir. Cette nouvelle a ravi plus d’un fan de rugby, laissant la possibilité de visionner un match de plus en direct les week-ends. Malheureusement, ces horaires de match n’enchantent pas tout le monde, surtout du côté des staffs. Patrice Collazo a exprimé son mécontentement cette semaine lors de la conférence de presse d’avant-match. Et pour cause, les Toulonnais ont joué l’intégralité de leurs rencontres à 21 h. Deux fois le dimanche et la troisième fois ce week-end, un samedi. Cela n’est pas près de s’arrêter pour les hommes de Collazo, puisque leurs trois prochains matchs sont programmés à 21 h. L’entraineur varois exprimait sa réticence surtout à l’encontre des matchs du dimanche soir. En effet, plusieurs facteurs entrent en jeu comme la réorganisation de la semaine, les déplacements des supporters et la récupération. Les matchs du dimanche soir sont souvent synonymes de grands rendez-vous, mais ils deviennent de réels casse-têtes pour les staffs.

En soit, les matchs du dimanche soir ne seraient pas compliqués à gérer si la semaine suivante le match était au même horaire. Le problème apparaît quand le match suivant est programmé un samedi. Avant même le début de semaine, le trajet retour peut déjà devenir problématique si le match est à l’extérieur : « Mais le dimanche à 21 h 00, pour les supporters et nous, c’est très compliqué et c’est dommage. Ça décale plein de choses car on termine à 1 h du matin, on est revenu de Perpignan à 4h du matin et quand on rejoue le samedi derrière, ça décale tout ». Le staff dispose alors que de 5 jours pour préparer le prochain match. En sachant que la récupération des joueurs intervient pendant les deux jours post match. Ces deux jours sont très peu exploitables en termes de travail puisque c’est la période durant laquelle le joueur a le plus de chance de se blesser. Notamment à J+2, où les courbatures des joueurs sont à leur maximum. Les coachs utilisent très souvent le 2ᵉ jour de récupération pour mettre en place un « mapping ». Une mise en place en marchant, pour voir les différents placements et choix tactiques du match de fin de semaine.

Le staff n’a plus que de 3 jours pour préparer le match du week-end. En temps normal, après la récupération, les équipes s’entrainent à haute intensité sur deux jours. Ces deux jours sont coupés par jour « off », réservé aux soins et à la récupération. Dans le cas précèdent, très souvent les équipes ne peuvent alors travailler qu’une seule fois à haute intensité. Elles perdent alors un jour de travail dans leur préparation. Le jour « off » est présent, même si la semaine est raccourcie. Il est indispensable pour le repos des organismes et éviter les blessures. Le dernier jour de la semaine est uniquement consacré à la mise en place, répéter les gammes avant le coup d’envoi du lendemain. Avec une semaine de 5 jours au lieu de 6 pour préparer un match, les coachs sont obligés de perdre un jour de travail. La durée récupération des premiers jours ne pouvant être compressée. Oui, cela réduit le temps de préparation et de récupération, mais ça montre aussi tout l’intérêt du public à regarder les matchs de son équipe reconnait patrice Collazo ; « J’ai bien compris que cette case était pour nous. Cela prouve que l’on suscite de l’intérêt » avant de rajouter : « Mais il faut s’adapter. Ce sont les cases du Top 14, on a la chance d’être en prime. »TOP 14. Boudjellal sort la sulfateuse et dézingue Toulon après sa défaite face à Perpignan !TOP 14. Boudjellal sort la sulfateuse et dézingue Toulon après sa défaite face à Perpignan !Pour l’entraineur varois, le problème n’est pas que pour les joueurs, mais aussi pour les supporters ; « Mais un dimanche soir, je me mets à la place des supporters, c’est contraignant. C’est contraignant pour les supporters et pour nous aussi ». Ce dernier pense qu’il est plus difficile de remplir un stade un dimanche soir que pour les autres rencontres du week-end. « Nous, on le ressent dans le stade qu’il y a un peu moins de monde. Il y a école le lendemain. Mais bon, on se doit aussi de remplir les cases de Canal + qui sont des cases visuelles pour la télé, très importantes. Quand on est dans son canapé, c’est super le dimanche soir devant la télé. L’hiver, ce sera moins sympa ».

Merci à Jules Bertry pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

est ce si difficile que ca de s'organiser lorsqu'on sait en avance quand on doit jouer?

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News
News
News
Transferts