TOP 14. Entre espoir de qualification et maintien, l'USAP a le vent en poupe !
L'USAP reste un outsider dans la course à la qualification en Top 14. Crédit photo (Top 14)
Elle semble bien lointaine l'époque où l'USAP était en zone de relégation, et n'arrivait pas à performer d'un week-end à l'autre. Et pourtant, en quelques semaines, les sang et or sont remontés au classement.

Des victoires et une qualification probable ? 

Avec 44 points et une neuvième place accrochée lors de cette 20ᵉ journée de Top 14, Perpignan ne regarde plus dans ses rétroviseurs, mais bien vers le haut du classement. Les hommes de Franck Azéma ont infligé une correction à Castres à domicile (43-12), dans un match qui a été construit de bout en bout. 

Si ce succès marque les esprits, il est aussi symbolique, car c'est le troisième consécutif, ce qui n'était encore jamais arrivé cette saison ! Le week-end dernier, les coéquipiers de Tom Ecochard étaient parvenus à prendre le meilleur sur Oyonnax, hors de leurs bases ! Si on remonte à deux semaines en arrière, l'USAP avait battu le Stade Toulousain, nettement, 27-17. 

Ces trois victoires de suite ont permis aux Catalans de passer devant certaines équipes qui prétendaient à la qualification en début de saison, comme Bayonne, Lyon, Clermont ou encore Montpellier. Désormais, l'USAP n'est qu'à quatre unités du premier qualifié, Bordeaux, et pourrait être l'invité surprise de cette course au Top 6. 

Lors des prochaines échéances, Perpignan a d'ailleurs un calendrier plutôt favorable, avec des potentiels succès à venir. Pour la 21ᵉ journée, les Catalans recevront le LOU, qui a du mal à l'extérieur, avant de se déplacer à Montpellier, qui reste dans le doute après la défaite à domicile contre Paris. Ces derniers accueilleront aussi l'ASM et Bordeaux avant la fin de la saison, ce qui laisse envisager de belles promesses à tous les supporters de Perpignan. 

"Franchement, regarder devant, je m’en fous"

Questionné par Rugbyrama, l'homme fort de Perpignan, Franck Azéma, est revenu sur la performance de ses hommes : "Je pense que les garçons travaillent bien. Le début de saison a été compliqué, on le sait. Aujourd’hui, nous vivons de bons moments ensemble. Mais aucun risque que l’on s’emballe, on va continuer de bosser à l'entraînement et tous les jours à venir pour maintenir ce niveau. Puis franchement, regarder devant, je m’en fous. Il reste six journées à disputer et on fera les comptes à la fin. On fonctionne de façon positive aujourd’hui, c’est cela qui m’intéresse."

Ce dernier ne se donne pas d'étiquette, et ne souhaite pas annoncer des envies de qualification avant de se maintenir : "On veut dépendre de nous déjà. Après si les autres chutent, tant pis pour eux. Moi, je veux qu’on reste concentrés sur notre évolution. Et le but, c’est n’avoir rien à personne et de poursuivre ce que l’on met en place comme rugby."

Très satisfait du comportement de ses hommes, l'ancien entraîneur de Clermont n'a pas caché sa joie à la fin du match :  "Quand tu es entraîneur, tu as envie de voir les choses qui se sont passées durant la semaine d’entraînement. On sert à cela et c’est un énorme bonheur. L’équipe grandit, et l’euphorie survient forcément dans des moments pareils, où le collectif exprime toutes ses qualités. Les joueurs ont un vécu en Top 14, et ils ne tomberont pas dans la facilité car ils sont vaccinés en quelque sorte contre toutes ces mauvaises attitudes."

RUGBY. Élogieux envers la Géorgie, Sam Warburton réclame un barrage d'accession au 6 NationsRUGBY. Élogieux envers la Géorgie, Sam Warburton réclame un barrage d'accession au 6 Nations

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    54702 points
  • il y a 1 semaine

non, clairement, je ne pense pas que les catalans, supporters, joueurs ou membres du club espèrent une qualification dans les 6. Même en sachant que c'est mathématiquement possible, c'est comme la section, on n'est pas calibré là-dessus.

Les 6, je pense qu'on les a aujourd'hui. SF, ST, Racing, Toulon, La Rochelle et UBB.

la section qui suit derrière a un calendrier assez favorable (trois réceptions et un déplacement "jouables" : MHR, Oyonax, USAP au Hameau et un déplacement à Lyon pour deux déplacements compliqués à La Rochelle et à Auxerre contre le racing).

Castres aura du mal à rattraper son retard à mon avis. La dynamique est contraire, 4 défaites d'affilée pour le CO et pour se relancer, un joli cadeau, la réception de La Rochelle.

Surtout, ces 6 équipes me paraissent au-dessus rugbystiquement, elles sont nettement plus dangereuses que les autres.

Toulon va jouer Toulouse à Marseille puis se déplacera à Deflandre et finira la saison au Stade Français, c'est pas cadeau mais le retour des internationaux et de Serin a fait beaucoup, beaucoup de différence. Je pense que les places de classement pour recevoir en barrage sont à jouer mais les deux premiers et les 4 suivants sont connus.

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
Transferts
Transferts
News
Vidéos